La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le théorème de la tartine de beurre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Le théorème de la tartine de beurre.   Mer 12 Avr 2006 - 19:30

S'il est une opinion communément répandue dans le public c'est bien que les lois de Murphy, aussi dénommées théorème de l'emmerdement maximum dans la version française (Si quelque chose peut aller de travers, cela ira de travers) expliquent le fait qu'une tartine de beurre qui tombe de la table atterrit toujours avec la face beurrée en dessous.

La plupart des scientifiques rejettent cette croyance qu'ils considèrent comme ridicule.

Des expériences conduites par la BBC en 1993 dans le cadre de ses émissions scientifiques étaient par ailleurs non pertinentes en ce sens qu'elles consistaient à lancer les tartines en l'air ce qui n'est pas du tout la façon normale de faire pour une tartine qui a décidé d'échapper au bol de café au lait.

Une modélisation de la chute de la tartine de beurre représentée comme un objet fin, rigide et à la surface rugueuse permet de vérifier qu'en effet la tartine atterrit toujours avec la face beurrée en dessous, essentiellement parce que le couple gravitationnel exercé sur la tartine au moment où elle bascule de la table n'est pas suffisant pour ramener la face beurrée vers le haut avant d'atteindre le sol.

Les lecteurs non scientifiques voudrons bien noter que cela n'a rien à voir avec une traînée aérodynamique de la face beurrée de la tartine. Il s'agit seulement de l'effet de la gravité plus un peu de friction.

Si la table avait une hauteur d'environ trois mètres la tartine de beurre aurait le temps d'accomplir une rotation complète et donc d'atterrir sur la face non beurrée.

Pourquoi les tables ne sont-elles pas plus hautes ?
Simplement pour s'adapter à la taille des êtres humains.

Pourquoi les êtres humains ne sont-ils pas plus grands ?
Le système de liaisons chimiques de la carcasse de l'être humain implique qu'un bipède, créature essentiellement cylindrique, ne saurait mesurer plus de trois mètres de hauteur car, au-delà de cette taille, la moindre chute provoquerait une énergie cinétique telle qu'elle pourrait provoquer la rupture des liaisons chimiques de la boîte crânienne.

Cette limite de taille des humains impose une limite de hauteur pour les tables qui, ne pouvant pas dépasser 1,50 mètres, ne sont pas assez hautes pour empêcher les tartines beurrées d'atterrir du mauvais coté.

La formule permettant de calculer la taille maximum des humains comprend trois constantes fondamentales de l'univers :

La première, la constante électromagnétique des structures fines, détermine la force des liaisons chimiques dans la boîte crânienne.

La seconde, la constante de gravitation des structures fines, détermine la force de la gravité.

La troisième enfin, le "rayon de Bohr" dicte la dimension des atomes constituant le corps.

La valeur précise de ces trois constantes fondamentales ont été fixées à la naissance de l'univers, juste après le big bang.
En d'autres termes, une tartine beurrée tombe de la table et atterrit sur la face beurrée parce que les lois de l'univers sont ainsi faites.

Ayant fait cette découverte sur la vraie nature de notre univers, il nous est apparu important de donner quelques pistes pour éviter ce phénomène autant que faire ce peut.

Manger sur une table de trois mètres de haut.
Couper les tartines en tout petits morceaux.
Mettre le beurre sous la tartine.
Attacher la tartine sur le dos d'un chat qui sait comment retomber toujours sur ses pattes etc. etc.

lol!

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Le théorème de la tartine de beurre.   Jeu 13 Avr 2006 - 9:30

Aussi sûrement que la feuille tombera à l'autome,
L'éléphant se mettra dessus pour descendre de l'arbre! Very Happy

Mon probléme avec les tartines serait plutôt de trouver le moyen de ne pas les casser.

Existe t-il une expérience capable de démontrer scientifiquement comment on doit tenir une biscotte, pour ne pas la briser Suspect

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le théorème de la tartine de beurre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une "démonstration" du théorème de Pythagore
» Beurre d'arachide
» Beurre de tofu
» Auriez-vous une recette de beurre d'arachide Vgl?
» Théorème de Pénélope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Sciences et Techniques :: Sciences-
Sauter vers: