La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ah ce passé qui fut simple !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Ah ce passé qui fut simple !   Jeu 6 Avr 2006 - 20:15

Question : “Passé simple de distraire ? il distraya ?
Et on pourrait répondre : oui, comme traire, soustraire, extraire, et pas comme plaire ni faire.” Malheureusement, étrangement, pour “les composés de traire (au sens de tirer) comme abstraire, distraire, extraire, soustraire..., de même pour le verbe braire”, le passé simple “n'existe pas”, nous indique L'Art de conjuguer du Bescherelle.

Zut alors, même pas la joie d'hésiter entre trayit et traya.
Mais pourquoi donc ?...

Déjà “Vaugelas, au début du XVIIe siècle, hésite entre les formes vescut et vesquit, mais il constate qu'à son époque on évite le passé simple et qu'on lui préfère le passé composé”*. Pourtant, quelle délicatesse, cette goutte de passé dans le passé...

Dans Le français dans tous les sens, d'Henriette Walter (Robert Laffont, 1988).

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
 
Ah ce passé qui fut simple !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dictée 4e passé simple et/ou accords
» Valeurs du passé simple
» L’appropriation des valeurs aspecto-temporelles de l’imparfait, du passé simple et du passé composé par des apprenants de la 2ème AS d’un lycée de la région de Boussaâda.
» Exercice : Le PASSÉ SIMPLE des verbes du 3ème groupe
» [6eme] valeurs de l' imparfait et du passé simple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Culture et Littérature :: Langue à la sauce piquante-
Sauter vers: