La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De l’existence de "Dieu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: De l’existence de "Dieu"   Lun 1 Juin 2015 - 19:31

Le secret de "Dieu" réside dans son unicité. Son unicité ne signifie pas seulement qu'il est unique, mais surtout qu'il est "UN", c'est à dire "non-composé". "Dieu" est "TOUT". Un tout représentant une réalité dimensionnelle non pas complète, mais parfaite, c'est à dire immuable. La perfection est immuable ou n'est pas.

L'attribut fondamental de "Dieu" est d'être créateur ex-nihilo (créateur à partir de rien). Alors il y a deux solutions :

- Soit "Dieu" est extérieur à la création puisqu'il ne peut être dans ou ce qu'il crée, et dans ce cas "Dieu" est inabordable, puisque toute tentative de l'aborder passe par un anthropomorphisme ou, disons, un "universalomorphisme", dans ce cas-là, on ne croit pas en "Dieu" (pour cause d'inabordalité : peut-on croire en quelque chose qu'on ne peut pas définir ?), on ne peut croire qu’en la création.

- Soit "Dieu" est intérieur à la création, et puisque "Dieu" ne peut être ce qu’il crée, il n’y a pas création, mais "Dieu" EST la "création" et il ne crée pas, et ce que nous croyons être la création n’est qu’une illusion due à la la limitation de notre réalité dimensionnelle. En effet, notre réalité dimensionnelle nous fait percevoir l’univers comme "divisé", alors qu’il ne l’est pas ("Dieu" est "UN », donc la « création" est « UNE" et indivisible).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mar 2 Juin 2015 - 9:23

Sacré Abuzin. Ravi de te retrouver, même si je m'éloigne parfois du Net.

En fait j'ai pris une autre route, ou bifurqué la première.

A propos de Dieu , demande à Google " Aspirants abélistes Atramenta" . "Mon Dieu est -au-delà" exprime tout à fait mon point de vue sur la chose.

Amusons-nous tant que cela est possible.


_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Salut Arnold   Mer 3 Juin 2015 - 11:52

Landor a écrit:
<<Mon>>Dieu est au-delà. Il est l’objet de ma recherche et je sais que celle-ci n’aura pas de fin. Ni chez moi, ni chez personne. Je me méfie de ceux qui ont trouvé Dieu, j’appartiens au groupe de ceux qui le cherchent, avec d’autres ou seuls.

Salut Arnold (ou Landor). Je ne suis pas croyant, mais la recherche de "Dieu" est philosophiquement importante, du coup, je m'en suis fait un sudoku personnel. Donc, je rempli laborieusement la grille.

La première évidence est qu'on ne peut se dire croyant ou incroyant que si l'on peut définir en quoi on croit ou ne croit pas. J'ai le plus profond mépris pour l'athéisme qui, dans les faits, n'est qu'un antagonisme aux religions, donc ne vaut pas mieux que les religions.

Je crois, aujourd'hui, qu'une laïcité bien comprise peut tout à fait venir au secours de la religion, et surtout de l'humanité. Pour moi, la laïcité peut se définir ainsi : "L'adoption de valeurs communes à toute l'humanité", ce que ne sont pas les religions, ni l'athéisme, même si les athées se croient les gardiens de la laïcité.

Reste à définir ces valeurs communes à l'humanité, puisqu'il faut bien l'admettre, la solidarité (par exemple) est bien plus difficile à mettre en œuvre que l'égoïsme. Faudrait-il admettre que l'égoïsme fasse partie des valeurs commune de la laïcité alors que la solidarité n'en ferait pas partie ? On voit tout de suite les dérives dans lesquelles pourrait se fourvoyer la laïcité.

Je crois que la laïcité doit avoir pour valeur principale, l'acceptation de l'article premier de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH), ainsi toute valeur, avant d'être acceptée, devra passer par le filtre de compatibilité avec le premier article de la DUDH. Pour rappel, ce premier article est : "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité". Ainsi, si la devise française ("Liberté, Égalité, Fraternité") peut être une devise laïque, il faut entendre la liberté comme une valeur collective et non comme une valeur individuelle, l'individu contraignant sa propre liberté au champ de liberté d'autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mer 3 Juin 2015 - 13:16

Landor a écrit:
Un dieu unique, perçu différemment, selon les lieux et les époques, par des humains particuliers qui le présentent à leur entourage, me semble émaner de l’imagination personnelle de chaque inventeur de religion.

L'adoption d'un dieu unique est plus que valide, puisqu’elle s'inscrit dans la temporalité. C'est le regard normal de l'homme qui s'inscrit aussi dans la temporalité. Un dieu unique est donc la réponse à la question : "Mais avant tout, il y avait quoi ?".

Ceux qui pense que le temps est infini tant dans le futur que dans le passé, se gourent. Le temps a un début. Pour nous il commence après le mur de Planck, "avant cela" tout est confus et on ne peut pas parler de temps à proprement parlé.

Wikipédia a écrit:
Le temps de Planck est le temps qu'il faudrait à un photon dans le vide pour parcourir une distance égale à la longueur de Planck. Comme celle-ci est la plus petite longueur mesurable, et la vitesse de la lumière dans le vide la plus grande vitesse possible, le temps de Planck est la plus petite mesure temporelle ayant une signification physique dans le cadre des théories actuellement admises.

Si le temps n'est donc pas de toute éternité, on peut dire qu'il fait partie d'un acte créateur. Donc "Dieu" le précède.

C'est tout à fait logique. "Dieu" n'est pas inscrit dans le temps puisqu'il est parfait. Seul ce qui ne change pas peut être parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mer 3 Juin 2015 - 13:45

Landor a écrit:
Quoi qu’on puisse attribuer à Dieu, dans sa forme, ses dimensions, ses actes, il est au-delà de notre entendement. […] Du temps ou de l’espace, Dieu est au-delà.

"Dieu" ne pouvant être ce qu'il crée, cela le rejette automatiquement dans un extérieur à la création.

Sauf si, en fait, il ne crée pas, et si il est ce que nous appelons la création. Un miroir qui renvoie chacun à sa réalité dimensionnelle.

Prenons un exemple concret : le bloc de marbre et le sculpteur. Le bloc de marbre possède une dimension de plus que le sculpteur : la potentialité. Le bloc de marbre contient en potentialité tous les chefs d'œuvres que l'on peut en tirer, mais le sculpteur ne peut en tirer qu'un seul. La réalité dimensionnelle du sculpteur ne lui permet pas d'apprécier la potentialité du bloc de marbre. Résultat : en mettant son œuvre au jour, le sculpteur se livre en fait à un massacre artistique.

La réalité dimensionnelle de "Dieu" est d'être le TOUT indivisible parce qu'il est UN, il est non-composé, contrairement à nous. C'est pour cela que nous mourrons d'ailleurs, puisque nous décomposons pour rejoindre l'unité de "Dieu" qui lui est immortel puisqu'il ne peut pas se décomposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mer 3 Juin 2015 - 13:53

Dieu est la force, l'élan, la pichenette qui a lancé le mouvement transformant énergie en matière, puis en vie, puis en êtres conscients.

Après cela il ne fait plus rien, tout se déroule automatiquement et évolue dans le cadre de lois physiques, chimiques, sociales ...

Les univers suivent leur destin, la vie aussi, les êtres aussi.


Et Dieu n'est que la signature qui s'attache à l'oeuvre globale.
Signature aussi invisible qu'éternelle. Seule l'oeuvre demeure et peut permettre et de comprendre la méthode de sa création et évolution automatique.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mer 3 Juin 2015 - 21:43

arnold.jack a écrit:
Dieu est la force, l'élan, la pichenette qui a lancé le mouvement transformant énergie en matière, puis en vie, puis en êtres conscients.

Vrai du "point de vue" d'un humain éduqué scientifiquement. Mais quel était le point de vue d'un humain d'il y a 2000 ou 3000 ans ? J'ai toujours pensé que les anciens pensaient aussi bien que nous (exemple : Aristote). C'est pourquoi, je pense que le secret de "Dieu" résidait dans son unicité. Ils avaient raison, mais le message a été mal transmis à travers les générations. C'est pourquoi un dieu "UN", donc non-composé (c'est très fort) s'est retrouvé transformé en dieu unique (c'est nettement plus faible), et la religion perdait de sa rationalité.

arnold.jack a écrit:
Après cela il ne fait plus rien, tout se déroule automatiquement et évolue dans le cadre de lois physiques, chimiques, sociales ...

Un dieu "UN", donc "TOUT" est immuable et surtout intemporel. Il est en quelque sorte figé. Donc il ne pense pas et, par extension, ne s'exprime pas. C'est notre réalité dimensionnelle qui nous fait voir la "création" divisée, mais elle ne l'est pas.

En mécanique quantique, il y a une expérience qui consiste à "intriquer" 2 particules. Une intrication, c'est un peu comme une addition (un objet a + un objet b) qui crée une réalité dimensionnelle où seul le résultat est visible : un objet c qui peut être perçu comme une nouvelle unité. L'intrication est si forte que l'on peut séparer a et b par une distance telle que l'univers et pourtant si on agit sur a, b réagit aussitôt. C'est pourtant impossible puisque la vitesse la plus rapide est celle de la lumière. Pourtant l'expérience fonctionne comme si a et b n'était pas séparés.

"Dieu" est égal à l'objet c, et ce que nous percevons ce sont les objets a et b. "Dieu" n'a jamais bougé puisqu'il est dans sa propre réalité dimensionnelle figée. C'est nous qui voyons les choses mouvantes, parce que nous appartenons à une réalité dimensionnelle plus complexe (plus complexe ne signifie ni "meilleure" ou ni "supérieure").

arnold.jack a écrit:
Les univers suivent leur destin, la vie aussi, les êtres aussi.

La notion de multivers est intéressante, mais tant qu'elle ne crée pas plus de dieux, le principe reste le même.

arnold.jack a écrit:
Et Dieu n'est que la signature qui s'attache à l'oeuvre globale.
Signature aussi invisible qu'éternelle. Seule l'oeuvre demeure et peut permettre et de comprendre la méthode de sa création et évolution automatique.

Un "Dieu" figé, ne pense pas. Il n'agit pas si ce n'est par effets de son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Jeu 4 Juin 2015 - 8:54

Je ne me tourmente plus sur le problème de Dieu, je l'ai envoyé au-delà... au delà de mes centres di'ntérêt.

Je me la joue " aspirants abélistes " histoire d'écrire un peu.

Atramenta me séduit pour quelques temps ! du temps à passer quand mes autres centres d'intérêt s'enfuient ou sont satisfaits.

Que Dieu soit en paix avec lui-même comme je cherche à l'être avec moi-même et ceux qui m'entourent.


_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Jeu 4 Juin 2015 - 23:28

Comme je te l'ai dis, je ne suis pas croyant, j’essaie juste de définir "Dieu" de manière cohérente. C'est une marotte que j'ai depuis longtemps.

Je me pose des questions comme : il y a-t-il une vie après la mort ? Alors je me dis : qu'est-ce j'étais avant d'être en vie ? Avant ma vie, je n'étais pas encore composé, donc on peut dire que j'étais in-composé. La mort avant la vie, c'est pas mal non plus Very Happy

De toute façon avec nos âges canoniques, on sera bientôt fixés.

Les gens vivent comme des immortels. Sans doute parce que la mort est la seule expérience que l'on ne fait pas de son vivant, et même la mort des autres ne nous est pas salutaire. Pourtant, il faudrait se réjouir de quitter la vie. Elle n'apporte que des tracas.

J'espère que je ne vais pas me réincarner. Une fois, ça suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Ven 5 Juin 2015 - 14:48

Je crois que le bouddha à expliqué et j'ai cru comprendre cela:

Qui étais-je avant la vie ? Je n'étais pas. La matière qui me constitue était là, en formation depuis des milliards d'année, mais moi : non !

Après la mort, une fois délité en particules élémentaires, et à l"instant même de l'arrêt du fonctionnement de mon cerveau et autres organes, je ne serai plus.

Lé réalité vue par le Bouddha c'est que notre moi n'est pas une entité durable, c'est une illusion que de le croire, c'est même une faute de raisonnement. Le moi avant une cuite n'est pas celui durant la cuite. Le moi à 8 ans n'a pas grand chose qui reste de lui à 80 ans, à part un entrelac de neurones qui garde quelques traces et font mémoire, peu fidèle d'ailleurs.

Le seul moi durable est sur notre fiche d'état-civil, ou dans la mémoire des vivants, du moins c'est notre partie la plus durable.

Notre moi est aussi illusoire que celui d'un pissenlit qui dirait : je ...

Quand nous pouvons parler de la mort, c'est que pour nous elle n'est pas là. Et quand pour nous elle nous arrive, c'est nous qui ne sommes plus. C'est ce que j'ai prononcé devant le cercueil de mon fils en Mai de l'an dernier, pour remercier ceux qui le garderaient un peu en mémoire.

Nous sommes, à tout instant, plus ou moins modifié, gardant cependant nom et prénom. Cela demeure, alors que notre cerveau ne fonctionne plus pour constituer notre image, notre rayonnement, nos affects.

Je crois bien que c'est cette conviction qui fait le Nirvana !

Bouddha s'est suicidé à 80 ans avec des champignons vénéneux, mais aucun des religieux qui exploitent son souvenir ne veut le reconnaître. Pourtant son histoire a même gardé le nom de celui qui a cuisiné pour lui.

Difficile d'accepter le réel, voire impossible. Pourtant ça soulage des fois !

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Sam 6 Juin 2015 - 0:13

Le nirvana, je crois que j'ai vécu une expérience semblable. J'avais entendu parler de sophrologie, c'est une sorte d'auto-hypnose qui se pratique en par l'observation de son corps au repos. Sans se presser, on commence par la tête et on finit par les pieds. La pensée est un flux ininterrompu, et bien, je peux te dire qu'après avoir terminé les pieds, j'étais conscient, mais je ne pensais plus. Le flux s'était arrêté. Il n'y avait plus une pensée pour polluer ma sérénité. J'étais véritablement hors de l'espace et du temps. Véritablement libéré.

Ça a été la plus belle expérience de ma vie. Probablement parce je ne m'y attendais pas. Quand je pense à "Dieu", c'est dans cet état que je l'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Dim 7 Juin 2015 - 9:07

Pourquoi pas !

Faut-il que notre moi cesse de se faire entendre pour que notre conscience s'ouvre à autre chose de plus vaste ?

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Dieu existe-t-il vraiment ?   Mer 10 Juin 2015 - 19:42

Je viens de lire le débat qui s'instaure à partir des réflexions d'abuzin2, non croyant mais croyant un peu quand même, et j'ai bien apprécié la contribution d'arnold-jack (salut arnold-jack, revenant tout comme moi) qui explicite tout à fait l'état de mes réflexions en la matière.
Pour moi, Dieu a été créé par les hommes parce que les hommes en ont éprouvé la nécessité.
Et puis, ces athées à la mort moi le nœud on peut facilement les contrer en utilisant la technique de la régression infinie non ?

ARGUMENT PAR LA RÉGRESSION INFINIE

(1) Demandez aux athées ce qui a causé le Big Bang.
(2) Quelle que soit la réponse, demandez comment ils le savent.
(3) Continuez ce processus jusqu'à ce que l'athée admette qu'il ne connaît pas la réponse à une de vos questions.
(4) Vous avez gagné!
(5) Donc Dieu existe.

Et il faut bien s'en accommoder : il est devenu impossible de le "décréer" car il y a beaucoup trop d'intérêts en jeu.


_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Sam 13 Juin 2015 - 12:54

jemrobe a écrit:
Je viens de lire le débat qui s'instaure à partir des réflexions d'abuzin2, non croyant mais croyant un peu quand même

Non, je ne crois pas du tout. Le "Dieu" dont je parle est simplement le produit de mon imagination. On ne demande pas à un écrivain de roman si il croit que les personnages de ses livres existent (jemrobe devrait pouvoir trouver quelques exemples marrant).

jemrobe a écrit:
Pour moi, Dieu a été créé par les hommes parce que les hommes en ont éprouvé la nécessité.

C'est tout à fait vrai. "Dieu" existe parce que les questions sur l'origine de l'univers existent.

jemrobe a écrit:
Et puis, ces athées à la mort moi le nœud on peut facilement les contrer en utilisant la technique de la régression infinie non ?

ARGUMENT PAR LA RÉGRESSION INFINIE

(1) Demandez aux athées ce qui a causé le Big Bang.
(2) Quelle que soit la réponse, demandez comment ils le savent.
(3) Continuez ce processus jusqu'à ce que l'athée admette qu'il ne connaît pas la réponse à une de vos questions.
(4) Vous avez gagné!
(5) Donc Dieu existe.

Et il faut bien s'en accommoder : il est devenu impossible de le "décréer" car il y a beaucoup trop d'intérêts en jeu.

J'ai bien aimé, mais ta proposition pêche par la croyance en un temps indéboulonnable. Pour qu'un "Dieu" soit valide, il faut qu'il ait "créé" le temps aussi, et c'est bien là que nos esprits soumis au temps butent.

Un dieu intemporel ne change pas et, par définition, ne peut rien changer, donc il ne peut pas créer. Pour résoudre cette contradiction, il faut que "Dieu" soit dans une réalité dimensionnelle différente de la nôtre.

C'est pourquoi je propose un dieu "UN" indivisible ou "TOUT" qui apparait à nos yeux (dans une réalité dimensionnelle différente de celle de "Dieu") comme divisé.

Est-ce très scientifique tout ça ?

- Et si le temps n'existait pas

- la mécanique quantique ne peut fonctionner que si on accepte l'idée que d'autres dimensions existent.

- 95% de l'univers ne peut pas être défini par les lois de la physique (matière noire, énergie sombre).

Donc, plus l'état de nos connaissances augmente, plus l'idée de "Dieu" se complexifie. Il n'est pas important de croire ou de ne pas croire, mais il est sacrément important de DÉFINIR en quoi on croit ou ne croit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Sam 13 Juin 2015 - 14:58

Dieu ou pas, la logique de création du monde et de la vie existe-t-elle et l'homme doit-il la suivre ?

Il n'y a pas de morale possible si l'on ne situe pas le but à atteindre au-dessus des idées qui n'engloberaient pas l'ensemble de l'univers !

Est-ce votre avis ?

Abélistement vôtre Very Happy

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: The amazing atheist   Sam 13 Juin 2015 - 21:02

En plein dans le sujet de l'enfilade, et comme souvent en cherchant autre chose sur You tube, je suis tombé sur un prédicateur déjanté qui ne connaît manifestement pas l'usage des gants, ou alors uniquement les gants de boxes.
Des exemples de ses "prêches" en anglais avec accent prédicateur allumé irrestible :

God Helped You? He's still Not Real!
https://www.youtube.com/watch?v=w1V1JdC-1Q4

The Truth for Youth
https://www.youtube.com/watch?v=0zWi7xy-d3g

et celui-là Evolution big mistake  n'est pas mal non plus dans le genre allumé :
https://www.youtube.com/watch?v=xTrxKgtqBjk

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Dim 14 Juin 2015 - 9:09

Bonne occasion pour moi d'oser assister à un topo in english. But I'm very bad.

I found how obtaining a writted translation.

Thank, Jemrobe : I have to learn for being an abelist

Escuse-me about my mistakes.

Grâce à Dieu le débat continue. Very Happy

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Dieu en VO   Dim 14 Juin 2015 - 9:18

Dans ses vidéos le barbu athée articule comme un prédicateur évangéliste de l'Église des seins Saints du Dernier Jour, ça aide.
Quand on est pas familier de la prononciation de la langue du "chat qu'expire" l'idéal est découter les ecclésiastiques ou les Windsor, aucune syllabe n'est avalée.Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Dim 14 Juin 2015 - 9:30

arnold.jack a écrit:


Thank, Jemrobe : I have to learn for being an abelist


   Grâce à Dieu le débat continue. Very Happy
Les Abelists semblent très actif sur les forums en anglais, par exemple sur le forum de atheismplus où on trouve le sujet suivant : Abelist Language to Avoid (qu'on pourrait exprimer ainsi pour être précis "les expressions à connotation négatives que les Abelists se doivent d'éviter" à suivre sur
http://atheismplus.com/forums/viewtopic.php?f=7&t=1694

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Dim 14 Juin 2015 - 15:00

Je ne sais pas si cela à quelque chose à voir avec l'abélisme. Si tu es inscrit sur ce site, Jemrobe tu peux leur passer l'adresse d'un site abéliste :

http://arnold.jack.pagesperso-orange.fr/index.html.htm


Sinon tant pis.

D'ailleurs ce site abéliste est à la disposition de qui veut le copier ou s'en inspirer, ou le critiquer, librement, en quelle que langue que ce soit.

Pour en revenir à Dieu, quelle que soit sa définition, peut-il agir en conscience ? De quel appareillage dispose-t-il pour cela ? Peut-être une multitude de formations automatiques interagissant entre elles et au final échappant au hasard.

Je dis cela pour pousser le smimblick.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Lun 15 Juin 2015 - 9:00

arnold.jack a écrit:
Dieu ou pas, la logique de création du monde et de la vie existe-t-elle et l'homme doit-il la suivre ?

La question serait plutôt : croit-on en "Dieu" ou croit-on en la création ?

Puisque dans l'hypothèse d'un dieu-Tout indivisible, celui-ci nous apparaît comme la création (divisée, elle), moi, je pense avoir résolu la question qui se posait à moi.

arnold.jack a écrit:
Il n'y a pas de morale possible si l'on ne situe pas le but à atteindre au-dessus des idées qui n'engloberaient pas l'ensemble de l'univers !

La morale n'existe que dans la mesure où elle nécessite un meilleur comportement ou un comportement adapté, sinon on peut s'en passer. Le surhomme de Nietzsche s'en passe, mais parce qu'il croit qu'il est la seule référence valide.

Il est adapté pour un tigre d'être prédateur, mais en est-il de même pour l'Homme ? La base de la morale repose sur le principe : "ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse". À partir de là, on peut indiquer toutes les règles de la vie en société.

Il est heureux que l'Homme soit mortel. Dans le cas contraire, même nos enfants deviendraient nos concurrents.



En fait, on s'inscrit dans la chaîne des générations, et dans cet aspect des choses, la mort n'est pas seulement inéluctable, mais devient une nécessité. Pourtant le fait que la mort soit une expérience que personne ne fait de son vivant (on n'expérimente que la mort des autres, pas la sienne) pousse les homme à se croire immortel (jusqu'à la preuve du contraire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Lun 15 Juin 2015 - 14:26

La morale ne définit pas que les rapports sociaux.

A-t-on des devoirs envers la création tout entière ?

Est-ce de notre devoir, quand ce sera en notre pouvoir, de porter des germes de vie hors de la terre, afin d'étendre le domaine de la vie ?

Quelles sont les limites à la transformation de l'homme par lui-même ? à la création d'organismes génétiquement modifiés : plantes, animaux, humains ?

Science sans conscience.... mais conscience de quoi ?

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fuchsia



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Lun 15 Juin 2015 - 19:43

Bonsoir à tous,

Quelque part, Arnoldjack, tu as raison. Quelles sont les limites et qui doit les définir ?

Parmi toutes les choses de la création se trouve l'intelligence de l'Homme qui lui permet aujourd'hui de manipuler les gènes, les modifier etc.

Si c'est à but thérapeutique, pour éradiquer certaines maladies, c'est très bien.

Mais le pouvoir de l'homme à ce sujet est grand. Est-ce qu'il pourrait y avoir des chercheurs sans scrupules capables d'utiliser ce pouvoir à d'autres fins ?

Le problème reste entier. Qui définirait ce qui est permis de ce qui ne l'est pas ?

Sans compter que des conséquences de toutes ces expériences peuvent apparaître longtemps après.

C'est comme pour les médicaments. On détecte parfois des conséquences néfastes longtemps après pour certains. Alors qu'au départ, leur fabrication était tout-à-fait légitime et à but thérapeutique.

Je m'éloigne du sujet "de l'existence de Dieu". Mais bon, "Dieu" étant tout, j'en parle quand même en parlant de l'intelligence humaine et ses pouvoirs.

A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mar 16 Juin 2015 - 21:37

arnold.jack a écrit:
La morale ne définit pas que les rapports sociaux.

A-t-on des devoirs envers la création tout entière ?

Est-ce de notre devoir, quand ce sera en notre pouvoir, de porter des germes de vie hors de la terre, afin d'étendre le domaine de la vie ?

Quelles sont les limites à la transformation de l'homme par lui-même ? à la création d'organismes génétiquement modifiés : plantes, animaux, humains ?

Science sans conscience.... mais conscience de quoi ?

La morale est une conséquence des rapports de force entre les êtres humains, mais aussi avec la nature. Dans un débat comme celui-ci, nous n'avons à blesser que nos orgueils respectifs. Il en est différemment dans la vie de tous les jours :

- rapports de force dans la circulation
- rapports de force au travail
- rapports de force à la maison
- rapports de force avec le système legislatif
- rapports de force dans la rue face à des inconnus
etc…

La morale existe pour gérer le vivre ensemble. C'est aussi une façon de ne pas nous exposer. Il y a ce qui est politiquement correct et puis ce qui ne l'est pas.

Il faut se méfier du politiquement correct : en Allemagne, pendant la guerre, le nazisme était politiquement correct, et les allemands n'étaient pas plus idiots que nous.

Aujourd'hui, l'antisémitisme n'est plus à la monde, c'est l'arabophobie qui l'est sous couvert de critique de l'Islam. Non pas que l'Islam ne soit pas critiquable, mais surtout parce que la critique de l'Islam est légale et permet de sortir le fond de racisme que chacun porte en soi.

Je profite de la présence de fuschia (qui a aussi perdu son mot de passe Very Happy  ), avec qui nous nous étions séparés dans une discussion sur le voile des musulmanes. Je n'ai toujours pas changé d'avis sur le sujet, mais j'ai été très triste de son départ  Sad  . Je lui fais toutes mes excuses, si je l'ai blessée. De l'eau a coulé sous les ponts, nous voici quelques années plus tard. Savourons ces retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin2
*


Nombre de messages : 28
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Mar 16 Juin 2015 - 22:18

fuchsia a écrit:
Bonsoir à tous,

J'avais oublié ce rituel de fuchsia. Elle a toujours commencé ses posts par des salutations. Tu n'as pas idée comme ça me fait plaisir de te revoir.

fuchsia a écrit:
Quelque part, Arnoldjack, tu as raison. Quelles sont les limites et qui doit les définir ?

Je critiquais le politiquement correct dans mon post précédent, mais je crois aussi que c'est une nécessité. La "norme" est la morale de base et le politiquement correct en fait partie, mais les normes ne sont universelles, et ce qui est bien dans un pays ne l'est pas forcément dans l'autre.

Personnellement, un principe m'a toujours guidé : l'autre, celui qui vient d'ailleurs, est très intéressant, justement parce qu'il n'est pas moi. La diversité nous enrichit.

On n'est que l'information que l'on contient et cette information fait cohérence en nous. C'est bien pour ça qu'à nos âges, il est si difficile de changer. Les enfants changent facilement. Mais c'est jusqu'à que l'éducation qu'on leur donne les formate. Alors, ils deviennent adultes et rentre dans le rang.

fuchsia a écrit:
Parmi toutes les choses de la création se trouve l'intelligence de l'Homme qui lui permet aujourd'hui de manipuler les gènes, les modifier etc.

On célèbre souvent les progrès scientifiques et les progrès techniques, mais ne trouve-tu pas bizarre que l'être humain ne fasse pas de progrès significatifs dans la relation humaine ? Souvent, j'ai l'impression qu'à ce niveau-là, on est toujours dans la préhistoire de l'humanité.

C'est parce que les progrès scientifiques et techniques s'inscrivent dans la chaîne des générations, alors qu'en matière de relation humaine, chaque individu doit en faire l'expérience et que nos politiques ne montrent pas vraiment l'exemple.

fuchsia a écrit:
Si c'est à but thérapeutique, pour éradiquer certaines maladies, c'est très bien.

Mais le pouvoir de l'homme à ce sujet est grand. Est-ce qu'il pourrait y avoir des chercheurs sans scrupules capables d'utiliser ce pouvoir à d'autres fins ?

Comme je le disais à Arnold : l'égoïsme sera toujours plus facile à mettre en œuvre que la solidarité.

fuchsia a écrit:
Le problème reste entier. Qui définirait ce qui est permis de ce qui ne l'est pas ?

Des hommes ou des femmes qui ont le sens du collectif. Malheureusement, l'égoïsme reprend toujours le dessus. L'individualisme et le carriérisme infectent la majorité du personnel politique.

fuchsia a écrit:
Sans compter que des conséquences de toutes ces expériences peuvent apparaître longtemps après.

C'est comme pour les médicaments. On détecte parfois des conséquences néfastes longtemps après pour certains. Alors qu'au départ, leur fabrication était tout-à-fait légitime et à but thérapeutique.

Ha, le capitalisme est la plaie du monde. C'est comme la publicité, on vente les vertus d'un produit, alors que la véritable motivation, c'est d'en augmenter les ventes pour augmenter les profits.

fuchsia a écrit:
Je m'éloigne du sujet "de l'existence de Dieu". Mais bon, "Dieu" étant tout, j'en parle quand même en parlant de l'intelligence humaine et ses pouvoirs.

Elle a bon dos l'intelligence. Ce que l'on apprend surtout en étudiant, c'est la somme de nos ignorances. L'élitisme est aussi une plaie du siècle.

fuchsia a écrit:
A +

Reviens nous vite
@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l’existence de "Dieu"   Aujourd'hui à 14:11

Revenir en haut Aller en bas
 
De l’existence de "Dieu"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Quel sens possède la Parole de Dieu, la Sainte Écriture ?
» Le nom de Dieu
» Stephen Hawking : Dieu n'a pas créé le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Spiritualité et Philosophie :: Spiritualité-
Sauter vers: