La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations   Mar 11 Aoû 2009 - 0:10

Gandhi à l'instar de Jésus Christ était non-violent, mais Jésus est-il un mythe ? Gandhi a été un homme tangible. Un homme parmi les hommes. Pas un surhomme, juste un homme cohérent avec la réalité de son époque. Je ne suis pas certain qu'aujourd'hui il pourrait faire entendre sa voix. Le cynisme est tant monté en épingle que son discours paraîtrait "bisounours" aux yeux des adeptes du "tout est dérisoire".

Voici les citations de Gandhi que j'ai glané ci et là sur internet. Je vais les commenter pour mon plaisir, et, je l'espère, pour le vôtre.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Citations de Gandhi   Mar 11 Aoû 2009 - 0:13

Citations de Gandhi (1) :

- À l'instant où l'esclave décide qu'il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent.
- Appeler les femmes "le sexe faible" est une diffamation ; c'est l'injustice de l'homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes.
- Aucun pays ne s'est jamais élevé sans s'être purifié au feu de la souffrance.
- Ayez de la haine pour le péché et de l'amour pour le pécheur.
- C'est dans l'effort que l'on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.
- C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas.
- Ce qui est vérité pour l'un peut-être erreur pour l'autre.
- Celui qui est parvenu au coeur même de sa religion est aussi parvenu au cœur des autres religions.
- Celui qui veut nager dans l'océan de vérité, doit se réduire à zéro.
- Celui qui veut sacrifier sa vie pour autrui, n'a guère le temps de s'assurer une place au soleil.
- Celui qui veut servir, ne gaspillera pas une seule pensée pour son confort personnel.
- Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort.
- Chaque homme est responsable de sa religion.
- Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension.
- Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.
- Comment peut-on apprendre à se connaître soi-même ? Par la méditation, jamais, mais bien par l'action.
- Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c'est malhonnête.
- Cultiver l'humilité revient à cultiver l'hypocrisie. L'humble n'a pas conscience de son humilité.
- Dès que quelqu'un comprend qu'il est contraire à sa dignité d'homme d'obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l'asservir.
- Dieu ne t'apparaît pas en personne mais en action.
- Donner un verre d'eau en échange d'un verre d'eau n'est rien ; la vraie grandeur consiste à rendre le bien pour le mal.
- En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur.
- En réalité il existe autant de religions que d'individus.
- Il faut apprendre à rester serein au milieu de l'activité et à être vibrant de vie au repos.
- Il faut être fier d'avoir hérité de tout ce que le passé avait de meilleur et de plus noble. Il ne faut pas souiller son patrimoine en multipliant les erreurs passées.
- Il vaut mieux mettre son coeur dans la prière sans trouver de paroles que trouver des mots sans y mettre son coeur.
- Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité.
- J'ai pour but l'amitié avec le monde entier. Je peux unir le plus grand amour à la plus ferme opposition au mal.
- Je m'oppose à la violence parce que lorsqu'elle semble produire le bien, le bien qui en résulte n'est que transitoire, tandis que le mal produit est permanent.
- Je n'aime pas le mot tolérance, mais je n'en trouve pas de meilleur.
- Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu'y circule librement la brise que m'apportent les cultures de tous les pays.
- Jouis des choses de la terre en y renonçant.
- L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
- L'homme est soumis à l'obligation de se laisser guider dans toutes ses actions par des considérations morales.
- L'homme qui est fier de sa vertu devient souvent un fléau pour ses voisins.
- L'hymne de la haine ne profite pas à l'humanité.
- La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu'au plus fort.
- La fibre la plus coriace doit s'amollir dans le feu de l'amour. Si elle ne fond pas, c'est que le feu n'est pas assez fort.
- La fin est dans les moyens comme l'arbre est dans la semence.
- La force réside dans l'absence de crainte, et non dans la quantité de chair et de muscle que nous avons dans notre corps.
- La haine tue toujours, l'amour ne meurt jamais.
- La loi de l'amour se montre plus efficace que ne l'a jamais été la loi de la destruction.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Sam 7 Nov 2009 - 8:47, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Re: Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations   Mar 11 Aoû 2009 - 0:17

Citations de Gandhi (2) :

- La non-violence est la loi de notre espèce tout comme la violence est la loi de l'animal.
- La non-violence est mon premier article de foi. C'est aussi le dernier article de mon credo.
- Là où il y a la peur, il n'y a pas de religion.
- La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.
- La véritable éducation consiste à tirer le meilleur de soi-même. Quel meilleur livre peut-il exister que le livre de l'humanité ?
- La vérité est dure comme le diamant et fragile comme la fleur de pêcher.
- La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée.
- La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre.
- La vie persiste au sein même de la destruction.
- Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.
- Le ciel et la terre sont en nous.
- Le fait de s'incliner n'humilie pas l'agresseur mais l'élève.
- Le fatalisme a des limites. Nous devons nous en remettre au sort uniquement lorsque nous avons épuisé tous les remèdes.
- Le jardin de ce monde ne fleurit que pour un temps.
- Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre.
- Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point. Qu'importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but.
- Les systèmes économiques qui négligent les facteurs moraux et sentimentaux sont comme des statues de cire : ils ont l'air d'être vivants et pourtant il leur manque la vie de l'être en chair et en os.
- Les vérités différentes en apparence sont comme d'innombrables feuilles qui paraissent différentes et qui sont sur le même arbre.
- Lorsqu'il faut choisir entre liberté et érudition, qui ne dira que l'on doit mille fois préférer la première à la seconde ?
- Ma vie est mon seul enseignement.
- Moins on possède, moins on désire.
- Mon exigence pour la vérité m'a elle-même enseigné la beauté du compromis.
- Nul être humain n'est trop mauvais pour être sauvé. Nul être humain n'est assez parfait pour avoir le droit de tuer celui qu'il considère à tort comme entièrement mauvais.
- Nul homme qui aime son pays ne peut l'aider à progresser s'il ose négliger le moindre de ses compatriotes.
- On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités.
- Par sa nature même, la vérité porte l'évidence en soi. Dès qu'on la débarrasse des toiles d'araignée de l'ignorance, elle brille avec éclat.
- Prier n'est pas demander ; c'est une aspiration de l'âme.
- Puisque j'ai rejeté l'épée, il n'est plus rien d'autre que la coupe de l'amour que je puisse offrir à ceux qui se dressent contre moi.
- Qu'importe que nous empruntions des itinéraires différents pourvu que nous arrivions au même but.
- Que nous devions obéir à toutes les lois, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, est une invention récente.
- S'abstenir de punir n'est pardon que quand il existe le pouvoir de punir.
- Sans doute serais-je chrétien, si les chrétiens l'étaient vingt-quatre heures par jour.
- Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu'il a.
- Si Dieu devait apparaître aux affamés, il n'oserait leur apparaître que sous forme de nourriture.
- Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes. Qui peut faire appel au coeur des hommes avec plus d'efficacité que la femme ?
- Si un homme atteint le coeur de sa propre religion, il atteint également le coeur des autres religions.
- Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu'il s'agit de principes fondamentaux.
- Un pas à la fois me suffit.
- Une vie de sacrifice est le sommet suprême de l'art. Elle est pleine d'une véritable joie.
- Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours.
- Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre.
- Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Re: Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations   Mar 11 Aoû 2009 - 0:19

Gandhi : "À l'instant où l'esclave décide qu'il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent".

Le principe de réciprocité implique le droit de chacun à répondre à un acte posé à son encontre par autrui par un acte équivalent de même intention.

Un être humain ne peut être soumis en esclavage que par une pression résultant d'un rapport de force qui lui est défavorable.

La force est une valeur quantitative. Comme le maintient en esclavage dépend de la quantité de force qui s'oppose à la liberté de l'esclave, cela suppose que pour libérer l'esclave de son "maître", il faut opposer au maître une force supérieure à celle qui contraint à la mise en esclavage.

La question devient alors celle des moyens de la libération.

Gandhi a choisi la voie de la non-violence, parce que ce qui est équitable pour l'un doit également l'être pour l'autre. À quoi servirait d'intervertir le rapport de force entre le maître et l'esclave pour se retrouver à nouveau avec un esclave devenu maître, et un maître devenu esclave ?

Pour Gandhi, c'est le rapport de force qui est une erreur, puisque si la force est quantitative, deux forces d'intensité différente de sens opposé peuvent s'additionner pour donner une force supérieure de même sens. Donc, la violence est toujours une erreur, puisqu'elle ne peut être le moyen d'une libération pour toute l'humanité, mais seulement d'une partie de l'humanité opposée à une autre part de celle-ci.

C'est dans la perception de l'humanité comme un corps global dans lequel est inscrit chaque être humain, sans aucune exception, que le discours de Gandhi peut être audible. C'est à une notion de famille "étendue" que Gandhi fait appel.

Comme l'esclavage implique la "famille" de l'esclave et la "famille" du maître, on sort du cadre de la famille humaine pour rentrer dans une nouvelle définition de l'espèce humaine où les statuts d'esclave et de maître font race.

Gandhi a prouvé qu'il était possible de bouleverser les équilibres établis par un moyen original qui n'a pas eu de précédent dans l'histoire : la non-collaboration.

Un esclave ne rapporte au maître que par sa force de travail. Un esclave qui ne travaille plus ne représente plus aucune valeur pour le maître. Alors, soit le maître peut remplacer l'esclave, soit il ne le peut pas. S'il ne le peut pas, il n'est plus maître de rien, et il n'y a plus ni maître, ni esclave.

D'où l'intérêt de cette citation qui implique que la liberté de l'esclave à un prix : celle de sa résolution inébranlable à la non-collaboration qu'il doit être prêt à défendre au prix même de sa propre existence. Gandhi a montré l'exemple à plusieurs reprises par ses grèves de la faim.

Hors-sujet :
Aujourd'hui, des sans-papiers font la grève de la faim pour obtenir le droit de vivre et de travailler chez nous. Tout le monde s'en fiche, parce que ce n'est pas le statut d'être humain qu'on leur accorde, mais bien celui d'étranger. Je voudrais juste rappeler que nos enfants sont également des étrangers puisqu'ils arrivent même si c'est de nulle part. Nous avons tous été des enfants. Quel droit avons-nous de vivre et de travailler où nous sommes ?

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Appeler les femmes "le sexe faible" est une diffamation ...   Jeu 13 Aoû 2009 - 7:44

Gandhi : "Appeler les femmes "le sexe faible" est une diffamation ; c'est l'injustice de l'homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes".

Il existe intrinsèquement une différence de force physique entre la femme et l'homme, c'est le seul point faible de la femme. C'est peut-être parce que la femme s'en rend compte depuis l'enfance qu'elle est, sans cesse, obligée de compenser ce point faible.

Elle arrive à des niveaux de performance bien plus élevés que les hommes dans toutes les autres situations de la vie.

L'endurance et le courage au travail sont bien plus importants chez la femme que chez l'homme. On oublie souvent de dire que dans bien des ménages les femmes mènent de front une vie professionnelle et les travaux du ménage.

Elles sont souvent bien plus pragmatique que les hommes. C'est un fait reconnu. Dans le mouvement du microcrédit qui est né en Afrique, c'est à la femme que l'on prête l'argent parce qu'elle est plus fiable que l'homme.

Ce sont les hommes qui déclarent les guerres, pour cause d'orgueil et de rêve mal placé. Les femmes sont dans la réalité du quotidien et donc bien plus "compatible" avec l'idée de non-violence.

Les hommes sont exigeant comme les enfants ; les femmes font les enfants.
Les hommes prennent la vie ; les femmes donnent la vie. Les femmes connaissent le prix de la vie. C'est ce qui fait la supériorité de la femme.

La femme est plus apte à aimer que l'homme. L'homme n'est capable que d'être aimer.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
cecile



Nombre de messages: 24
Date d'inscription: 19/03/2007

MessageSujet: Re: Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations   Jeu 13 Aoû 2009 - 8:48

«On a appelé Gandhi le Mahatma, c'est-à-dire 'la grande âme'. C'était certainement un être humain tout à fait exceptionnel; mais la philosophie de Gandhi était totalement inadaptée à l'Inde, car ses idéaux formaient un mélange de catholicisme exalté et de socialisme tolstoïen, deux qualités qui appartiennent beaucoup plus à l'Occident qu'à l'Inde. Les aspirations qu'il eut pour l'Inde non seulement n'aboutirent à rien, mais firent quelquefois un tort considérable à ce pays, qu'il aimait plus que tout. Pour comprendre Gandhi, il faut donc comparer ses aspirations et les résultats qui en découlent aujourd'hui. (...) Le Mahatma fit beaucoup pour l'Inde. Mais s'appliqua-t-il à l'essentiel? Il promut le rouet au rang de devoir sacré, il passait lui-même plusieurs heures par jour à filer le coton. (...) Nulle part le grand moralisme chrétien de Gandhi ne trouva meilleure expression que dans son attitude envers le sexe ... pour résoudre le problème démographique en Inde, qui annihile tous les progrès que ce pays a faits depuis cinquante ans, Gandhi préconisait l'abstinence et était contre toute forme de contraception. Mais le Mahatma pensa-t-il une seconde à toutes les femmes indiennes qui doivent subir des avortements douloureux et humiliants? Et comment peuvent-elles persuader leurs maris de s'abstenir sexuellement lorsqu'elles sont fécondes? Pourquoi, d'autre part, imposer aux autres ce qu'il pratiquait lui-même?

(...) Pour le monde entier, Gandhi est synonyme de non-violence ... Mais avait-il compris, demandent ses critiques, que la non-violence fait quelquefois plus de mal que la violence elle- même? Que la violence peut être dharma [devoir], que le devoir de défendre son pays, ses femmes et ses soeurs contre les agresseurs? (...) Gandhi ne semble pas avoir réalisé non plus l'ampleur du danger que le nazisme représentait pour l'humanité. Il appela Hitler, l'homme qui tua six millions de Juifs, 'mon frère bien-aimé' et conseilla aux Juifs d'utiliser la non-violence face à l'extermination hitlérienne. Cette innocence frise la crédulité criminelle.

Finalement, il faut le dire, quelle que soit la sainteté de Gandhi, sa rigidité morale ... et son ascétisme firent un mal énorme à l'Inde, en particulier dans sa manière d'approcher la question des intouchables et des musulmans. Il fallait toujours qu'il cède devant les exigences de ces derniers, et il refusait obstinément de voir que les musulmans étaient toujours à l'origine des émeutes, les hindous ne faisant que répondre. Il professait une indulgence sans bornes envers Jinnah, à qui il proposa même de devenir le Premier ministre de l'Inde, alors que les musulmans ne constituaient que 11% de la population. Quand à l'amour de Gandhi pour les harijans, les 'enfants de Dieu', comme il les appelait, il était très touchant, mais parfaitement inefficace.(...) Vous avez dit non-violence? Mais Gandhi fit la plus grande violence à son corps en jeûnant toute sa vie pour soumettre les autres à sa volonté. Il y avait là non seulement un élément très chrétien de mortification, mais aussi un chantage auquel personne n'osa résister. 'Il est hors de doute', écrit Alexandra David-Neel, 'que l'attitude préconisée par Jésus domine moralement de très haut le caractère affecté et théâtral des jeûnes du Mahatma ...'.»

(François Gautier, Un autre regard sur l'Inde, Editions du Tricorne, 2000)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Re: Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations   Jeu 13 Aoû 2009 - 8:51

Gandhi : "Aucun pays ne s'est jamais élevé sans s'être purifié au feu de la souffrance".

Toute aspiration à quoi que ce soit demande de l'énergie pour obtenir un résultat. Plus grand est le résultat à obtenir, plus il demande de l'énergie.

La liberté a un prix, sans quoi la liberté est sans valeur.

Quand des hommes veulent dominer d'autres hommes, ils doivent les contraindre. C'est dans l'acceptation des contraintes édictées par d'autres que se trouve la principale raison de l'esclavage des peuples.

La force de n'importe quel peuple est gigantesque. Pour qu'un peuple puisse se libérer de ses chaînes, il doit d'abord "devenir peuple" et prendre conscience de la force solidaire. Ensuite il lui appartient de ne pas répéter les erreurs du passé.

La liberté n'est jamais totale, parce que l'excès de liberté est forcément pris sur la liberté d'autrui. La liberté naît dans les contraintes que l'on s'impose à soi-même, pas dans les contraintes que l'on impose aux autres.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Re: Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations   Jeu 13 Aoû 2009 - 9:19

Je vais réécrire ce post en répondant point par point à François Gautier. Mais je prendrai le temps, car François Gautier est beaucoup moins intéressant que Gandhi et surtout moins enthousiasmant.

Réécriture de ce post en réponse à un occidental qui croit avoir mieux compris l'Inde qu'un indien d'origine. François Gautier est l'exemple type de l'occidental athée et maître en raison dont la critique n'a pas pour but d'éclairer mais de salir.

François Gautier a écrit:
«On a appelé Gandhi le Mahatma, c'est-à-dire 'la grande âme'. C'était certainement un être humain tout à fait exceptionnel; mais ...»

C'est ainsi que commence toujours les faux-culs.

François Gautier a écrit:
«... mais la philosophie de Gandhi était totalement inadaptée à l'Inde, car ses idéaux formaient un mélange de catholicisme exalté et de socialisme tolstoïen ...»

La philosophie de Gandhi n'était pas inadapté à l'Inde, mais à la faiblesse humaine tout simplement. Tous le monde n'est pas Gandhi. Gandhi n'était pas un idéaliste, mais un pragmatique qui avait une vision claire de la réalité. Ce n'est pas parce que l'athée expurge le catholicisme de sa pensée en lui faisant un procès en obscurantisme total et global que l'on ne peut pas trouver dans les fondements de cette religion, qui n'est après tout qu'un guide particulier du "vivre ensemble" comme l'est n'importe quelle option politique (le socialisme tolstoïen, entre autres), de bonnes choses capables d'être mise en pratique.

François Gautier a écrit:
«... deux qualités qui appartiennent beaucoup plus à l'Occident qu'à l'Inde».

Bizarre, lorsque je lis "qualités", je crois comprendre "défauts". On se demande où est le catholicisme et le socialisme tolstoïen dans cet Occident livré au dogme athée et à la loi du marché ? La preuve de ce que j'avance ? La philosophie de Gandhi n'a pas vraiment fait merveille en Occident et a plutôt eu plus d'effets en Inde.

En Occident, et en Inde, il y a des hommes. C'est faire preuve d'un racisme (non-péjoratif) primaire que de nier que ces hommes appartiennent tous à l'espèce humaine et possèdent tous des capacités intellectuelles aussi valables que celle de M. François Gautier, voire supérieures étant donné ce qu'il écrit. On n'en dira jamais assez sur la supériorité supposée des occidentaux.

Ce qui différencie un écrivain d'un forumeur, c'est qu'il peut écrire n'importe quoi sans avoir peur d'être mis en défaut. Après tout, il n'y a que des gens convaincus d'avance qui achètent ses livres. Écrire un livre à succès est facile, il suffit de flatter le lecteur dans le sens du poil. Comme aujourd'hui la pensée correcte n'est plus à la mode, il est vendeur de salir la mémoire de Gandhi. Quand on veut battre son chien, on trouve toujours un bâton (j'espère que François Gautier appréciera le mien). Quelles sont les qualités de François Gautier en dehors d'être un écrivaillon à la mode ?

à suivre ...

Cécile a écrit:
François Gautier a écrit:
Pour comprendre Gandhi, il faut donc comparer ses aspirations et les résultats qui en découlent aujourd'hui.

Faux ! Les résultats qui en découlent aujourd'hui dépendent de l'enchaînement des causes et des effets. Il y a toujours des effets désirables et des effets indésirables.

Si Gandhi avait survécu, il est probable qu'il aurait traité les effets indésirables au fur et à mesure qu'ils se présentaient. Mais Gandhi est mort, et ceux qui ont pris le destin de l'Inde en main, n'avaient pas la motivation de Gandhi ni sa grandeur d'âme.

Mais même Gandhi n'est pas Dieu. Gandhi n'est responsable que de ses actes. Il a payé de sa personne, là où les autres tergiversaient et argumentaient.

"Une goutte d'eau pure ne peut, toute seule, purifier un seau d'eau sale". Gandhi a fait ce qu'il a pu.

Il est toujours aisé de poser des analyses à posteriori, autre chose est d'être dans la réalité de l'action.

Que ceux qui critiquent Gandhi fassent aussi mal que lui, ils feront mieux après.

Gandhi, on connaît, mais qui est François Gautier ?

En ce qui concerne les intouchables, Gandhi a toujours lutté contre cette discrimination ainsi que contre la vision communautariste des religions.

Gandhi a écrit:
« Ainsi, si je ne pourrais pas accepter le christianisme comme parfait ou comme la plus grande des religions, je ne pourrais pas non plus considérer l'hindouisme comme tel. Les défauts de l'hindouisme me sont bien visibles. Si l'intouchabilité pouvait être une partie de l'hindouisme, ce serait une partie pourrie ou une excroissance. Je ne pourrais pas comprendre la « raison d'être » d'une multitude de sectes ou de castes. Quel serait le sens de dire que les Vedas sont des textes sacrés inspirés par Dieu ? S'ils ont été inspirés par Dieu, pourquoi pas la Bible ou le Coran également ? Mes amis chrétiens ont été aussi entreprenants pour me convertir que mes amis musulmans. Abdullah Sheth m'a continuellement incité à étudier l'islam, et évidemment avait toujours quelque chose à dire concernant sa beauté. »

Gandhi, moralement rigide ? Oui, pour ceux qui le sont, puisqu'ils ne peuvent voir Gandhi qu'en ennemi de leur propre rigidité morale.

Gandhi n'a fait que proposer et a payé de sa personne pour être crédible, mais une proposition n'est pas un ordre, et ceux qui reçoivent la proposition en font ce qu'ils peuvent en accepter ou ne pas en accepter.

"On peut amener le cheval à l'abreuvoir, on ne peut pas boire à sa place".

On peut critiquer Gandhi, il n'était qu'un être humain très faillible après tout. Reste à voir si ceux qui le critiquent sont plus honorables que lui dans leur motivation.

François Gautier a écrit:
"Que la violence peut être dharma [devoir], que le devoir de défendre son pays, ses femmes et ses soeurs contre les agresseurs?"

Ce n'est pas à la victime qu'il faut imputer le crime. Le rapport de force est odieux et absurde par définition. On apprend pas aux enfants à se battre, mais à devenir des adultes responsables de leur actes, si la loi de la jungle doit être la règle commune, alors le pire crime est de faire des enfants.

François Gautier a écrit:
"Il appela Hitler, l'homme qui tua six millions de Juifs, 'mon frère bien-aimé' ...

Hitler était un être humain. Que celui qui en doute le dise. Être humaniste ne consiste pas à exclure de l'humanité tout ceux qui fautent, aussi énorme soit leur faute. Être humaniste, c'est d'abord faire un constat global du niveau de l'humanité. La dérive nazie fait partie des dérives de toute la "famille humaine", pas seulement de celle des nazis.

Si on veut reprocher la dérive nazie à quelqu'un, qu'on la reproche à Nietzsche, que les nazis l'aient mal compris est une chose (pas sûr ! Ils pouvaient même le lire dans la langue de l'auteur, et les allemands n'étaient pas plus idiots que ceux qui portent Nietzsche aux nues.), mais que les nazis s'en revendiquaient en est une autre.

François Gautier a écrit:
"... et conseilla aux Juifs d'utiliser la non-violence face à l'extermination hitlérienne"

Gandhi était conséquent, ce sont les nazis qui ne l'étaient pas. Forcément, ils se prenaient pour la race arienne. La race des surhommes.

Est-ce que les juifs ont été exterminés parce qu'ils ont écoutés Gandhi ? On ne va tout de même pas faire porter le chapeau à Gandhi.

Ceci dit, de tous les peuples du monde, les allemands d'aujourd'hui sont certainement ceux qui sont le mieux vaccinés contre le fascisme. Ma fille est à Berlin en ce moment, parce que l'ancienne capitale du Reich est le lieu le plus culturellement actif et ouvert d'Europe, n'en déplaise aux français.

On fera remarquer que les actions de Gandhi ont tout de même eut comme conséquence de renvoyer les britanniques chez eux, et les britanniques n'étaient pas des tendres non plus.

François Gautier a écrit:
Il professait une indulgence sans bornes envers Jinnah, à qui il proposa même de devenir le Premier ministre de l'Inde, alors que les musulmans ne constituaient que 11% de la population.

Cela aurait probablement apaiser les tensions et permis aux hindous de comprendre que les musulmans n'étaient pas forcément ce que la propagande enseignait. Il est faux de prétendre que les hindouistes ne faisait que riposter aux exactions musulmanes. Il y avait plus de radicaux hindouistes que de radicaux musulmans. Le chiffre de la population musulmane proposé par François Gautier, lui-même, en témoigne.

On notera également que la caste des intouchables est issue de l'Hindouisme pas de l'Islam. Mais il est vrai qu'il est de bon ton, aujourd'hui, de stigmatiser les musulmans comme autrefois on stigmatisait les juifs.

François Gautier a touché des droits d'auteur sur un livre consacré à Gandhi. Les a-t-il reversé à la fondation Gandhi ? Le beurre et l'argent du beurre ! Encore un français qui a oublié de regarder la devise nationale affiché au fronton des monuments publics ou qui n'en a jamais compris la finalité. Gandhi, lui, l'appliquait tous les jours.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 12:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Ayez de la haine pour le péché et de l'amour pour le pécheur.   Jeu 13 Aoû 2009 - 15:00

Gandhi : "Ayez de la haine pour le péché et de l'amour pour le pécheur".

Qu'est-ce que le péché ? Ce qui est contraire aux bonnes mœurs.

Qu'est-ce que les bonnes mœurs ? Ce qui est culturellement admis comme favorisant le "vivre-ensemble".

Nous influons sur ce et ceux qui nous entourent, et, inversement, ce et ceux qui nous entourent influent sur nous-même.

Le respect du principe de réciprocité est la clé de voûte de la relation humaine, mais également de ce qui concerne l'écologie en général.

L'univers est un, et nous englobe :

- L'humanisme est la vision idéalisée de ce que doit être la relation humaine telle qu'elle est définie dans le premier article de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH) :

DUDH a écrit:
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

- L'humanité a également des devoirs envers ce qui n'est pas elle, et dont elle participe. Ce qui détermine la bonne action, au sens universel, c'est l'action qui bouleverse le moins les équilibres précaires ou/et qui crée des équilibres plus forts. La nature montre l'exemple puisqu'elle a réussi à créer des atomes de plus en plus complexes et stables.

L'humanité doit acquérir une intelligence dynamique et relativiste, parce que les équilibres de la nature sont dynamiques et relativistes, eux aussi. Nous ne sommes qu'à l'aube de l'humanité. Rien ne garantit que nous puissions avoir un destin, mais nous disposons des outils pour forger ce destin. Cela ne tient qu'à nous, et cette citation de Gandhi, aussi fleur bleue qu'elle paraisse aux adeptes du "tout est dérisoire", est une bonne indication du chemin à suivre.

Cette citation nous implique personnellement, et nous implique d'une manière globale. Tant que l'humanité sera divisée, ses actions seront globalement incohérentes. Un atome (« que l'on ne peut diviser ») est l'aboutissement de milliards d'années à la recherche d'un équilibre stable. L'humanité est un "atome" macroscopique à la recherche de sa stabilité, dont l'individu est un atome intermédiaire.

L'univers nous dit que l'énergie est une force. Le sens de l'univers est de créer une synergie des énergies pour créer l'atome ultime.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: C'est dans l'effort que l'on trouve la satisfaction et non dans la réussite...   Jeu 13 Aoû 2009 - 22:10

Gandhi : « C'est dans l'effort que l'on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire ».

Être, c'est agir. La vie est dynamique, en modification constante. Une énergie dépensée de manière cohérente est une énergie qui trouve sa finalité.

Être, c'est participer. Notre vie est liée également à ce qui n'est pas nous-même. La chaîne des générations nous a transmis la vie. Il est cohérent de la transmettre nous-même, que ce soit à travers nos propres enfants, à travers les enfants de la famille humaine, ou à travers tout "enfant" de la nature.

Être, c'est trouver la relation cohérente. En tout être, en toute chose. Une relation cohérente est une relation qui accompagne, qui suit le mouvement qui nous entoure.

Personne ne connaît le résultat de ses actes à l'avance, l'important c'est d'avancer. Toute réussite n'est qu'une étape, toute réussite n'est que sommaire.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas.   Jeu 13 Aoû 2009 - 22:40

Gandhi : « C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas ».

La question est la notion la plus importante, parce qu'elle implique toutes les réponses. La réponse n'est que la décohérence de la superposition d'états induite par la question. La réponse n'est qu'un point de vue déterministe. La question est indéterminée.

Être vivant, c'est tenter de répondre à toute question qui se présente à nous. L'être humain progresse par essais et erreurs. C'est le contexte qui valide la réponse.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Ce qui est vérité pour l'un peut-être erreur pour l'autre.   Jeu 13 Aoû 2009 - 22:51

Gandhi : « Ce qui est vérité pour l'un peut-être erreur pour l'autre ».

La vérité est toujours contextuelle parce que le point de vue est toujours relativiste.

- Le bien du bourreau est contraire au bien de sa victime.

- Devons-nous nous préoccuper de la mort, alors que non-né nous ne nous étions pas préoccupé de la vie ? Évidemment, nous n'étions pas quand nous étions non-né. Nous ne sommes jamais mort, non plus.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Celui qui est parvenu au coeur même de sa religion ...   Jeu 13 Aoû 2009 - 23:20

Gandhi : « Celui qui est parvenu au coeur même de sa religion est aussi parvenu au cœur des autres religions ».

Il n'y a qu'une cause à l'univers et elle est extérieur à l'univers, puisqu'elle précède même le temps et l'espace.

Tous les corpus religieux ou non-religieux sont inclus dans l'univers. Ils ne sont qu'un point de vue particulier et contextuel de l'univers.

On ne peut pas définir Dieu (la cause incausée), parce que Dieu ne peut être ce qu'il a créé. On ne peut donc évoquer son existence ou sa non-existence puisque ce serait commettre un universalomorphisme.

Si Dieu = "0", aucun nombre n'a de valeur et l'univers n'existe pas.
Si Dieu = "1", l'ensemble des nombres existent, et toutes les superpositions d'états de l'univers existent.
On ne peut rien dire d'autre de Dieu, et c'est déjà un "morphisme".
Nous n'avons donc à nous préoccuper que de l'univers, c'est-à-dire de ce qui nous est accessible.

Le terme "religion" ne se définit que comme une théorie du "vivre ensemble". Toutes les théories du vivre ensemble sont des essais du vivre ensemble, fussent-elles athées.

Le véritable corpus religieux est écrit en "lettres de feu" dans toutes les manifestations de l'univers. L'univers est "la Loi" à laquelle toute l'humanité est soumise, qu'elle le veuille ou non. Ce n'est pas une dictature, c'est une évidence. C'est cohérent.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Celui qui veut nager dans l'océan de vérité, doit se réduire à zéro.   Jeu 13 Aoû 2009 - 23:34

Gandhi : « Celui qui veut nager dans l'océan de vérité, doit se réduire à zéro ».

La vérité, c'est l'univers compris comme une seule réalité globale ou « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (Lavoisier et Démocrite). On ne peut accéder à "l'être" de l'univers qu'en "n'étant plus" soi-même.

L'enfant nouveau-né est plus savant de l'univers que le savant formaté par son savoir.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages: 768
Age: 59
Localisation: Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription: 30/03/2006

MessageSujet: Celui qui veut sacrifier sa vie pour autrui, n'a guère le temps de ...   Jeu 13 Aoû 2009 - 23:53

Gandhi : « Celui qui veut sacrifier sa vie pour autrui, n'a guère le temps de s'assurer une place au soleil ».

« Charité bien ordonnée commence par soi-même».

Une vie est une vie. Donner la sienne pour un autre implique soit un énorme sens du sacrifice, soit un énorme sens de la déraison. Mais ce genre d'attitude est rarement réfléchie, et si on a le temps de réfléchir, c'est que la décision n'est pas urgente.

Le meilleur conseil que l'on puisse donner, c'est de ne pas masturber son cerveau sur ce genre de situation. Personne ne sait comment il réagira dans une situation extrême. Les héros le sont souvent malgré eux.

Mais je pense qu'ici Gandhi parle de "consacrer sa vie aux autres". Cela demande une abnégation absolue, mais est-ce réellement une vie de sacrifices ? On ne fait que ce que l'on veut faire, après tout.

Pour Gandhi, il est probable que le véritable sacrifice qui lui eut pesé, aurait été d'être une personne ordinaire.

Retour à l'index des citations

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 14 Aoû 2009 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
 

Gandhi - Apôtre de la non-violence - citations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Citations - 4 ème partie
» Citations et textes à méditer.
» dictons, proverbes et citations sur la nourriture
» Citations du Livre d'Hénok par Yéhoshoua et les Apôtres
» Citations de gandhi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre ::  :: -