La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La petite histoire de l'homme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: La petite histoire de l'homme...   Jeu 12 Fév 2009 - 15:35

Je ne sais pas si vous avez le souvenir d'avoir entendu parler du miracle de Saint Jérôme de Stridon, miracle réclamé et obtenu pour préserver sa vertu lorsqu'il exerçait la profession d'ermite dans une grotte à Chalcis de Syrie dans la « Thébaïde de Syrie » en 374 après Jésus-Christ.

Si vous n'avez pas fait vos études chez les bons pères dans les années cinquante il est probable que non (ça c'est pour Catou).

Parce que figurez vous mes amis que Saint Jérôme de Stridon, en bon ermite qu'il était, se méfiait des phéromones émises par les belles Syriennes de l'époque et se cachait donc de toute présence féminine, un saint qui avait peur des seins féminins, rien que du très classique donc quand on prétend accéder à la sainteté selon les critères en vigueur dans les religions qui croient en un Dieu anthropomorphique.

"Tel est l'homme, tel est son Dieu : c'est pourquoi Dieu fut si souvent ridicule." disait d'ailleurs Johann Wolfgang von Goethe


Pour en revenir à Saint Jérôme de Stridon sachez donc qu'en l'an de grâce 374 après Jésus-Christ et alors que dans sa grotte isolée il travaillait dur à la traduction de la Bible en latin pour prendre un peu d'avance sur un boulot qu'aller lui confier le Pape Damase 1er, l'envie lui prit d'aller se rafraîchir dans la rivière qui coulait au fond de la vallée.
Il se dévêtit donc et se baigna nu ainsi que le voulaient les usages de l'époque car le maillot de bain n'avait pas encore été inventé.

Après un bon bain, notre futur Saint Jérôme décida de s'octroyer un petit somme en attendant de sécher pour pouvoir ré enfiler sa tunique d'ermite.

Son sommeil fut troublé par des rires cristallins provenant de la rivière toute proche où de superbes filles se baignaient nues, toujours selon les usages en vigueur en cette belle époque sans complexes.

Réveillé en sursaut il ouvrit les yeux et découvrit avec effroi que c'était lui que les filles regardaient en riant de toutes leurs jolies dents qui brillaient comme des perles dans le soleil.

il chercha des yeux ses vêtements mais ne trouva que son vieux chapeau d'ermite, chapeau qu'il posa machinalement sur son sexe encore endormi afin de le cacher, puis il se boucha les yeux pour ne point voir ces jeunes et jolies filles dont la vue lui donnait des sueurs et que Satan avait, sans aucun doute, envoyées là dans le seul but de lui faire perdre sa pudeur et donc d'offenser Dieu en succombant à la tentation.

Il décida donc de s'enfuir à toutes jambes vers sa grotte, mais un dilemme se posait à lui car il fallait à la fois garder les yeux ouverts pour s'enfuir, se cacher les yeux pour ne plus risquer de voir la tentation tout en masquant son sexe le tout nécessitant d'avoir au minimum trois mains.

Il pria donc le seigneur de faire un miracle.
Dieu acquiesça, sans aucun doute, car Saint Jérôme de Stridon constata que son chapeau maintenant tenait tout seul sur le membre qu'il voulait masquer au regard, car celui-ci était passé miraculeusement de l'état flageolant initial d'ermite à un état de rigidité tout à fait inconnu mais propre à soutenir le poids de son chapeau sans intervention manuelle.

On peu donc dire que c'est grâce au problème posé par Saint Jérôme de Stridon que Dieu a dû se résoudre à inventer l'érection masculine mais que si les religions n'avaient pas existées, le Dieu anthropomorphique n'aurait pas existé non plus, le miracle de Saint Jérôme de Stridon n'aurait donc pas eu lieu et les mâles d'aujourd'hui auraient été privés de dessert.

Si après cette belle histoire d'aucuns continuaient à penser du mal des religions ce serait à désespérer de l'espérance divine...

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Jeu 12 Fév 2009 - 20:49

Avant la baignade fatale, ce saint craignait déjà les phéromones féminines et se cachait de toute présence féminine.

Pourquoi ?

Puisque l'érection n'avait pas encore été inventée.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Jeu 12 Fév 2009 - 21:36

f u c h s i a a écrit:
Avant la baignade fatale, ce saint craignait déjà les phéromones féminines et se cachait de toute présence féminine.

Pourquoi ?

Puisque l'érection n'avait pas encore été inventée.

flower
Parce que de tout temps les religieux se sont méfiés des femmes, et ça a commencé au jardin d'Eden.
Donner la vie est un acte auquel l'homme ne peux pas prétendre et ce qu'on ne peut pas faire soi même il faut bien le dévaloriser, en faire une catégorie moins noble pour justifier son statut privilégié.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Ven 13 Fév 2009 - 10:54

Citation :
Donner la vie est un acte auquel l'homme ne peux pas prétendre

C'est pourquoi - dit-on - certains hommes, à défaut de faire des enfants eux-mêmes, cherchent une compensation en générant des disciples !

Les femmes créeraient dans la matière, les hommes dans l'esprit.


Mais là j'arrête, j'ai un peu honte de ma prestation.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Sam 14 Fév 2009 - 7:45

f u c h s i a a écrit:
Avant la baignade fatale, ce saint craignait déjà les phéromones féminines et se cachait de toute présence féminine.

Pourquoi ?

Puisque l'érection n'avait pas encore été inventée.

Je crois que le problème est très simple et dénote la capacité à l'adaptation de l'être humain.

Si l'homme dispose de la force brute, la femme a dû développer la subtilité sous toute ses formes. Dans le rapport de force, le plus faible doit sans cesse trouver des moyens de rétablir l'équilibre, voire même d'essayer de prendre l'avantage.

Les phéromones sont encore une stratégie de la sélection naturelle pour rétablir l'équilibre des forces et arriver à ses fins. L'homme n'a pas trouvé d'autre moyen plus radical que sa force pour soumettre sa compagne et tenter de se l'accaparer.

À chacun suivant ses moyens, les "meilleurs", c'est-à-dire les plus opportunistes, devant se rencontrer. Nietzsche a bien démontré l'iniquité du rapport de force, je lui reproche d'avoir voulu en déculpabiliser l'espèce humaine.

À chacun de choisir : un destin potentiellement animal ou un destin potentiellement humain (à définir). Céder à la sélection naturelle ou sauter au niveau de la plus grande intelligence : l'alliance la plus grande possible, mais également la moins égoïste possible, qui est la seule capable de sortir l'humanité de son animalité.

L'humanité en est-elle capable ? Voilà la bonne question et le vrai défi de l'être humain.

L'alliance commence dans le couple, puis s'étend à la famille, puis doit croître de cercle en cercle de plus en plus grand pour s'unir dans des systèmes harmonieux à l'image des étoiles dans les galaxies.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Sam 14 Fév 2009 - 17:20

Abuzin écrit :

Citation :
« Céder à la sélection naturelle ou sauter au niveau de la plus grande intelligence »

- Quelle devrait être l’action de l’intelligence qui se substituerait à la sélection naturelle ?

Je passe vite sur l’ » abélisme » : dans la pseudo nouvelle, page futurible, j’avais soulevé la question, en évoquant une méthode qui me paraissait à l’évidence inadaptée. Histoire de provoquer une discussion : le résultat fut désastreux !

Puisque nous sommes entre gens de culture catho, que penser de la Sainte Famille ? C’est bien l’intelligence que représente le Saint Esprit ? C’est lui qui féconde ; par une méthode qui laisse Marie vierge de ce coup-là. Et Joseph n’est qu’un compagnon de cette très sainte mère, participant comme nourricier.

Etais-je si loin du compte dans l’outrance de la méthode que j’avais exposée ?

Mais qui suis-je pour faire du symbolisme religieux ?

*****

Alors je vais citer un théologien relativement moderne : Eugen Drewerman, selon l’ouvrage « Fonctionnaires de Dieu » Traduction chez Albin Michel 1993.

Page 638 -après évocation des inventions de la nature en matière de sexualité et modifications dans les pays développés …

« En d’autres termes, le temps est largement venu où la sexualité humaine ne peut plus avoir pour premier but la reproduction ; et le temps ne tardera pas où le patrimoine héréditaire ne sera plus la seule affaire du comportement des partenaires, mais dépendra de mesures d’orientation génétique qui empêcheront tout au moins la transmission de gènes malades. Nous sommes arrivés à la fin d’une époque de l’évolution durant laquelle les individus masculins n’étaient biologiquement que des dépôts de matériel génétique, autrement dit des machines à faire survivre les gènes. Il est bien évident que cela modifiera profondément le comportement sexuel humain, ce dont nous voyons déjà les signes avant-coureurs : les rivalités et les jalousies sont en recul sensible ; pour l’essentiel, la sexualité ne sert plus ni à la reproduction ni à la création de familles : vécue sur le mode de la tendresse, de la joie, de la fantaisie et de la communauté, elle devient de plus en plus une force qui pénètre tout. Et déjà, pour cette simple raison, le célibat perdra progressivement sa signification.
Ajoutons que la différence entre les hommes et les femmes diminue sans cesse ; la tension entre les sexes, que renforçaient autrefois toutes les barrières morales et tous les tabous possibles, diminue sensiblement ; entre l’amitié et l’amour n’existe plus ce fossé qu’on avait artificiellement creusé, tout au moins dans notre culture occidentale.

……

Du point de vue de l’éthique traditionnelle, on dira que le simple fait de tenir pour possibles de tels changements est déjà un signe d’immoralité fort regrettable. On ne peut de toute façon élever aujourd’hui des adolescents selon les normes de demain ! Voire ! » …..

- Bon ce théologien ne fut pas en odeur de sainteté et Sa Sainteté ? Elle ouvre ses bras à des évêques traditionalistes !!!

Le sexe ça fait toujours des histoires, sinon l’histoire !

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Sam 14 Fév 2009 - 19:51

Abuzin, tu dis :

Citation :
L'homme n'a pas trouvé d'autre moyen plus radical que sa force pour soumettre sa compagne et tenter de se l'accaparer.

Je te réponds que l'homme n'a encore rien compris à la femme.

Quelle valeur a cette soumission si elle est obtenue par la force ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Dim 15 Fév 2009 - 10:40

Dans de nombreux cas, dans la nature, et pas seulement chez l'homme, la fécondation de la femelle suppose une violence du mâle : lequel parfois impose à la femelle l'acte sexuel et souvent à la suite d'un combat pour devancer les autres mâles.

Sélection non pas chez les femelles ( toutes à féconder) mais chez les mâles, afin de donner priorité aux mieux adaptés à la survie.

L'humanification est sans doute une progression qui comporte une évolution dans les rapports homme/femmes ( et non plus mâle/femelle).

Pour peu que l'intelligence soit un élément qui favorise la survie, elle prendra l'avantage sur la force et la sélection naturelle.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Dim 15 Fév 2009 - 21:58

Citation :
Dans de nombreux cas, dans la nature, et pas seulement chez l'homme, la fécondation de la femelle suppose une violence du mâle : lequel parfois impose à la femelle l'acte sexuel et souvent à la suite d'un combat pour devancer les autres mâles.

Oui, mais la sexualité humaine est complètement différente de la sexualité animale, sauf peut-être chez les grands singes.

Est-ce que l'homme limite leurs assauts aux périodes de fécondation ?

Est-ce que l'homme laisse la femme se reposer pendant la gestation et l'allaitement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Lun 16 Fév 2009 - 10:41

En effet, Fuchsia, la sexualité des humains ne se cantonnent pas à la procréation.

La sexualité des singes bonobos non plus !

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Lun 16 Fév 2009 - 10:54

arnold.jack a écrit:
En effet, Fuchsia, la sexualité des humains ne se cantonnent pas à la procréation. La sexualité des singes bonobos non plus !
Ah les bonobos, mais quand donc prendrons nous exemple sur nos cousins pour organiser nos sociétés et résoudre nos conflits par le sexe plutôt que par la guerre !
Les études suggèrent que les 3/4 des rapports sexuels entre bonobos n'ont pas des fins reproductives, mais sociales, et que presque tous les bonobos sont bisexuels.
Des scientifiques ont appelé cette méthode d'accouplement le "sexe convivial" c'est y pas une voie à explorer ?

Les pratiques sexuelles des bonobos sont pourtant identiques aux nôtres avec le coït ventro-ventral, la sexualité orale (comme Bill Clinton en fait), le baiser avec la langue et les rapports homosexuels...

lol!

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
catou
*
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Lun 16 Fév 2009 - 12:18

Citation :
Ah les bonobos, mais quand donc prendrons nous exemple sur nos cousins pour organiser nos sociétés et résoudre nos conflits par le sexe plutôt que par la guerre !


cheers Ah si seulement drunken on peut rêver lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Lun 16 Fév 2009 - 16:24

catou a écrit:
Citation :
Ah les bonobos, mais quand donc prendrons nous exemple sur nos cousins pour organiser nos sociétés et résoudre nos conflits par le sexe plutôt que par la guerre !


cheers Ah si seulement drunken on peut rêver lol!
Les bonobos ne sont pas des guerriers, toujours à s'amuser dans la plus grande quiétude.


Reste un problème à résoudre, leur pacifisme amoureux viendrait-il de leur système pileux bien plus développé que le nôtre ?

Quoique, l'observation de nos contemporains terroristes et barbus tendrait à me faire penser que la pilosité ne serait pas un facteur décisif en la matière.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
catou
*
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   Lun 16 Fév 2009 - 16:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La petite histoire de l'homme...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La petite histoire de l'homme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite histoire
» Une belle petite histoire : Une façon de voir les choses .
» Petite histoire...
» Livre : « Via Crucis ». Douleur de Dieu, histoire de l’homme
» Petite histoire ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Psychologie et Sociologie :: Histoire-
Sauter vers: