La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus-A
Invité



MessageSujet: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 4 Avr 2006 - 7:11

    Aux Etats-Unis, les jurés ont unaniment décidé que les mensonges de Zacharias Moussaoui avaient permis de protéger les kamikazes du 11 septembre 2001 et que ses dires avaient causé la mort d'au moins une personne ce jour-là.

    Moussaoui risque donc au mieux la prison à vie, au pire la peine de mort. Sa mère, qui se bat depuis cinq ans maintenant pour sa libération, affirme qu'il est innocent et n'a rien à voir avec le 11 septembre. Pour d'ex-membres d'Al Qaeda, il est un looser. Lui-même affirme qu'il était venu aux Etats-Unis pour tuer des Américains et qu'il devait précipiter un avion sur la Maison-Blanche.

    Alors, Zacarias Moussaoui : véritable coupable, bouc émissaire ou simple mythomane ?
Revenir en haut Aller en bas
pascale
******


Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 4 Avr 2006 - 9:04

Ce garçon a besoin d'aide...
Il pense vraiment qu'il aurait dû se sacrifier pour une cause, c'est déja un problème.

Il est convaincu qu'il est justifiable de tuer pour cette cause, c'est encore un problème.

Et s'il est innocent comme sa mère le prétend, c'est toujours un problème...

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Sam 8 Avr 2006 - 0:10

Si l'Islam reconnaît la nécessité du combat pour une juste cause, par contre, il interdit le suicide. Une chose est de partir au combat avec une probabilité d'y trouver la mort, une autre de partir au combat POUR y trouver la mort.

Aucun dogme religieux ne peut accepter la mort par suicide, parce que seul Dieu donne la vie et la reprend. Ce n'est pas un choix laissé aux hommes. C'est même la marque d'une insoumission à Dieu, donc un péché très grave équivalent à l'apostasie qui n'est pas le rejet du dogme, mais le rejet de Dieu.

Quelques exemples parmi d'autres :

AL-IMRAN, 145 : Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment prédéterminé. Quiconque veut la récompense d'ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l'au-delà, Nous lui en donnons et
Nous récompenserons bientôt les reconnaissants.


Interdiction du suicide - Dieu décide du moment (predestination) - récompense du soumis à Dieu impliquant, par réciprocité, la punition de l'insoumis.

Al-BAQARAH, 258 : N'as-tu pas su (l'histoire de) celui qui, parce qu'Allah l'avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : “J'ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort”, “Moi aussi, dit l'autre, je donne la vie et la mort.” Alors dit Abraham : “Puisqu'Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant.” Le mécréant resta alors confondu. Allah ne guide pas les gens injustes.

Seul Dieu décide de la vie et de la mort. Celui qui croit que son statut lui permet de tuer est un insoumis à Dieu.

------------

Fatigué, je continuerai demain.

abuzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
Marie-Chantal
**


Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Lun 17 Avr 2006 - 19:00

Je me demande si la notion de suicide a la même résonnance chez des musulmans palestiniens, irakiens et iraniens..que pour un occidental ou un européen ou encore une musulman occidentalisé?


Le Prophète Mohammed a dit : “Quiconque entre au Paradis ne voudra pour rien au monde revenir ici-bas, sauf le martyr qui désirera revenir en ce monde et être tué dix fois pour le grand honneur qui lui a été accordé” (in Sahih de Muslim, chapitres 781 et 782, sur les mérites du djihad et les mérites du martyre).

L'interprétation que l'on fait de la langue du Coran semble être parfois erronnée. Il existe un livre écrit par Christoph Luxenberg, Die Syro-Aramaische Lesart des Koran (une lecture syrio-araméenne du Coran ; éd. Das Arabishe Buch, Berlin, 2000), disponible uniquement en allemand, qui a été publié il y a plus d’un an et qui a déjà reçu un accueil enthousiaste parmi les universitaires spécialistes des langues sémitiques de Princeton, Yale, Berlin, Postdam, Erlangen, Aix-en-Provence et de l’Institut oriental de Beyrouth.

Christoph Luxenberg essaye de montrer que de nombreux passages obscurs du Coran s’éclaircissent si on lit certains mots en syriaque et non en arabe. Sans entrer dans les détails de la méthodologie employée, il parvient à faire disparaître les houris aux grands yeux promises aux croyants, qui selon son analyse en s'appuyant sur les Hymnes d’Ephrem le Syrien, il y a au paradis “des raisins blancs”, “clairs comme le jour”, plutôt que des vierges aux yeux de biche toujours consentantes, les houris. Pour Luxenberg, le contexte est clair : ce sont de la nourriture et des boissons qui sont offertes, et non des jeunes filles pures.

Méfions-nous des interprétations trop occidentalisées qui correspondent souvent à une propagande pour discréditer l'Islam, ou de l'instrumentalisation que certains veulent en faire pour nous induire en erreurs. Je ne dis pas que je suis pour les opérations suicides, bien au contraire, mais j'essaie de départager le vrai du faux pour identifier le visage des vrais terroristes.

Pour en revenir à la question posée, les américains ont besoin d'un bouc émissaire pour le 11-09-01 et Moussaoui semble être le seul dont ils disposent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Lun 17 Avr 2006 - 21:36

Marie-Chantal a écrit:
Je me demande si la notion de suicide a la même résonnance chez des musulmans palestiniens, irakiens et iraniens..que pour un occidental ou un européen ou encore une musulman occidentalisé?

Si la différence de culture nous fait parfois percevoir le contenu comme salé plutôt que sucré et réciproquement, cela n'est dû qu'à la forme du contenant. Il appartient à chacun d'élargir son horizon, mais une fois l'horizon élargi, il faut savoir se concentrer sur le fond en oubliant la forme.

Je crois justement que cette notion du martyr vu d'un côté et de l'autre ne parle que de la forme. Ils veulent du romanesque, voilà tout. Nous avons tous été bercé, dans notre enfance, par des récits héroïques. Le Coran contient se genre de récits ou dirais-je plutôt d'analogies au récit héroïque, mais c'est pour mieux captiver le lecteur. Une fois ce premier niveau de lecture digéré, le lecteur est prêt pour passer au niveau supérieur qui est celui de l'intégration du fond. Ce fond étant lui-même à "double-fond". Plus on lit et on réfléchit l'enseignement du Coran et plus se dégagent des principes éthiques minimalistes mais puissants.

Je travaillais cet après-midi sur la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et les textes associés. Je me demandais pourquoi si peu de gens les lisaient. La réponse vient probablement de la forme "administrative" qu'on leur a donnés. Cela manque d'emphase et le lecteur se fatigue vite d'un fond auquel manque une forme enthousiasmante.

Rien ne ressemble moins à un trésor qu'un lingot. L'esprit veut des montagnes de pièces, des vases précieux, des colliers de perles. Le palestinien qui part se faire sauter ne veut pas mourir, il veut vivre comme un héros dans la mémoire de son peuple. La revanche sur l'image de lui que lui renvoie sa misère.

Marie-Chantal a écrit:
Le Prophète Mohammed a dit : “Quiconque entre au Paradis ne voudra pour rien au monde revenir ici-bas, sauf le martyr qui désirera revenir en ce monde et être tué dix fois pour le grand honneur qui lui a été accordé” (in Sahih de Muslim, chapitres 781 et 782, sur les mérites du djihad et les mérites du martyre).

Paroles exaltantes et pleines de promesses, mais que l'on pourrait remplacer par d'autres paroles, bouddhistes, cette fois, sur la plénitude que donne l'extinction du désir et de la nécessité du cycle des réincarnations pour atteindre le nirvana (état de félicité, état de paix). Le fond est pareil, seul la forme diverge.

Mahomet était un caravanier. Il est pour moi évident que les contacts (juifs, chrétiens, bouddhistes, etc) qu'il a pu avoir avec d'autres cultures lui ont ouvert l'esprit et qu'une fois la synthèse faite en lui-même, il a su la communiquer sous une forme plaisante et utile à sa communauté.

Si tu prends et adopte la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et que tu l'intègre dans ta façon de penser, on pourra te questionner jusqu'à la fin des temps, tes réponses, peu importe la forme qu'elles prendront, resterons toujours cohérente avec la DUDH. Pour moi, le Coran est compatible, dans son fond, pas toujours dans sa forme, avec la DUDH.

Je l'ai déjà dis ailleurs, le véritable contenu du Coran se trouve dans la première sourate, tout le reste n'est que commentaires et variations sur le même thème.

Tu peux écrire un million de poèmes, si ton fond est l'amour, tu écriras un millions de fois l'amour.

En ce qui concerne les références que tu fais à ces chercheurs qui étudient le Coran en décortiquant chaque mots, leurs intentions sont louables, mais ils s'attardent sur la forme, par sur le fond. Il est évident que Mahomet s'adressant à sa communauté a décrit le paradis et l'enfer en utilisant des images qui parlaient aux gens de son époque. Si il avait du s'adresser à des informaticiens, il aurait décrit le paradis comme un énorme réseau d'utilisateurs sous Mac OS X et l'enfer comme un réseau sans cesse en panne où s'épuiseraient de pauvres utilisateurs de Windows (ma vision du paradis et de l'enfer Very Happy )

Marie-Chantal a écrit:
Pour en revenir à la question posée, les américains ont besoin d'un bouc émissaire pour le 11-09-01 et Moussaoui semble être le seul dont ils disposent..

Il est plus facile de faire condamner un crétin consentant, c'est évident, que de vouloir voir ses propres responsabilités dans l'affaire.

abuzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Lun 17 Avr 2006 - 21:44

À propos du du terme "Djihad" :

Citation :
Le djihad en islam

Plusieurs langues ont emprunté à l’arabe ce terme avec un glissement au niveau du sens .Ce qui a entraîné à entretenir une image déformée de l’islam. Étymologiquement, djihad en arabe veut dire « effort » et le verbe djahada « faire des efforts » . Le mot djihad se trouve dans le Coran précédé de son verbe à l’impératif adressé à Mahomet

Le sens du djihad dans ce verset signifie : débat, discussion, conviction qui implique des efforts au niveau mental. C’est la raison qui domine et non la violence , la sagesse et non l’extrémisme. Le verset suivant précise la règle de politesse, de respect et de liberté :

Après ce djihad qualifié de grand djihad , Mahomet en signale deux autres formes :

1- « Le meilleur djihad , c’est prononcer le mot juste en face d’un sultan injuste ». L’interlocuteur du sultan doit appliquer la règle de politesse et chercher les mots convenables . Car l’objectif est de réussir à convaincre sans heurter , sans déclarer la guerre contre le chef de l’Etat .

2- « Le plus grand djihad , c’est l’effort interne contre soi-même ». L’objectif est de purifier son âme pour s’élever spirituellement, être un citoyen exemplaire au sein d’une société musulmane ou pas.

Ce petit djihad est autorisé seulement en islam pour se défendre contre les agresseurs aussi bien au niveau d’un individu ou au niveau d’une société avec les moyens appropriés. Ce qu’on appelle en occident « légitime défense ». Mais le musulman n’a pas le droit d’attaquer le premier une personne ou un pays . Le verset coranique est clair « Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs ! ».(Sourate 2 verset 190) .

Les théologiens musulmans sont tous d’accord sur la règle suivante : Le principe dans les relations entre les musulmans et les autres sociétés est la paix et non la guerre .

Source : oumma.com

Malheureusement, il n'y a pas que les occidentaux qui se trompent sur ce que représente ce terme, il y a également des musulmans. Zacarias Moussaoui est un de ceux-là.

abuzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
pascale
******


Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 18 Avr 2006 - 8:18

Marie-Chantal a écrit:
Je me demande si la notion de suicide a la même résonnance chez des musulmans palestiniens, irakiens et iraniens..que pour un occidental ou un européen ou encore une musulman occidentalisé?


Le Prophète Mohammed a dit : “Quiconque entre au Paradis ne voudra pour rien au monde revenir ici-bas, sauf le martyr qui désirera revenir en ce monde et être tué dix fois pour le grand honneur qui lui a été accordé” (in Sahih de Muslim, chapitres 781 et 782, sur les mérites du djihad et les mérites du martyre).

L'interprétation que l'on fait de la langue du Coran semble être parfois erronnée. Il existe un livre écrit par Christoph Luxenberg, Die Syro-Aramaische Lesart des Koran (une lecture syrio-araméenne du Coran ; éd. Das Arabishe Buch, Berlin, 2000), disponible uniquement en allemand, qui a été publié il y a plus d’un an et qui a déjà reçu un accueil enthousiaste parmi les universitaires spécialistes des langues sémitiques de Princeton, Yale, Berlin, Postdam, Erlangen, Aix-en-Provence et de l’Institut oriental de Beyrouth.

Christoph Luxenberg essaye de montrer que de nombreux passages obscurs du Coran s’éclaircissent si on lit certains mots en syriaque et non en arabe. Sans entrer dans les détails de la méthodologie employée, il parvient à faire disparaître les houris aux grands yeux promises aux croyants, qui selon son analyse en s'appuyant sur les Hymnes d’Ephrem le Syrien, il y a au paradis “des raisins blancs”, “clairs comme le jour”, plutôt que des vierges aux yeux de biche toujours consentantes, les houris. Pour Luxenberg, le contexte est clair : ce sont de la nourriture et des boissons qui sont offertes, et non des jeunes filles pures.

Méfions-nous des interprétations trop occidentalisées qui correspondent souvent à une propagande pour discréditer l'Islam, ou de l'instrumentalisation que certains veulent en faire pour nous induire en erreurs. Je ne dis pas que je suis pour les opérations suicides, bien au contraire, mais j'essaie de départager le vrai du faux pour identifier le visage des vrais terroristes.

Pour en revenir à la question posée, les américains ont besoin d'un bouc émissaire pour le 11-09-01 et Moussaoui semble être le seul dont ils disposent..

Idem pour la bible.
L'interprétation peut être bien loin du 1er degré.

Exemple, les 10 commandements: Ton père et ta mère, tu honoreras.

La 1ère idée qui nous vient dans la façon de comprendre cette phrase, c'est ce lien qui nous empêche de faire n'importe quoi.
Le père et la mère devront toujours être fiers de leurs enfants. Une forme d'aliénation...le regard auquel on ne peut échapper, comme celui de Dieu!

En hébreu, honorer signifie donner du poids, donc leur donner du poids, ce qu'on peut traduire par "charger le père et la mère de leur poids" ce qui finit par dire exactement l'inverse de ce qu'on croit au début.

De pesant, pour la progéniture, ils deviennent lourds pour eux-mêmes et libèrent celle-ci du poids de leurs propres vies.

Autrement-dit, le père et la mère laissent leurs enfants vivre leur vie, sans que ces derniers aient à porter le poids de l'histoire de leurs ascendants.

Honorer signifie libérer

Ca change la vie quand-même!

Ne nous y trompons pas, les textes religieux sont faits pour les exégètes qui sont les seuls à pouvoir lire leurs différents niveaux de lecture.
Et si l'on n'est pas exégète, il faut beaucoup d'humilité et de patience pour cheminer...

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Chantal
**


Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 18 Avr 2006 - 14:09

Le Coran (qurlan) me semble beaucoup plus axé sur des règles de conduite à suivre et sur des avertissements en cas d'égarement. Pour affirmer cela, je me base sur les plus anciennes sourates qui décrivent l'unicité de Dieu et les devoirs des êtres humains envers lui. Pour les musulmans, le Coran est considéré comme "définitif" et rejoint l'idée qu'il est un sceau, cellant le message divin et englobant le meilleur des autres religions.

Lorsqu'on étudie les religions, le fait qu'on soit athée ou croyant a une grande importance, dans le sens que si tu crois en une force supérieure, tu constateras sa présence à travers les textes, c'est un fil conducteur, peu importe la religion ou le genre de croyance. Si tu es non croyant, tu ne verras pas la finalité, tu seras absorbé par les comparaisons, sans voir l'évolution spirituelle réalisée à travers l'histoire des religions.

La traduction d'un texte a une très grande importance pour saisir le fond et il existe plusieurs version du Coran et aussi de la Bible.

Après avoir lu plusieurs articles sur le procès de Zacarias Moussaoui, je pense que les américains contrôlent chaque seconde de cette oeuvre théâtrale. Je ne crois pas à la culpabilité dans les faits de Moussaoui, étant donné qu'on lui a tout refusé, même d'interroger le principal témoin de l'accusation. Les raisons invoquées relèvent finalement du Patriot Act, c'est-à-dire que ce témoin doit resté secret et que personne ne peut le voir, ni connaître son identité et encore moins savoir où il est détenu, sécurité d'état.. C'est un pur esprit qui va conduire Moussaoui à la peine de mort ou à la prison à vie d'une manière "préventive", comme les fameuses preuves contre l'Irak.. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******


Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 18 Avr 2006 - 14:45

Personnellement, j'ai croisé des athées plus "ouverts" à la question religieuse et surtout spirituelle que des croyants eux-mêmes.

Je pense vraiment qu'on peut passer sa vie "à côté du message" tout en croyant en être au coeur et c'est d'ailleurs la 1ère chose qu'on m'a dite, lorsque j'ai été accueuillie dans ma 1ère paroisse.
Ca remet les pendules à l'heure.

C'est aussi précisément la recherche d'échos dans toutes les religions qui me rappelle que le message est unique mais que nos esprits l'entendent à leurs manières.

Pour Massaoui, je ne crois pas beaucoup à la pureté de son esprit.
Je n'y crois même pas du tout.

Il a besoin de se faire soigner et si sa vie est épargnée, il a peut-être une chance de comprendre sa faute.
Si l'intention vaut l'action...

Je ne disconviens pas du dysfonctionnement de la démocratie américaine cependant

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Chantal
**


Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 18 Avr 2006 - 15:45

Décidément Pascal, on n'est vraiment pas sur la même longueur d'onde toi et moi.... Il est très difficile de discuter lorsqu'on a pas eu accès aux mêmes informations ou creuser un sujet qui nous passionne, c'est ce dont il est question pour moi. Je ne prétend pas refaire l'histoire, mais par contre je sais très bien de quoi je parle. D'autre part, je n'affirme pas non plus que tous les athées sont incapables d'interpréter ni d'analyser correctement des textes religieux, mais plutôt qu'à partir d'événements concrets, j'en suis venue à me rendre compte que le fait de manquer d'ouverture dans le domaine spirituel peut devenir un handicap, lorsqu'on veut approfondir le sujet, c'est tout. Comment quelqu'un qui se dit lui-même complètement fermé à tout ce qui concerne la spiritualité pourrait-il être crédible lorqu'il critique ou prétend interpréter les religions??? Je pense qu'une ouverture est minimalement requise, qu'il faut laisser une place au doute et ne pas prétendre détenir la vérité et être le centre de tout, sinon on se piège soi-même, on accuse sans jamais rien prouver..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******


Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 18 Avr 2006 - 17:28

Est-ce un problème que nous ne soyons pas sur la même longueur d'ondes?
Sommes-nous ici pour cela?

Nous sommes là pour partager une réflexion où chacun essaie vraiment de comprendre l'autre plutôt que de lui asséner des conclusions à l'emporte pièce.

Cela demande du temps.
Quand on répond, parfois, on en manque ou l'inspiration de la bonne phrase ne vient pas forcément...

Si tu as décidé que nous n'étions pas sur la même longueur d'ondes, c'est ta décision et je ne ferai rien pour te convaincre du contraire.

Si tu fais preuve de patience, alors tu prendras le risque de l'étonnement.

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mar 18 Avr 2006 - 22:26

Marie-Chantal a écrit:
Le Coran (qurlan) me semble beaucoup plus axé sur des règles de conduite à suivre et sur des avertissements en cas d'égarement. Pour affirmer cela, je me base sur les plus anciennes sourates qui décrivent l'unicité de Dieu et les devoirs des êtres humains envers lui. Pour les musulmans, le Coran est considéré comme "définitif" et rejoint l'idée qu'il est un sceau, cellant le message divin et englobant le meilleur des autres religions.

Lecture faite au premier degré. C'est une bonne lecture pour le croyant de base du premier degré. Si un individu est du premier degré, il est bon que la peur de la sanction lui serve de garde-fou, à défaut de pouvoir se construire une éthique personnelle. Dieu, invention ou pas, veille 24h sur 24 sur la discipline de celui-là, comme le radar le fait, sur nos autoroutes, pour le chauffard qui penserait valoir mieux qu'un autre chauffeur. La peur du gendarme est une belle invention Very Happy

Tu te focalise sur la forme au lieu de le faire sur le fond et sur la motivation du texte.
Quand j'étais petit, ma marraine, chez qui je vivais, me racontait des histoires de cavaliers noirs qui parcouraient la campagne à la nuit tombée pour enlever les petits enfants. La motivation de ces histoires n'étaient pas de me terroriser, mais de m'empêcher de sortir quand il faisait noir de peur que je me fasse mal.

Le principe de la charria et de ses sanctions terribles ne sont pas faites pour que les sanctions soient appliquées, mais pour que l'énormité des sanctions soulignent l'énormité de l'aberration de l'acte qui y mène. Celui qui lapide la femme adultère et décolle son amant est comme celui qui créerait une horde de cavaliers noirs pour enlever les petits enfants. Il serait à côté de l'objectif visé. C'est pourtant ce qui se passe chez les mous du bulbe, j'ai nommé les pirates de l'Islam.

Marie-Chantal a écrit:
Lorsqu'on étudie les religions, le fait qu'on soit athée ou croyant a une grande importance, dans le sens que si tu crois en une force supérieure, tu constateras sa présence à travers les textes, c'est un fil conducteur, peu importe la religion ou le genre de croyance. Si tu es non croyant, tu ne verras pas la finalité, tu seras absorbé par les comparaisons, sans voir l'évolution spirituelle réalisée à travers l'histoire des religions

De l'avantage d'être agnostique. L'agnostique, tout en cherchant la vérité, se défend d'avoir la moindre certitude. Il sait que où que le mène sa recherche, l'incertitude prévaudra toujours. Pourquoi ? Parce nul ne dispose de toute les données pour juger de la validité de la croyance ou de la non-croyance. Il dispose d'un outil que méprisent le croyant ou l'athée : l'abstraction. Il l'utilise pour être, tour à tour, le croyant ultime - que de nuits, j'ai cru sentir le Dieu des textes - et l'athée ultime - que de jours passés à renier mes nuits.

Marie-Chantal a écrit:
La traduction d'un texte a une très grande importance pour saisir le fond et il existe plusieurs version du Coran et aussi de la Bible.

En ce qui concerne le Coran, j'en ai trois essais de traduction. Je les lis en parallèle, verset par verset. Pour traduire un texte religieux, il y a deux façons de faire : la manière littérale et la manière interprétative. André Chouraqui qui est de la première école a su l'améliorer et l'on ressent bien à la lecture de sa version, la poésie et le rythme de l'original. Pour un peu, on entendrait presque l'appel lancinant du Muezzin à la prière. Ne l'oublions pas, le Coran est aussi une poésie. La lecture en est plus difficile, mais beaucoup plus fascinante par ce qu'elle oblige à l'effort de réflexion que les deux autres versions dont le sens est déjà pré-maché, donc ou le sens est livré à l'unitéralité de l'auteur.

Pour la Bible, je n'en ai que deux versions, et à nouveau une d'André Chouraqui. Pour rappel, Chouraqui a passé sa vie à traduire tous les textes du "Livre". Cela fait de lui, un maître en la matière.

Maintenant, il ne faudrait pas croire que le Coran soit si difficile à pénétrer. Il ne m'a fallu quasiment que trois lectures pour trouver et en apprécier la cohérence. Mais, si l'on veut en parler, il faut avoir eu l'humilité de l'avoir lu soi-même et non par "références" interposées. La lecture de l'ancien testament (ou la Tora) est bien plus ardu et on y trouve bien plus de "meubles à tiroirs multiples". On dirait une partie de sudoku dont chaque page serait un sous-carré. Chaque fois que l'on croit tenir le bon bout, il te mène à une impasse. Ce n'est pas pour rien que les juifs sont des personnes à multiples facettes.

Marie-Chantal a écrit:
Après avoir lu plusieurs articles sur le procès de Zacarias Moussaoui, je pense que les américains contrôlent chaque seconde de cette oeuvre théâtrale. Je ne crois pas à la culpabilité dans les faits de Moussaoui, étant donné qu'on lui a tout refusé, même d'interroger le principal témoin de l'accusation. Les raisons invoquées relèvent finalement du Patriot Act, c'est-à-dire que ce témoin doit resté secret et que personne ne peut le voir, ni connaître son identité et encore moins savoir où il est détenu, sécurité d'état.. C'est un pur esprit qui va conduire Moussaoui à la peine de mort ou à la prison à vie d'une manière "préventive", comme les fameuses preuves contre l'Irak.. pale

Moussaoui a été décérébré et il est clair qu'il n'est qu'un pion dans le jeu du gouvernement des États-Unis qui a trouvé en lui le coupable idéal et consentant pour permettre la catharsis du peuple américain.

abuzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
Marie-Chantal
**


Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mer 19 Avr 2006 - 13:05

pascale a écrit:
Est-ce un problème que nous ne soyons pas sur la même longueur d'ondes?
Sommes-nous ici pour cela?

Nous sommes là pour partager une réflexion où chacun essaie vraiment de comprendre l'autre plutôt que de lui asséner des conclusions à l'emporte pièce.

Cela demande du temps.
Quand on répond, parfois, on en manque ou l'inspiration de la bonne phrase ne vient pas forcément...

Si tu as décidé que nous n'étions pas sur la même longueur d'ondes, c'est ta décision et je ne ferai rien pour te convaincre du contraire.

Si tu fais preuve de patience, alors tu prendras le risque de l'étonnement.

Tu frappes à la mauvaise porte Pascal, je suis trop directe pour te laisser faire... À propos de la même longueur d'onde, je n'ai absolument rien décidé et si je te dis ça, c'est que ton incompréhension ou ta fermeture à mon égard me semble un peu trop systématique depuis quelque temps..J'ai beau faire preuve d'ouverture d'esprit, mais je ne sais plus trop comment m'expliquer avec toi. Tu portes souvent des jugements de valeurs sans aucun fondement et qui sont très blessants : "que de lui asséner des conclusions à l'emporte pièce." Dans l'affaire Moussaoui, bien au contraire, je ne conclus pas, je laisse la porte ouverte, je défend le droit au doute raisonnable compte-tenu du manque quasi total de preuve et de la manipulation du gouvernement américain. C'est la vie d'un être humain qui se joue, même si c'est celle d'un arabe musulman, ça ne fait aucun différence pour moi. Je suis toujours étonnée de voir à quel point la propagande américaine est efficace hors des USA et atteint les esprits, ou plutôt éteint toute forme de critique, et cela malgré une certaine conscience du "dysfonctionnement de la démocratie américaine"..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******


Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mer 19 Avr 2006 - 13:23

Voilà bien le problème du décalage des réponses... confused

Veux-tu que nous "déversions" ce conflit dans la rubrique prévue pour ou t'es-tu déja rendue compte que tu m'attaquais sur le plan personnel et non sur celui des idées?

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Chantal
**


Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mer 19 Avr 2006 - 14:09

Abuzin a écrit:
Maintenant, il ne faudrait pas croire que le Coran soit si difficile à pénétrer. Il ne m'a fallu quasiment que trois lectures pour trouver et en apprécier la cohérence. Mais, si l'on veut en parler, il faut avoir eu l'humilité de l'avoir lu soi-même et non par "références" interposées. La lecture de l'ancien testament (ou la Tora) est bien plus ardu et on y trouve bien plus de "meubles à tiroirs multiples". On dirait une partie de sudoku dont chaque page serait un sous-carré. Chaque fois que l'on croit tenir le bon bout, il te mène à une impasse. Ce n'est pas pour rien que les juifs sont des personnes à multiples facettes.

Je m'incline devant votre grand savoir Abuzin Rolling Eyes, mais je voudrais préciser et dire que je ne me focalise pas sur le fond, je ne fais que mettre en évidence les nombreuses facettes du Coran, dont celui très important de guide, d'une extrême profondeur. Considérant qu'il est un "sceau", il contient le meilleur de ce qu'ont transmis les différents prophètes, il est le complément et ferme une boucle spirituelle. Par contre, je ne prétend pas détenir la vérité, mais je la cherche.

Je pense qu'il y a une nuance de taille à faire entre la Bible et le Coran. Le Coran fut révélé à Mohammed directement par l'Ange Gabriel et transcrit de son vivant, tandis que la Bible est un receuil d'anciens textes "choisis" par des experts engagés et très bien payés à cet effet par l'empereur romain Constantin, qui ont écarté beaucoup de textes apocryphes volontairement, ne correspondant pas aux critères idéologiques exigés pour bâtir la nouvelle religion. Ils ont semblent-ils prévilégier les "meubles à tiroirs multiples" qui proviennent davantage du folklore juif..

C'est malheureusent vrai que beaucoup de gens parlent du Coran sans même l'avoir lu, critiquent l'Islam sans rien connaître, à part ce que la propagande leur offre, qui se contentent d'ingérer un fast-food spirituel indigeste.

Abuzin a écrit:
Le principe de la charria et de ses sanctions terribles ne sont pas faites pour que les sanctions soient appliquées, mais pour que l'énormité des sanctions soulignent l'énormité de l'aberration de l'acte qui y mène. Celui qui lapide la femme adultère et décolle son amant est comme celui qui créerait une horde de cavaliers noirs pour enlever les petits enfants. Il serait à côté de l'objectif visé. C'est pourtant ce qui se passe chez les mous du bulbe, j'ai nommé les pirates de l'Islam.

À propos des pirates de l'Islam, j'ai retrouvé ce hadith rapporté du Prophète et des Imams d'Ahl-ul-Bayt nous décrivent certains signes et circonstances qui sont de deux natures, cosmique et sociale et ne sont pas sans rapport avec ce que vous citez sur le fond du message coranique et des excès qui sont commis au nom de Dieu par des imposteurs:

"Selon al-Majlicî dans "Bihâr al-Anwâr", citant une chaîne de transmission remontant à l'Imam al-Sâdiq, le Prophète (P) a dit:

"Ma Umma connaîtra une époque où les gens font montre d'un fond perfide et des apparences bonnes, par désir avide de ce bas-monde. Ils ne recherchent pas (en ce temps) ce qu'il y a chez Allah - IL est Très-Haut et Sublime - . Ils sont marqués par une hypocrisie sans scrupules. Allah leur envoie alors un châtiment, à la suite duquel ils se mettent à L'implorer à la façon d'un naufragé, mais leur appel de détresse n'aura pas de réponse».(127)


Et selon la même source, le Prophète (P) a dit:

"Ma Umma connaîtra une époque où il ne restera du Coran que son dessin, et de l'Islam que son nom. Les gens s'en réclameront tout en en étant les plus éloignés. Leurs mosquées seront très fréquentées, mais la piété y sera absente. Les Faqîh (ulémas, juriscon-sultes) de cette époque seront les pires des faqîh sous le ciel. C'est d'eux que les troubles sortiront et c'est vers eux qu'ils retourneront".(128)

Ce qui nous amènerait à parler de la venue de l'Imam al-Mahdî, un sujet passionnant.. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Chantal
**


Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Mer 19 Avr 2006 - 14:33

pascale a écrit:
Voilà bien le problème du décalage des réponses... confused

Veux-tu que nous "déversions" ce conflit dans la rubrique prévue pour ou t'es-tu déja rendue compte que tu m'attaquais sur le plan personnel et non sur celui des idées?


C'est vrai que le décalage des réponses ne nous aident pas beaucoup.

Je ne t'attaque pas sur le plan personnel, comment le pourrais-je?? je ne te connais même pas...! je ne fais que répondre et j'ai dit tout ce que j'avais à te dire, je n'ai rien à ajouter, parce que plus j'écris et je tente de m'expliquer, plus ça se complique. scratch Crying or Very sad
Les astres sont peut-être contre nous cette semaine? De quel signe es-tu? moi je suis verseau ascendant verseau. J'ai toujours eu de la difficulté avec les taureaux et les cancers. Suspect

Je sais pas pour toi, mais moi je fais une pause et tu devrais en faire autant.
Ici la température est superbe, l'air est doux et le sunny soleil brille, profitons-en.. peut-être que ça ira mieux demain, pourquoi pas, je suis optimiste. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?   Aujourd'hui à 7:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Zacarias Moussaoui : coupable ou bouc émissaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le néolibéralisme, bouc émissaire du malaise scolaire
» Élève bouc émissaire, comment réagir?
» HVC et bouc émissaire
» une élève bouc émissaire
» Collège UPI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Actualité-
Sauter vers: