La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cécile à propos de Nietzsche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Jeu 4 Déc 2008 - 8:13

Il me semble mon cher abuzin (alan shore) que pourtant vous avez reçu une leçon magistrale sur evene par un certain MBK....
http://www.evene.fr/forum/discussion.php?id_discussion=4649 et pages suivantes...

et j'ai retenu particulièrement ce passage de votre part, je vous cite:

Citation :
MBK, je veux bien reconnaître que ma vision de Nietzsche repose sur une lecture de son œuvre bien ancienne (plus de 25 ans) et qui m'a laissé sur une très mauvaise impression. Les livres de Nietzsche sont d'ailleurs les seuls dont je me suis séparé sans regrets. Je reconnais une certaine un viscéralisme certain dans mes propos. Je dirais qu'il s'agit d'un "anticléricalisme" face une religion du surhomme qui se voudrait tout aussi indiscutable que les autres religions qui excluent.

Vous voyant le défendre avec autant de conviction, je vais donc le relire en rejetant mes a priori, ceci parce que je suis intègre intellectuellement. Je voudrais dire, également, que le rejet ancien que j'ai de Nietzsche s'est accentué aussi très fort par les nietzschéens que j'ai rencontré. Ils avaient tous le même profil : fort en gueule, suffisant, méprisant pour tout ce qui n'est pas lui, narcissique jusqu'à la nausée.

Vous voyant le défendre avec autant de conviction, disais-je, je me dis que je suis peut-être tombé sur le seul nietzschéen qui l'aurait compris là où moi-même, imbu de ma lecture et de fort mauvaises rencontres, j'aurais mal jugé Nietzsche et ceux qui s'en réclame (en tout ou en partie) dont vous.

Apparemment, vous n'avez tiré aucune leçon de cette échange pourtant fort éloquent, dommage Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Jeu 4 Déc 2008 - 20:09

Cécile,

Moi non plus, je n'aime pas particulièrement Nietzsche.

Son grand tort a été de confondre morale et religions. Il les a mises dans le même sac.

Comme la raison, elle (la morale) est ce qui distingue l'homme de l'animal.

Quant à sa "volonté de puissance" et son mépris du troupeau, il me fait bien rire. Sur qui domineraient les forts s'il n'y avait pas de troupeau (le troupeau étant pour lui les faibles).

Tu vas me dire que je ne sais pas, moi non plus, lire Nietszche, qu'il y a une autre façon de le lire. Bien sûr, c'est ce que disent tous ceux qui apprécient cet auteur. En ce qui me concerne, il me suffit de lire quelques phrases et c'est suffisant pour me le rendre antipathique. J'ai envie de dire comme Abuzin, c'est viscéral. Je ne l'aime pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 5 Déc 2008 - 1:27

Ma chère Cécile,

Étant un des administrateurs de ce forum, je transfère ton petit post assassin ici.

Tu as le droit de t'y exprimer, jusqu'à ce que l'envie me prenne de t'éjecter et d'effacer tes médiocres contributions.

En dictateur de ce forum, je t'interdis d'écrire ailleurs qu'ici, parce que c'est mon bon plaisir. Toute transgression à cette règle sera sanctionnée par un effacement immédiat.

Attentat à la liberté d'expression ? Même pas, mais à la médiocrité, oui, certainement.

Voilà, cette mise au point faite, tu peux donc exprimer ton envie d'en découdre ici, et ici seulement.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Sam 6 Déc 2008 - 7:45

Nietzsche appelle surhomme celui dont la volonté de puissance souverainement affirmative lui permettra, à ;partir des décombres du nihilisme, d’exister sans aucune charge, dans la libre affirmation de soi.
L’homme, diagnostique Nietzsche, est un être qui est parvenu à un état d’épuisement total.
L’idéal démocratique, point d’achèvement de la morale chrétienne, n’aboutit qu’à la constitution d’un immense troupeua sans berger.
L’homme démocratique est a un point d’avachissement extrême, il ne veut plus qu’une seule chose qu’il appelle le bonheur et qui en réalité est une espèce de paix, donc de mort.
Nietzsche l’appelle dans son Zarathoustra le dernier des hommes. Il représente l’exact opposé du surhomme. Le dernier des hommes n’aime pas la guerre, parce qu’il n’aime pas ce qui vient troubler son existence, pas même animale, végétative.

Mais, de meme que la volonté de puissance n’est pas la violence de la brute, le surhomme n’est pas le superman de bandes dessinées qui pulvériserait le record du monde du lancer de poids. Il n’est pas non plus le posthumain que sont en train de concocter dns leurs laboratoires les docteurs Folamour de la biotechnologie.
Le surhomme est un homme qui dans ses pensées et son comportement a su éradiquer les mesquineries où sont tombés les représentants de l’humanité commune, une manière de saint, de héros et de génie conjugués, mais un saint laïque, un héros solitaire et un génie de l’existence.


Nietzsche: Le secret pour récolter la plus grande fécondité, la plus grande jouissance de l’existence consiste à vivre dangereusement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Sam 6 Déc 2008 - 20:26

Citation :
Nietzsche appelle surhomme celui dont la volonté de puissance souverainement affirmative lui permettra, à ;partir des décombres du nihilisme, d’exister sans aucune charge

Je trouve que c'est contradictoire de dire qu'il faut avoir une force de volonté pour s'affirmer et de dire que c'est de l'existence sans aucune charge, car c'est une charge de déployer cette puissance.

D'autre part, l'homme qui a cette puissance affirmative doit veiller à ce que cette puissance ne nuise pas à autrui, ce qui est aussi une charge (ou une responsabilité).

Citation :
L’homme, diagnostique Nietzsche, est un être qui est parvenu à un état d’épuisement total.

Comment peut-il le savoir ? Comment peut-il savoir ce que ressentent ses congénères ? Pourquoi pense-t-il que les autres sont dans le même état mental que lui ?

Citation :
L’idéal démocratique, point d’achèvement de la morale chrétienne, n’aboutit qu’à la constitution d’un immense troupeua sans berger.

Que préconisait Nietzsche comme système politique ?
Le troupeau a au moins un sentiment de liberté dans une démocratie, ce qu'il n'a pas dans une dictature.

Citation :
L’homme démocratique est a un point d’avachissement extrême

Nietzsche préconise quoi pour que l' homme sorte de son avachissement ? Ce n'est pas le tout de critiquer les systèmes en place, il faut aussi pouvoir formuler des solutions.

Citation :
Le dernier des hommes n’aime pas la guerre, parce qu’il n’aime pas ce qui vient troubler son existence, pas même animale, végétative.

Je n'aime pas la guerre : est-ce que ça fait de moi la dernière des femmes. Et puis, tant pis, quelqu'un a dit : les derniers seront les premiers. Very Happy

Tu aimerais, toi, Cécile, qu'une guerre soit déclarée, que tes enfants y perdent la vie ?

Pas moi, je n'ai pas élevé des enfants pour les voir mourir avant l'heure.

La paix, c'est la mort; la guerre, c'est donc la vie ?

Comment peut-on dire une telle absurdité ?

Citation :
Le surhomme est un homme qui dans ses pensées et son comportement a su éradiquer les mesquineries où sont tombés les représentants de l’humanité commune, une manière de saint, de héros et de génie conjugués, mais un saint laïque, un héros solitaire et un génie de l’existence.

Celui qui voit de la mesquinerie et de l'hypocrisie partout, à mon avis, ne doit pas être tout net lui-même.

Un héros solitaire ? Je ne pense pas qu'on puisse être un héros tout seul.

Citation :
Le secret pour récolter la plus grande fécondité, la plus grande jouissance de l’existence consiste à vivre dangereusement

Si on serine cela à nos jeunes, il ne faut pas s'étonner que des gamins de 5/6 ans s'étranglent avec des foulards, que les adolescents ne peuvent plus dialoguer autrement qu'à coups de poings, voire coups de couteaux.

Le Dalaï Lama a du pain sur la planche.

C'est lui le saint homme, pas Nietzsche, ni son surhomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Lun 8 Déc 2008 - 8:37

Fuchsia tu dis :
Citation :
Je trouve que c'est contradictoire de dire qu'il faut avoir une force de volonté pour s'affirmer et de dire que c'est de l'existence sans aucune charge, car c'est une charge de déployer cette puissance.

Relis bien la phrase et tu comprendras que tu passes à côté de l’essentiel de la pensée du philosophe puisqu’il est question de l’homme évolué et précisément de « celui dont la volonté de puissance souverainement affirmative lui permettra », c’est-à-dire de celui qui en sera arrivé à ce que cela ne soit plus une charge…
Pour le reste la pensée de Nietzsche est parfaitement critiquable comme celle de tous les philosophes. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de la philosophie. Encore faut-il avoir l’honnêteté intellectuelle et les capacités de le faire…
Ce qui est loin d’être mon cas ! J’ai au moins la modestie de le reconnaître…

Et, ce qui est loin d’être le cas d’Abuzin, le philosophe belge de petite envergure, sophiste et hypertrophié de l’égo, qui voudrait tant être un admirable fou génial, mais qui à côté d’une ou deux remarques sensées écrit des kilomètres de conneries, toujours les mêmes absurdités de l’inculte qui se croit cultivé; du mini despote qui se dit défenseur des droits de l’homme …Very Happy

Je ne reprendrai qu’une de ces phrases ou il démontre une fois de plus son esprit borné… :
Abuzin a dit :
Citation :
Ce n'est pas pour rien que les nazis se sont inspirés de Nietzsche.
Durant les années où les nazis eurent le pouvoir, les œuvres de Nietzsche ont été largement diffusées. Certes, l’auteur du Zarathoustra n’a jamais été une référence idéologique officielle comme Marx en Union soviétique, mais il était une autorité dans laquelle les brutes qui avaient pris le pouvoir trouvaient une certaine responsabilité intellectuelle.
Nietzsche était apprécié par Hitler c’est vrai, et ce n’était pas une simple coïncidence.
Il y a dans son œuvre des pages assez ignobles notamment lorsqu’il plaide en faveur de l’extermination des malades mentaux.
Mais si Nietzsche à été instrumentalisé par les nazis, s’il y a des idées littéralement prénazies chez lui, cela ne suffit évidemment pas a en faire un penseur nazi.

Non seulement Nietzsche n’est pas nazi mais il est l’un des rares philosophes modernes qui nous convainc de l’impossibilité à l’être sur un mode qui serait philosophique.

Sur ce, ne te sens en rien concernée par ces commentaires Fuchsia, je pense que tu es toi en recherche de compréhension de la philosophie et tu n’as pas d’a priori ni un esprit étroit.
Je te souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année …Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Lun 8 Déc 2008 - 16:08

Pfff, ça va chauffer alors...

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Mar 9 Déc 2008 - 15:18

abuzin
Citation :
Tu as le droit de t'y exprimer, jusqu'à ce que l'envie me prenne de t'éjecter et d'effacer tes médiocres contributions.
Attentat à la liberté d'expression ? Même pas, mais à la médiocrité, oui, certainement.

En parlant de médiocrité, tu devrais alors autodéplacer plusieurs de tes posts ici aussi dans ces conditions Laughing
Apprends mon cher que je fais ce que je veux où je veux et quand je veux !
Ce n'est pas un petit nazillon belge qui va me donner des ordres Wink

Jemrobe
Citation :
Pfff, ça va chauffer alors...
mais non mon bon jemrobe, ne t'inquiètes pas, juste histoire de remettre l'humaniste autoproclamé à sa place Very Happy
Tu dois bien connaître ses réactions depuis non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Mar 9 Déc 2008 - 21:03

Cécile dit :

Citation :
Je te souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année …

Merci beaucoup.

Bonnes fêtes de Noël à toi aussi. flower

Ce ne sera pas très gai chez nous cette année, ma maman, 90 ans, étant à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Mar 9 Déc 2008 - 21:04

Ainsi, bien sûr, qu'à tous les autres membres du forum et de leur famille :

flower flower flower Joyeux Noël flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 12 Déc 2008 - 3:06

cecile a écrit:
Et, ce qui est loin d’être le cas d’Abuzin, le philosophe belge de petite envergure, sophiste et hypertrophié de l’égo, qui voudrait tant être un admirable fou génial, mais qui à côté d’une ou deux remarques sensées écrit des kilomètres de conneries, toujours les mêmes absurdités de l’inculte qui se croit cultivé; du mini despote qui se dit défenseur des droits de l’homme …Very Happy

Tiens, il me semblait t'avoir intimé l'ordre de rester dans tes quartiers.

Tu ne comprends rien à la causalité. Alors, je vais te l'expliquer. Lorsque l'on acte, il s'en suit des effets. Dans ces effets, il y en a qui sont désirables et d'autres qui sont indésirables.

Tu imagines que la liberté d'expression inclus la liberté d'agression. Tu oublies juste une chose, c'est que la liberté que tu t'autorises à mon égard, légitime la liberté que je peux prendre à ton égard.

Comme je suis admin dans ce forum, mes moyens de rétorsion dépassent les tiens.

En conséquence, tu vas prendre les posts que tu as publié dans ce sujet et tu vas les rajouter dans celui que tu n'aurais pas du quitter. Si tu ne le fais pas avant minuit, ce soir. Je les effacerai purement et simplement.

Je t'envoie cet avis également en message privé afin que tu ne viennes pas dire que tu n'aies pas été avertie.

Je reconnais volontiers que ceci est un rapport de force.

---

Fuchsia,

Tu pourras comprendre que répondre à Cécile dans ce sujet est voué à faire des trous dans le fil, puisque soit elle écrit où ça lui est permis, soit j'effacerai ses posts sans autre avertissement.

Si tu veux lui répondre, tu es libre de le faire, mais ce serait plus rationnel de le faire dans le sujet qui lui est imposé.

Tu auras constaté qu'elle n'est pas bien disposée à mon égard, et je ne vois pas pourquoi je devrais lui offrir des fleurs. Ses critiques ne sont que des attaques personnelles.

Je répondrai à son argumentation sur Nietzsche quand elle aura déplacé ses posts. Si elle ne les déplace pas, ils seront effacés.

Si tu trouves que je suis injuste, tu peux toi-même faire une citation de ses posts et déplacer tes réponses aux siens.

Il va de soit que j'effacerai les miens en ce qui la concerne dès que le problème sera réglé.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan


Dernière édition par abuzin le Ven 12 Déc 2008 - 3:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 12 Déc 2008 - 3:16

Ma bonne Cécile, dépêche-toi de vite redéplacer ici les posts que tu a écris ailleurs, sinon j'aurai trop de plaisir à les effacer.

Tu es tout de même incroyable. Je t'offre une tribune pour exprimer tes insultes à mon égard, et tu crois que je vais te laisser chier dans mes bottes jusque dans la salle de bain.

Retour à la niche, petit roquet, sinon tu devras trouver un autre hébergement.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 12 Déc 2008 - 13:00

abuzin
Citation :
Tiens, il me semblait t'avoir intimé l'ordre de rester dans tes quartiers.
Mais qui es-tu pour me donner des ordres ?!
Tu agis tels un petit despote, un petit nazillon, un Goebbels de pacotille.

Citation :
Comme je suis admin dans ce forum, mes moyens de rétorsion dépassent les tiens.
Et ça se dit humaniste, je me marre Laughing !!!
Ton vocable est constitué par des mots comme :
- intimé l’ordre
- rétorsion

Citation :
En conséquence, tu vas prendre les posts que tu as publié dans ce sujet et tu vas les rajouter dans celui que tu n'aurais pas du quitter. Si tu ne le fais pas avant minuit, ce soir. Je les effacerai purement et simplement.
Je fais ce que bon me semble mon cher et je t’emmerde !
Efface ce que tu veux, vaque à tes basses besognes, tu n’en sortiras pas grandi.

Citation :
Je reconnais volontiers que ceci est un rapport de force.
Tu n’arrives même pas à dialoguer, tu ne peux que simplement monologuer et virer ceux qui s’opposent à tes écrits, ceux qui ont le courage de te remettre à ta place.
Tu n’es qu’une petite crotte, un excrément nauséabond, une erreur de la nature…
Tu suintes la médiocrité, mais tu n’as pas l’humilité de le reconnaître, tu es à gerber !

tu dis à Fuchsia:

Citation :
Fuchsia,

Tu pourras comprendre que répondre à Cécile dans ce sujet est voué à faire des trous dans le fil, puisque soit elle écrit où ça lui est permis, soit j'effacerai ses posts sans autre avertissement.

Si tu veux lui répondre, tu es libre de le faire, mais ce serait plus rationnel de le faire dans le sujet qui lui est imposé.

Tu auras constaté qu'elle n'est pas bien disposée à mon égard, et je ne vois pas pourquoi je devrais lui offrir des fleurs. Ses critiques ne sont que des attaques personnelles.

Je répondrai à son argumentation sur Nietzsche quand elle aura déplacé ses posts. Si elle ne les déplace pas, ils seront effacés.

Si tu trouves que je suis injuste, tu peux toi-même faire une citation de ses posts et déplacer tes réponses aux siens.
Il va de soit que j'effacerai les miens en ce qui la concerne dès que le problème sera réglé.

Désolée mais Fuchsia ne répond pas à Cécile mais aux écrits de Cécile, nuance…
Je ne vois pas pourquoi tu lui en empêches, elle est aussi obligée de suivre tes ordres ?
Nos dialogues sont sur le sujet de Nietzsche, et nos échanges sont cordiaux, alors pourquoi t’en mêles-tu ?
Ta réaction est celle d’un facho, qui décide pour les autres, qui ne supporte pas qu’on le remette en cause, qui emploie la force parce qu’il n’a pas les moyens de le faire intellectuellement. Tu es un petit minable, un sans couille.

Tiens, je reprends la citation de Nietzsche et ta contre citation humaniste, ah ah ah !Laughing
Citation :
Nietzsche : "Et souvent il y a plus de bravoure à se retenir et à passer : pour se réserver pour un ennemi plus digne".

Remarque : "Ne t'opposes qu'à ce qui est digne de toi". Le surhomme est narcissique, bien entendu. Tout en lui est un combat “digne” du samouraï qu'il se voudrait être.

Contre-citation humaniste
: "Oser la solidarité et proposer l'alliance ne demande que bravoure sur soi-même".

ou

"La dignité que l'on croit trouver dans son ennemi n'est que la manque de dignité qui nous pousse au combat".
Voilà encore un bel exemple de contradiction, n’est-ce pas ? Laughing
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 12 Déc 2008 - 13:01

Citation :
Ma bonne Cécile, dépêche-toi de vite redéplacer ici les posts que tu a écris ailleurs, sinon j'aurai trop de plaisir à les effacer.

Tu es tout de même incroyable. Je t'offre une tribune pour exprimer tes insultes à mon égard, et tu crois que je vais te laisser chier dans mes bottes jusque dans la salle de bain.

Retour à la niche, petit roquet, sinon tu devras trouver un autre hébergement.

Efface pauvre nase, tu ne peux servir qu’à ça !
Je les remettrai ailleurs ne t’inquiète pas…Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 12 Déc 2008 - 13:32

Nietzsche a écrit:
La femme n'est pas encore capable d'amitié : elle ne connaît que l'amour.

Sacré Nietzsche !! Il comprenait les femmes lui. J'imagine qu'il voulait dire : "demandes quelque chose de simple à une femme, et elle te le rendra complexe".

Dépêche-toi, il ne te reste plus que quelques heures. Tu perds du temps.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 12 Déc 2008 - 23:26

cecile a écrit:
abuzin
Citation :
Tiens, il me semblait t'avoir intimé l'ordre de rester dans tes quartiers.
Mais qui es-tu pour me donner des ordres ?!
Tu agis tels un petit despote, un petit nazillon, un Goebbels de pacotille.

Comme tu peux t'en apercevoir, nous sommes dans un rapport de force. Est-ce moi qui l'ai choisi ou est-ce toi ?

Comme ta motivation est simplement de foutre la merde, tu te retrouves dans le forum "gestion des conflits". J'entend que tu y restes jusqu'à ce que tu puisses prouver que tu es capable d'aborder un sujet sans insulter tes interlocuteurs. Je doute que tu en sois capable, mais qui sait ?

cecile a écrit:
Citation :
Comme je suis admin dans ce forum, mes moyens de rétorsion dépassent les tiens.
Et ça se dit humaniste, je me marre Laughing !!!
Ton vocable est constitué par des mots comme :
- intimé l’ordre
- rétorsion

C'est tout ce que tu as trouvé ? Un humaniste n'est pas forcément un bénit-oui-oui. Rien ne l'empêche d'avoir une réaction défensive, ou offensive proportionnelle à l'attaque.

Ton attaque est stupide, parce que pour quelqu'un qui choisit le rapport de force, tu devrais te rendre compte qu'il n'est pas en ta faveur. Cela dénote un manque de pragmatisme de ta part.

cecile a écrit:
Citation :
En conséquence, tu vas prendre les posts que tu as publié dans ce sujet et tu vas les rajouter dans celui que tu n'aurais pas du quitter. Si tu ne le fais pas avant minuit, ce soir. Je les effacerai purement et simplement.

Je fais ce que bon me semble mon cher et je t’emmerde !
Efface ce que tu veux, vaque à tes basses besognes, tu n’en sortiras pas grandi.

Ne comprenant pas que ta liberté s'arrête là où commence celle d'autrui, où aux contingences de ta situation, tu agis d'une manière puérile en niant la réalité.

cecile a écrit:
Citation :
Je reconnais volontiers que ceci est un rapport de force.

Tu n’arrives même pas à dialoguer, tu ne peux que simplement monologuer et virer ceux qui s’opposent à tes écrits, ceux qui ont le courage de te remettre à ta place.

J'aurais pu te bannir, purement et simplement, j'ai juste déplacé tes posts qui ne sont que des attaques personnelles à mon égard dans la partie du forum destiné à gérer les conflits.

On peut critiquer ce que j'écris, mais alors il faut apporter des arguments. Si c'est moi que tu entends critiquer, c'est hors sujet, et tu trouves à l'endroit où il t'es permis de le faire. Toutefois, si ton propos ne devait se limiter qu'à des insultes, c'est-à-dire un monologue, en dehors de la performance "artistique", je ne vois pas vraiment l'intérêt pour ceux qui auraient à te lire.

cecile a écrit:
Tu n’es qu’une petite crotte, un excrément nauséabond, une erreur de la nature…
Tu suintes la médiocrité, mais tu n’as pas l’humilité de le reconnaître, tu es à gerber !

Voilà ce que moi je qualifie de monologue.

cecile a écrit:
Désolée mais Fuchsia ne répond pas à Cécile mais aux écrits de Cécile, nuance…

Effectivement, et la nuance est plutôt mince. À moins que tes propos soit indépendants de ta motivation à les écrire.

Il y a deux types de dialogues :

- Celui qui s'intéresse à la personne, aux personnes qui émettent.
- Celui qui s'intéresse à un thème particulier, un objet extérieur aux personnes qui émettent.

cecile a écrit:
Je ne vois pas pourquoi tu lui en empêches, elle est aussi obligée de suivre tes ordres ?

Elle ne suit pas mes ordres. La preuve, elle t'a répondu.

cecile a écrit:
Nos dialogues sont sur le sujet de Nietzsche, et nos échanges sont cordiaux, alors pourquoi t’en mêles-tu ?

Parce que j'ai déjà expérimenté ta méthode qui consiste à créer des liens cordiaux avec les autres membres du forum pour les rallier à ta cause dans le rapport de force. Tu es ce qu'on appelle une opportuniste hypocrite.

cecile a écrit:
Ta réaction est celle d’un facho, qui décide pour les autres, qui ne supporte pas qu’on le remette en cause, qui emploie la force parce qu’il n’a pas les moyens de le faire intellectuellement. Tu es un petit minable, un sans couille.

Bien entendu, si ça peut te faire plaisir. On attend toujours de voir te moyens intellectuels à l'épreuve.

cecile a écrit:
Tiens, je reprends la citation de Nietzsche et ta contre citation humaniste, ah ah ah !Laughing
Citation :
Nietzsche : "Et souvent il y a plus de bravoure à se retenir et à passer : pour se réserver pour un ennemi plus digne".

Remarque : "Ne t'opposes qu'à ce qui est digne de toi". Le surhomme est narcissique, bien entendu. Tout en lui est un combat “digne” du samouraï qu'il se voudrait être.

Contre-citation humaniste
: "Oser la solidarité et proposer l'alliance ne demande que bravoure sur soi-même".

ou

"La dignité que l'on croit trouver dans son ennemi n'est que la manque de dignité qui nous pousse au combat".
Voilà encore un bel exemple de contradiction, n’est-ce pas ? Laughing
scratch

Et où se trouve donc la contradiction ?

Dans le fait que je me défende ? Il serait bien idiot celui qui mettrait la main dans la gueule d'un serpent. Je ne crois pas que tu sois quelqu'un de digne. Ce sont les opportunistes aux motivations cachées de ton espèce qui sapent la promesse de confiance que pourraient avoir les êtres humains entre eux. Tu n'es qu'une prédatrice. C'est-à-dire un individu qui ne comprend que le rapport de force.

Pourrais-je te proposer l'alliance ? Dans ton état d'esprit, ce serait un suicide de ma part. Tu as encore beaucoup de travail à faire sur toi-même pour comprendre ce qu'implique le principe de réciprocité, lié lui-même au principe de causalité.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Sam 13 Déc 2008 - 1:17

cecile a écrit:
Nietzsche appelle surhomme celui dont la volonté de puissance souverainement affirmative lui permettra, à ;partir des décombres du nihilisme, d’exister sans aucune charge, dans la libre affirmation de soi.

En fait le surhomme se dissocie de l'espèce humaine, pour être seul face à lui-même, et ne reconnaissant que sa seule raison.

"Exister sans aucune charge, dans la libre affirmation de soi". Belle définition de l'égoïsme qui ne reconnaît même pas la charge qu'il a été pour ses parents et pour la société qui lui ont permis de survivre et de l'éduquer jusqu'à ce qu'il puisse accéder à l'autonomie. En clair, voici un enfant ingrat et capricieux qui ne reconnaît pas la dette de réciprocité qu'il a envers la société. C'est un parasite qui refuse quand vient son tour d'être parasité.

cecile a écrit:
L’homme, diagnostique Nietzsche, est un être qui est parvenu à un état d’épuisement total.

Donc plutôt que de faire face à la réalité du nivellement par le bas qui est celui de l'espèce humaine, et de tenter de prendre sa part pour relever ce niveau, Nietzsche cède à la facilité, rejette l'humanité en bloc, et fais un raccourci vers son idéal humain : le surhomme.

cecile a écrit:
L’idéal démocratique, point d’achèvement de la morale chrétienne, n’aboutit qu’à la constitution d’un immense troupeau sans berger.

Si tu te trouves sur une île déserte, tu fais ce qu'il te plaît. Si tu rentres en relation avec le reste de l'espèce humaine, tu te trouves confronté à deux choix possibles :

- le rapport de force qui ne garantit d'ailleurs pas que tu aies le dessus.
- l'acceptation des règles qui permettent à chacun, si elles sont respectées, d'obtenir, au minimum, l'assurance de la sécurité et la capacité à survivre au sein du groupe.

La nécessité de l'établissement de règles comportementales et de la nécessité d'une éthique découlent "naturellement" de la vie en société, et n'est pas l'apanage d'une morale qui ne serait que chrétienne. Si les religions n'avaient pas existé, nous n'en serions pas pour autant dénués de morale. Ce discours anti-cléricaliste de Nietzsche n'est qu'un propos revanchard qui obscurcit sa raison. Cela n'a rien à voir avec la libre pensée.

cecile a écrit:
L’homme démocratique est a un point d’avachissement extrême, il ne veut plus qu’une seule chose qu’il appelle le bonheur et qui en réalité est une espèce de paix, donc de mort.

Pas de mort, mais d'une base équilibrée à partir de laquelle il pourra exprimer ses talents, s'il le souhaite. Et le bonheur se définissant comme un état de plénitude et de satisfaction, je me demande bien à quoi pourrait bien rêver le surhomme. Un état de stress permanent ? Si l'état d'hystérie est l'idéal du surhomme, je préfère rester humain.

cecile a écrit:
Nietzsche l’appelle dans son Zarathoustra le dernier des hommes. Il représente l’exact opposé du surhomme. Le dernier des hommes n’aime pas la guerre, parce qu’il n’aime pas ce qui vient troubler son existence, pas même animale, végétative.

Quel sens donner à la vie ? Doit-on se dépasser ? Encore faudrait-il que la juste récompense de ce dépassement soit l'immortalité sinon à quoi bon acquérir la puissance si c'est pour la perdre en un instant et repartir aussi nu et faible que l'on est arrivé.

Si l'homme est mortel et ne voit dans cette fin inéluctable qu'un "après-moi les mouches", je ne vois pas beaucoup de sens à cette existence. Autant prôner la vasectomie et ouvrir des suicidariums où les gens, conscients de l'inconstance et du côté aléatoire des contingences, pourront aller "passer le temps".

Ce que je reproche à Nietzsche, ce n'est pas d'avoir fais le constat des faiblesses humaines, d'autres l'avaient fait avant lui "l'esprit est ardent , mais la chair est faible. " (Mt 26:42), mais d'avoir, par une vision limitée à sa propre personne, exclut le reste de l'humanité d'un geste un peu rapide, et disons-le méprisant. C'est avant tout un individualiste qui oublie un peu vite qu'il n'y a pas d'individu hors relation. Sa théorie s'invalide donc d'elle-même parce qu'elle n'est pas applicable dans la réalité.

cecile a écrit:
Mais, de meme que la volonté de puissance n’est pas la violence de la brute, le surhomme n’est pas le superman de bandes dessinées qui pulvériserait le record du monde du lancer de poids.

Effectivement, on a compris que le dépassement de soi-même, dans l'individualisme, ne visait qu'à s'assurer une position de force dans le rapport du même nom qui est inévitable lorsque deux êtres humains veulent s'affranchir des charges qui sont les leurs dans cette rencontre si elle n'était pas basée sur le rapport de force.

cecile a écrit:
Il n’est pas non plus le posthumain que sont en train de concocter dans leurs laboratoires les docteurs Folamour de la biotechnologie.

Ne rêvons pas tout de même. Si j'ai foi dans la science, je peux constater l'allongement de la durée de vie, mais je n'y vois pas la trace d'un posthumain, et encore moins d'un docteur Folamour. Et si c'est pour doper les capacités intellectuelles, rien ne vaut l'instruction.

cecile a écrit:
Le surhomme est un homme qui dans ses pensées et son comportement a su éradiquer les mesquineries où sont tombés les représentants de l’humanité commune, une manière de saint, de héros et de génie conjugués, mais un saint laïque, un héros solitaire et un génie de l’existence.

Tu veux dire un saint athée, je suppose. La laïcité est l'accord d'un modus vivendi sur base de valeurs communes. Le surhomme est la conclusion évidente de la samouraïsation intellectuelle de l'individu à son seul profit. Grand bien lui fasse, mais je propose qu'il exerce ses talents en dehors de la société qu'il rejette.

Nietzsche : "Le secret pour récolter la plus grande fécondité, la plus grande jouissance de l’existence consiste à vivre dangereusement."

Remarque : Lorsque l'être humain constate que ses rêves et ses désirs sont au raz du plancher, il s'imagine plongeant dans le vide les jambes et les bras en croix pour se mettre dans l'obligation d'apprendre à voler avant la fin de la chute. Le problème de l'homme, c'est que, peu importe la longueur de la chute, il s'écrase toujours.

Cécile, ne me parle pas de parachute, c'est une métaphore. Dans ma jeunesse, je roulais en moto comme un fou. Rien ne me semblait plus grisant que de repousser mes limites et me rapprocher du danger. Avec le temps, on apprend que la vie a une valeur qui dépasse ce genre de fanfaronneries. On devient responsable et on comprend la valeur de l'échange. Donner, c'est facile puisque l'on accepte à l'avance de donner. Recevoir, c'est bien plus difficile parce que l'on ne sait pas à l'avance ce que l'on va recevoir.

Contre-citation humaniste : "Accepter ses limitations, c'est apprendre à vivre en cohérence avec la réalité"..

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Sam 13 Déc 2008 - 2:10

Je ne reprend pas le post de fuchsia dont je ne pourrais que confirmer tout ce qu'elle a dit.

cecile a écrit:
Fuchsia tu dis :
Citation :
Je trouve que c'est contradictoire de dire qu'il faut avoir une force de volonté pour s'affirmer et de dire que c'est de l'existence sans aucune charge, car c'est une charge de déployer cette puissance.

Relis bien la phrase et tu comprendras que tu passes à côté de l’essentiel de la pensée du philosophe puisqu’il est question de l’homme évolué et précisément de « celui dont la volonté de puissance souverainement affirmative lui permettra », c’est-à-dire de celui qui en sera arrivé à ce que cela ne soit plus une charge…

Tout cela est bien gentil, mais oublie que la pensée de Nietzsche est d'abord celle d'un individualiste qui rejette la société.

cecile a écrit:
Pour le reste la pensée de Nietzsche est parfaitement critiquable comme celle de tous les philosophes. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de la philosophie. Encore faut-il avoir l’honnêteté intellectuelle et les capacités de le faire…
Ce qui est loin d’être mon cas ! J’ai au moins la modestie de le reconnaître…

Mais tu t'abstiens bien de ne pas relever ses contradictions qui sont bien plus qu'apparentes. Alors, où est l'honnêteté intellectuelle ?

cecile a écrit:
Et, ce qui est loin d’être le cas d’Abuzin, le philosophe belge de petite envergure, sophiste et hypertrophié de l’égo, qui voudrait tant être un admirable fou génial, mais qui à côté d’une ou deux remarques sensées écrit des kilomètres de conneries, toujours les mêmes absurdités de l’inculte qui se croit cultivé; du mini despote qui se dit défenseur des droits de l’homme …Very Happy

Moi, je ne revendique pas la célébrité, je ne revendique que mon droit à m'exprimer. J'aurais pu ne relever que certains indices de l'individualisme et de la non-générosité de Nietzsche. J'ai au moins eu le courage de récolter toutes les citations à la gloire de Nietzsche qui courent les rues pour les replonger dans la cohérence de sa pensée. Je trouve que pour l'instant, non seulement, ça se tient, mais que cela trouve vraiment sa confirmation.

"le philosophe belge de petite envergure, sophiste et hypertrophié de l’égo", hormis la nationalité, c'est bien ce que je pense de Nietzsche. Quand à ma qualité de défenseur des droits de l'homme, j'attend que tu démontres où j'aurais été en contradiction avec ceux-ci.

cecile a écrit:
Je ne reprendrai qu’une de ces phrases ou il démontre une fois de plus son esprit borné… :

Comme disent les enfants : "C'est celui qui le dit, qui l'est".

cecile a écrit:
Abuzin a dit :
Citation :
Ce n'est pas pour rien que les nazis se sont inspirés de Nietzsche.
Durant les années où les nazis eurent le pouvoir, les œuvres de Nietzsche ont été largement diffusées. Certes, l’auteur du Zarathoustra n’a jamais été une référence idéologique officielle comme Marx en Union soviétique, mais il était une autorité dans laquelle les brutes qui avaient pris le pouvoir trouvaient une certaine responsabilité intellectuelle.
Nietzsche était apprécié par Hitler c’est vrai, et ce n’était pas une simple coïncidence.
Il y a dans son œuvre des pages assez ignobles notamment lorsqu’il plaide en faveur de l’extermination des malades mentaux.
Mais si Nietzsche à été instrumentalisé par les nazis, s’il y a des idées littéralement prénazies chez lui, cela ne suffit évidemment pas a en faire un penseur nazi.

Belle démonstration qui abouti au même résultat que moi : "Ce n'est pas pour rien que les nazis se sont inspirés de Nietzsche". Où est la démonstration de mon esprit borné là-dedans ?

cecile a écrit:
Non seulement Nietzsche n’est pas nazi mais il est l’un des rares philosophes modernes qui nous convainc de l’impossibilité à l’être sur un mode qui serait philosophique
.

Ce n'est pas tout de le dire, démontre-le.

Ca va être difficile alors que tu viens toi-même de dire :

Cécile a écrit:
Mais si Nietzsche à été instrumentalisé par les nazis, s’il y a des idées littéralement prénazies chez lui, cela ne suffit évidemment pas a en faire un penseur nazi
.

On ne peut pas en faire un penseur nazi puisqu'il est mort en 1900, bien avant l'avènement du nazisme. Superbe défense.

Cécile a écrit:
Sur ce, ne te sens en rien concernée par ces commentaires Fuchsia, je pense que tu es toi en recherche de compréhension de la philosophie et tu n’as pas d’a priori ni un esprit étroit.

Je te souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année …Wink

Un peu de frotte-frotte, quelques vœux, et on évite de répondre point par point à la réponse frappée au coin du bon sens de Fuchsia. C'est ce que l'on appelle une esquive. Honnêteté intellectuelle, tu disais ? À revoir.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Sam 13 Déc 2008 - 2:19

Voilà, maintenant tu peux continuer à m'insulter, mais attention uniquement dans ce sujet.

Il n'y aura plus d'avertissement. À partir de maintenant, j'efface tes posts extérieurs à ce sujet dès que je les vois.

À bon entendeur, salut.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
Allias
***
avatar

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Dim 14 Déc 2008 - 1:17

Un bref passage sur ce forum.

Pourquoi perds-tu un temps considérable et précieux à répondre à Cécile? C'est une perte de temps.

Je ne sais pas si ça correspond à l'antéchrist de l'autre forum, mais ce pauvre individu n'a strictement rien à faire dans la vie à part te faire chier. Dit simplement, plus tu t'intéresses à un gars qui te fait chier, plus ils continuera à le faire. Tu perds inutilement beaucoup d'énergie. Le meilleur moyen est de le bannir, de supprimer ses postes, de l'ignorer. Il finira tôt ou tard par comprendre. Si tu l'ignores, il verra pathétiquement qu'il agit pour rien.

Et s'il revient toujours et encore, tu n'as qu'à le bannir indéfiniment, ça te prend quelques secondes.

Je m'inquiète sérieusement pour la santé mentale de cet individu.

Ne rentre pas dans son jeu, à part si ça t'amuse.

Si tu veux "tuer" cet imbécile, ignore le indéfiniment.

Quel taré ce Cécile



lol!

_________________
Nous vivons davantage selon la matière et moins selon l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Dim 14 Déc 2008 - 9:39

Salut Allias,

Bon, c'est clair, c'est un nuisible, comme il y en a tant sur internet, où l'anonymat leur permet de s'exprimer sans danger. Ils se revendiquent souvent de Nietzsche, parce que c'est le chantre de l'individualisme, et que comme lui, ils ne comprennent de l'existence que le rapport de force.

D'une certaine manière, je trouve qu'il est bon que, de temps à autre, ils puissent se lâcher. Cela permet aux autres qui se cherchent de voir où mène l'individualisme. Ce n'est qu'une vision facile qui ne propose rien par rapport aux vrais défis de l'humanité.

Cela signifie-t-il que l'humanisme ait trouvé la solution ? Même pas, parce que beaucoup d'humanistes tombent également dans les travers de l'individualisme. Quand on ne comprend pas que l'univers est un tout dans lequel s'inscrit l'humanité qui n'est qu'un tout restreint à elle-même, on ne comprend pas le saut de niveau intellectuel qu'il faut faire pour participer de l'univers, et, d'une certaine manière, y gagner la véritable immortalité.

Nos existence sont des bulles de réalité inclues dans une réalité beaucoup plus grande. Cela peut ressembler à un discours métaphysique, mais c'est au contraire, un propos rationnel que je veux exprimer.

L'humanité doit être comprise comme une entité dont ses cellules (les êtres humains) précisent le profil. C'est d'abord le constat d'un nivellement par le bas, mais c'est aussi le constat qu'il y a un potentiel de progression vers le haut. Ce n'est évidemment pas la voie la plus facile, parce qu'il faut se coltiner le poids mort de tous les errements de l'humanité à travers l'histoire sans compter les activismes actuels qui empêchent la progression. Je constate cependant que l'humanité progresse régulièrement.

Cela veut-il dire que tous les espoirs sont permis ? Même pas, car la potentialité d'un échec de l'humanité est plus importante que celle de sa réussite. Quoiqu'il en soit l'humanité aura progressé jusqu'au niveau atteint qui sera de toute façon supérieur aux niveaux inférieurs. En soi, ce sera déjà une réussite collective.

Notre rôle à chacun là-dedans ? Essayez de participer à la progression vers des niveaux supérieurs sans déjà être des poids morts ralentissant les autres. Cela regarde la conscience de chacun. Il faut déjà commencer par accepter nos limitations et comprendre que le meilleur acte est celui qui arrive au meilleur résultat pour la moindre dépense d'énergie.

Alors, de l'énergie, j'en dépense. J'essaye de la canaliser pour éviter qu'elle provoque plus d'effets désirable que d'effets indésirable, mais fatalement cette énergie se heurte à des énergies qui vont en sens contraire, comme celle de Cécile, par exemple. Dois-je m'arrêter parce que Cécile existe ? Ce serait permettre à Cécile d'arriver à ses fins. Donc je m'oppose à elle (ou à lui) parce que l'affrontement est inévitable. Sa défaite doit-être cinglante sinon ce serait encore de l'énergie dépensée en pure perte.

Je suis ici sur mon terrain, et elle doit déjà faire la constatation que sa capacité de nuisance y est restreinte, et que ses attaques hypocrites et opportunistes ne fonctionnent pas comme elle le désire.

Si j'avais été dans ces conditions sur ton forum, je ne me serais pas retrouvé dans l'impasse, parce que les autres ont pris fait et cause pour les agresseurs. Tu ne pouvais, bien entendu, pas réagir autrement que tu l'as fait, mais il m'était impossible de faire autrement non plus. Je reviens donc sur ma base et j'y attends les importuns qui ne manqueront pas de venir.

Suis-je un despote ? Je ne crois pas. J'ai toujours partagé la puissance que représentait la fonction d'admin, et même ici, elle est partagée. Rien n'empêche un admin associé de me retirer mes droits et cette puissance. L'avenir dira ce qui se passera.

Voilà

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Dim 14 Déc 2008 - 20:42

Citation :
D'une certaine manière, je trouve qu'il est bon que, de temps à autre, ils puissent se lâcher. Cela permet aux autres qui se cherchent de voir où mène l'individualisme.


Oui, et c'est peut-être, aujourd'hui, le seul intérêt de l'étude de Nietzsche.

On a vu où pouvait mener l'application de ses principes.

N'oublions pas ce qu'il a dit :

Citation :
vivre c'est essentiellement dépouiller, blesser, subjuguer l'étranger et le faible, l'opprimer, lui imposer durement nos propres formes, l'incorporer et au moins, au mieux, l'exploiter ... Nietzsche

Sortie ou non de son contexte, cette phrase ne présente aucune ambiguïté. Elle est d'une cruauté qu'on s'imagine mal provenir d'une personne saine d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Dim 14 Déc 2008 - 22:07

f u c h s i a a écrit:
Citation :
D'une certaine manière, je trouve qu'il est bon que, de temps à autre, ils puissent se lâcher. Cela permet aux autres qui se cherchent de voir où mène l'individualisme.


Oui, et c'est peut-être, aujourd'hui, le seul intérêt de l'étude de Nietzsche.

Ce n'est pas par plaisir que je m'y livre. Combien de citations de ce sinistre individu sont mal comprises et utilisées dans un sens humaniste, alors que le personnage lui-même est tout le contraire d'un humaniste. Alors, cela lui donne une aura humaniste ou de penseur cohérent qu'il n'a pas.

Mais qui lit Nietzsche ? Il suffit de voir en quel mépris est tenu la philosophie, pour comprendre qu'il y a peu de chance qu'il soit lu en dehors des poncifs qui le résume pour le faire rentrer dans le champ de la philosophie.

f u c h s i a a écrit:
On a vu où pouvait mener l'application de ses principes.

N'oublions pas ce qu'il a dit :

Citation :
vivre c'est essentiellement dépouiller, blesser, subjuguer l'étranger et le faible, l'opprimer, lui imposer durement nos propres formes, l'incorporer et au moins, au mieux, l'exploiter ... Nietzsche

Sortie ou non de son contexte, cette phrase ne présente aucune ambiguïté. Elle est d'une cruauté qu'on s'imagine mal provenir d'une personne saine d'esprit.

Exactement Fuchsia. Ce qu'il faut bien comprendre ce que celui qui lit Nietzsche sans comprendre le mépris que lui réserve Nietzsche, ne se rend pas compte que Nietzsche lui dit "Sois plus fort que moi ou crève comme la merde que tu es. Si tu veux vivre, devient esclave".

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Jeu 25 Déc 2008 - 14:10

Cécile,
Tu ne peux écrire qu'ici. Tout post, de ta part, publié ailleurs est effacé dès que je le vois. Je suis un tyran compétent.

Je ne comprend pas ton acharnement à vouloir écrire ailleurs. C'est une perte de temps. Es-tu si incohérente que tu ne puisses pas comprendre ce qu'est une contrainte à ta liberté?

Ah, j'oubliais, bonnes fêtes de fin d'année.

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
cecile



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   Ven 26 Déc 2008 - 14:51

Toi aussi bonne fêtes gros nase..........

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cécile à propos de Nietzsche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cécile à propos de Nietzsche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nietzsche Le crépuscule des idoles - flaneries inactuelles
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» Le syndrome de Nietzsche
» Sainte Cécile Vierge et Martyre, commentaire du jour "Cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: La vie du forum :: Gestion des conflits-
Sauter vers: