La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Edgard Saint Lazare à la hune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Edgard Saint Lazare à la hune.   Mer 29 Oct 2008 - 21:18

Pendant la retraite spirituelle d'abuzin je me suis penché sur le pet conçu par Dieu pour rappeler l'homme à l'humilité.

Le gaz part et la couche d'eau zone, cette phrase très profonde m'a conduit à me documenter sur les travaux du professeur Edgar Saint Lazare qui répondait à 16 questions existentielles taraudant l'homme depuis qu'il a été chassé du paradis terrestre :

1. Pourquoi les pets puent-ils ?

L'odeur des flatulences provient de petites quantités de sulfure d'hydrogène et de mercaptans dans le mélange gazeux.
Ces composés contiennent du soufre. Certains composés riches en azote, tels que la skatole ou l'indole participent aussi à l'odeur nauséabonde.
Plus l'alimentation est riche en soufre, plus les quantités de sulfure d'hydrogène et de mercaptans produits pas les bactéries de l'intestin seront abondantes, et plus les pets pueront.
Des aliments tels que le chou-fleur, les oeufs, la viande, sont bien connus pour produire des pets odorants, alors que les haricots produisent des pets abondants, mais généralement inodores ou presque...

2. Pourquoi les pets odorants sont-ils généralement plus chauds et moins bruyants que les pets ordinaires ?

La plupart des flatulences proviennent d'air passé dans l'estomac et sont largement constituées d'azote et de gaz carbonique, l'oxygène ayant été métabolisé bien avant d'atteindre l'anus.
Ces gaz sont inodores, même si, souvent, ils se chargent de quelques autres composés (plus " odorants ") au passage de l'intestin.
Ils sont émis par l'anus sous forme de bulles assez grosses, à la température du corps. On peut souvent arriver à émettre ces bons gros pets de manière sonore, mais ils sont généralement (mais pas toujours !) respectueux de l'environnement relativement à l'odeur.
Ils ne semblent pas particulièrement chauds à l'émetteur.
Une autre source majeure des flatulences sont les bactéries qui peuplent l'appareil digestif. La fermentation bactérienne et tout le processus de digestion produit de la chaleur et divers gaz.
Les bulles résultantes sont petites et contiennent un concentré de produits nauséabonds, résultat du métabolisme des bactéries.
Ces émanations sont notoirement chaudes, souvent trop petites pour une bonne sonorité, mais excellente question puanteur : on les appelle émissions SMM (Silencieuses Mais Mortelles !).

3. Quelle quantité de gaz une personne "normale " produit-elle par jour ?

En moyenne, on produit environ un demi-litre de gaz par jour (mesuré à température et pression ambiante), évacué en moyenne au cours de 14 pets. S'il vous est sans doute difficile de mesurer votre volume de pets quotidien, il est en revanche aisé de tenir le compte du nombre de ces pets.
Vous pouvez, afin de faire progresser la science, noter chaque jour ce que vous mangez, le nombre de vos pets, vous pouvez également établir une échelle de puanteur et tenter d'établir des corrélations entre menu, nombre de pets et degré de puanteur.
Nous compilerons les résultats de chacun et publierons, sur frh, une grande enquête statistique, qui, sans aucun doute, fera du bruit dans le landernau !

4. Combien de temps l'odeur met-elle pour atteindre les narines de son voisin ?

Le pet ne se propage pas à la vitesse du son, sinon il serait senti dès qu'il est entendu. La vitesse de propagation du pet dépend des conditions atmosphériques, telles que l'humidité, la température, la vitesse du vent et sa direction, de la masse moléculaire des composants du pet, et bien sûr, de la distance entre l'émetteur et le récepteur.
Les pets sont soumis à une dispersion plus ou moins hémisphérique à partir de l'orifice émetteur, de sorte que l'intensité de l'odeur décroît environ comme le carré de la distance, sauf conditions particulières. Généralement, si le pet n'est pas détecté dans les secondes statistiquement entre 13 et 20 secondes qui suivent son émission, il sera trop dilué pour être perçu et se perdra définitivement dans l'atmosphère, contribuant de manière minime, mais non nulle à l'augmentation de l'effet de serre.
Il existe cependant des circonstances exceptionnelles, notamment si le pet est émis dans un petit espace clos, tels qu'un ascenseur ou une voiture, par exemple. Ces circonstances limitant la possibilité de dispersion du pet, ce dernier peut être perceptible pendant une période longue, jusqu'à ce qu'il finisse par se condenser sur les parois.

5. Est-il vrai que certaines personnes ne pètent jamais ?

Non. En tout cas, pas s'ils sont vivants ! On émet même souvent encore des pets peu de temps après la mort.

6. Est-ce que les femmes pètent autant que les hommes ?

Oui. Cependant, les hommes semblent en tirer plus de gloire que les femmes.
Des études scientifiques ont montré qu'il y a d'assez grandes variations entre les volumes de gaz émis par les individus, mais ces variations de volume ne sont pas corrélées au sexe !
On croit souvent que les femmes pètent moins souvent que les hommes.
Ce n'est pas prouvé, et si c'était vrai, cela indiquerait simplement qu'elles doivent un peu plus se retenir, et que le volume individuel de leurs pets est alors supérieur à celui des hommes.

7. Les pets des hommes puent-ils plus que ceux des femmes ?

Si je me réfère à mon expérience des pets féminins, je répondrai simplement : j'espère que non !

8. Pourquoi les haricots sont-ils si célèbres, en tant que générateurs de pets ?

Les haricots (blancs) contiennent des sucres que nous ne digérons pas. Quand ces sucres arrivent au niveau de l'intestin, les bactéries s'affolent, se font un festin colossal et produisent des quantités de gaz !
D'autres éléments ont le même effet : le maïs, les poivrons, le chou, le lait, le raisin, ...
Le chien n'a pas le même métabolisme que nous et chez le chien, des aliments, comme la pomme ou le navet, provoquent des gaz abondants.

9. À part l'alimentation, qu'est-ce qui peut faire que l'on pète plus que la moyenne ?

Ceux qui ingurgitent beaucoup d'air pètent plus que ceux qui n'avalent que peu d'air.
Cet inconvénient est facile à maîtriser : il suffit de mâcher la bouche fermée.
Les gens anxieux, nerveux, stressés présentent une accélération des mouvements péristaltiques de l'intestin et de ce fait pèteront plus, dans la mesure où les gaz n'ont pas le temps d'être réabsorbés par la paroi intestinale.
Certaines maladies peuvent provoquer un excès de flatulences.
Le transport aérien (cabine pressurisée à 0,8 bars) ou tout autre environnement de basse pression peut provoquer une expansion des gaz intérieurs et donc, au bout du compte, provoquer des flatulences.

10. Un pet ne serait-il pas qu'un rot qui est sorti du mauvais côté ?

Non. Un rot sort de l'estomac et a une composition chimique différente d'un pet.
Les pets contiennent moins de gaz atmosphériques et plus de gaz "bactérien" que les rots.

11. Est-ce dangereux de retenir ses pets ?

Le sujet est controversé. Mais il est clair que pendant des siècles, il a été considéré que retenir ses pets était dangereux.
L'empereur Claude avait même promulgué une loi légalisant le pet lors des banquets, mesure considérée comme de salubrité publique.
On a longtemps considéré que retenir ses gaz pouvait causer un empoisonnement du sang.
Les médecins que j'ai consultés aujourd'hui sont plus rassurants et considèrent qu'il n'y a pas de réel danger à retenir ses pets, dans la mesure où les gaz produits sont " naturels " et font partie de l'environnement physiologique normal.
On peut tout au plus souffrir de douleurs en cas de rétention excessive, dues à l'augmentation de la pression des gaz intestinaux.
Un médecin a tout de même suggéré la possibilité d'une distension pathologique de l'intestin.

12. Pendant combien de temps est-il possible de ne pas péter ?

Il semble que les pets ne s'échappent involontairement que quand la personne est très relaxée.
Ceci signifie qu'il est tout à fait possible de se retenir pendant toute une journée, mais alors, dès que le sommeil arrive, il est probable que le nombre et le volume des pets sera considérable.
Tous ceux qui ont effectué des voyages de nuit (vols de nuit, longs trajets en car, ...) le confirmeront !
Donc la réponse est qu’on peut se retenir aussi longtemps que l'on reste éveillé.

13. Pète-t-on pendant son sommeil ?

La réponse est oui et non.
Oui, comme nous venons de le voir, ceux qui se sont retenus pendant la journée évacuent ces excédents de gaz la nuit, mais, non pour les autres. Le risque de laisser passer plus que du gaz est tellement ancré (consciemment ou inconsciemment) dans les esprits que les sphincters restent sous haute surveillance.
Les gaz s'accumulent pendant la nuit et c'est au réveil que le "dégazage" se produit.

14. Que deviennent les gaz quand on se retient ?

Combien de fois avez-vous retenu un pet, qui vous paraissait inapproprié dans la circonstance où vous vous trouviez, avec l'intention de le libérer un peu plus tard et avez constaté qu'il avait en réalité disparu, alors que vous vous sentiez prêt !
J'ai interrogé de nombreux médecins à ce sujet.
Est-ce qu'il fuit en douceur, sans que l'on s'en aperçoive ? Est-il réabsorbé par les tissus, le sang ? Que devient-il ?
La réponse est unanime : il ne s'échappe pas subrepticement, il n'est pas réabsorbé, il migre simplement dans une région de l'intestin plus éloignée de la sortie, et réapparaît plus tard. C'est assez rassurant de penser que ces pets ne sont pas perdus, mais simplement retardés !

15. Comment peut-on cacher un pet ?

Une société américaine, appelée fort judicieusement Fartypants fabrique et commercialise des sous-vêtements destinés à absorber les odeurs. Si on ne possède pas de Fartypants, on peut toujours essayer de faire accuser le chien ou le chat, s'il y en a un dans le coin, ou se plaindre, en extérieur, de ce que le vent apporte des odeurs d'une fosse à purin, ou d'une industrie nauséabonde quelconque ; encore faut-il que le lieu s'y prête...
Quant au bruit ... dans un groupe assez important, il faut prendre un air dégagé, innocent et jeter un rapide coup d'oeil réprobateur à son voisin.
On peut aussi tousser, ou bouger bruyamment sa chaise. Si on n'est que deux, faire comme si de rien n'était, l'autre pensera avoir mal entendu.

16. Peut-on enflammer un pet ?

La réponse est OUI ! Mais c'est extrêmement dangereux !
Non seulement la flamme peut pénétrer le colon, mais on peut aussi mettre le feu à ses vêtements ou même aux objets alentour. Une étude faite par Fartcloud (dont le site Internet n'est malheureusement plus actif) indiquait qu'un quart des personnes ayant mis le feu à leur pet s'étaient plus ou moins grièvement blessées.
Les pets, selon leur composition chimique, brûlent avec une flamme bleue ou jaune.


Le pet ne se propage pas à la vitesse du son, sinon il serait senti dès qu'il est entendu. La vitesse de propagation du pet dépend des conditions environnementales.

Maintenant, passons aux travaux pratiques :
« Les secrets d'un pet réussi »

Attention, il est important que le pet ne soit constitué que d'air. Les risques encourus pour un pet constitué en partie de matières (et dit foireux) sont très importants.

* Si vous utilisez une chaise, choisissez-en une constituée de préférence de chêne ou de hêtre qui donnera une meilleur résonance.

* Pour obtenir un son plus clair, il est préférable d'avoir les fesses bien propres. Dans le cas contraire, des projections pourraient avoir lieu, ce qui se révèlerait dangereux pour votre entourage et votre papier peint.

* Pour obtenir un pet plus long et plus aigu, serrez bien les fesses et n'écartez que petit à petit.

* Mention spéciale pour les hommes velus : écartez bien les poils avant de péter.

* N'hésitez pas à utiliser d'autres ustensiles pour rendre votre pet plus mélodieux (casserole, clef à molette, pipeau, etc).

* Pour obtenir des sons différents, servez-vous de votre main.

Mise en condition et préparation :

* Étape 1 : Choisissez tout d'abord des vêtements amples qui permettront à l'air expulsé de ne pas trouver d'obstacle.

* Étape 2 : Évitez les jours de diarrhée qui pourraient avoir des conséquences indésirables.

* Étape 3 : Mettez vous à l'aise dans la position de votre choix.
Positions suggérées :

Assis sur une table, à 4 pattes, sur un pied, habillée en Bretonne pour les femmes, en tong etc.

Étape 4 : Attendez patiemment qu'un pet veuille bien se présenter.

Étape 5 : Lorsque le pet est prêt à sortir, poussez de toutes vos forces.
Deux solution se présenteront à vous :

- Un bruit s'est fait entendre : vous avez donc réussi, vous pouvez retenter l'expérience afin de vous perfectionner

- Il n'y a eu aucun bruit : dans ce cas courez vite aux toilettes les plus proches pour y déposer le surplus et assurez vous que l'étape 2 a été bien respectée.

Attention, Il est important de s'entraîner dans un endroit aéré qui vous permettra d'éliminer l'odeur plus facilement. De ce fait, la cave, le four micro-onde ou la pipe de grand-père sont à proscrire.

Les bons prout-endroits :

* Au cinéma : choisissez plutôt un film d'action avec beaucoup d'explosions.

* Dans son lit : rester sous la couette pour s'endormir.

* Dans un ascenseur : bondé de préférence.

* Au boulot: se moucher pour masquer le bruit.

* Dans un bus : au plus loin du conducteur.

* Dans la baignoire : pour admirer les bulles.

* Dans un bocal : en guise de souvenir.

* Dans un aquarium : pour oxygéner les poissons.

* À l'église : si l'écho est bon.

* Sous l'orage : pour imiter le tonnerre.

* Dans une conversation ennuyeuse : pour l'animer.

Les prout-recettes :

Pour améliorer la performance, il est conseillé de manger des goldens avec 1/2 litre de lait bien froid puis du cassoulet (pour de meilleurs résultats, ne pas mâcher les haricots) de la pistache et de boire des boissons gazeuses.

On privilégiera tous les aliments générateurs de fermentation : petits pois, haricots, choux, oignons, jus de pomme.

NB : Certains aliments peuvent aussi servir à modifier la sonorité du pet à sa sortie, c’est le cas des bananes.

Et en guise de prout-conclusion :

Après tous ces conseils, si vous ne parvenez toujours pas à péter convenablement, ne désespérez pas car les meilleurs pets sont souvent le résultat d'un long entraînement.
Vous pourrez alors connaître la joie de faire écouter son pet à ses amis et de comparer vos performances.
N'oubliez pas que le pet reste un sport convivial qui vous permettra de vous faire des amis et d'égayer vos soirées.

NB : Il est rappelé qu’après vingt deux heures les concours de pets sont interdits pour cause de tapage nocturne.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Edgard Saint Lazare à la hune.   Jeu 30 Oct 2008 - 1:04

Professeur Jerombe,

- Est-il exacte que l'homosexualité masculine à une incidence sur la sonorité du pet?

- On dit même que dans cette communauté, c'est à la sonorité du pet que l'on reconnaît les imposteurs et les novices. Qu'en pensez-vous?

- Au niveau législatif, ne serait-il pas judicieux, pour une question publique, qu'après l'interdiction du tabac viennent l'interdiction de la pétomanie dans les lieux publiques?

- Quels sont les effets de la pétomanie pour la santé?

- Y a-t-il des addictions au pet de la part des senteurs?

- Certains prétendent que cette addiction est à l'origine de la vocation des "madame-caca", erronément qualifiées de "madame-pipi". Qu'en pensez-vous?

Je tiens à attirer votre attention sur le fait que le nom de domaine petomane.com n'est plus libre.

Et puis, enfin, rendons hommage à Joseph Pujol qui fut un des artistes les mieux payés de sa génération. Vu le succès d'audience qu'à eu cet grand homme, je me demande si Sœur Emmanuelle n'aurait pas réussi à vaincre la misère dans le monde en poussant un pet à la fin de ses discours, plutôt que son "yallah".

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Edgard Saint Lazare à la hune.   Jeu 30 Oct 2008 - 14:40

Je vais lancer une étude pour couvrir ce nouveau champ d'expertise concernant la pétomanie appliquée à l'homosexualité masculine et en son utilisation à des fins artistiques mais, en attendant je voudrais mentionner un chapitre oublié dans l'exposé d'Edgard, je veux parler ici des troublants pets vaginaux qu'on peut ouïr lors des jeux dit de la bête à deux dos.

Les pets vaginaux sont produits par le vagin, ça c'est pas un scoop, qui se distend avec l'excitation et produit un appel d'air lorsque la musculature se relâche.
L'air est alors expulsé par le vagin, et le bruit ressemble en effet à un pet.
Mais c'est un pet sans odeur et il n'est pas signe d'un problème ou d'une anomalie.

Les exercices musculaires ne servent à rien, ni l’utilisation de talc comme comme on le prétend parfois.
Tout au plus on peut mettre de la musique classique de préférence (les trompettes d'Aïda c'est pas mal) pour couvrir les bruits, mais il faut surtout accepter la réalité : jouer à la bête à deux dos c’est sonore !

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin2
*
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Salut, Jemrobe   Lun 1 Juin 2015 - 19:49

Je suis toujours vivant. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Vivant je suis toujours   Mar 9 Juin 2015 - 20:53

abuzin2 a écrit:
Je suis toujours vivant. Et toi ?
Tous les deux vivants, ça va chi... alors.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Une histoire pour occuper la retraite d'abuzin 2    Mer 10 Juin 2015 - 16:27

La vengeance des Belges.

À Paris, un Belge se présente dans un bar et s'installe devant le comptoir.

Le patron le salue et lui demande: "Bonjour Monsieur, qu'est-ce que vous prenez ?"

Le Belge répond spontanément: "Un gin tonic... Merci !"

Il boit cul-sec et se dirige immédiatement vers la sortie. Le patron l'interpelle:

Hé, Monsieur, vous n'avez pas réglé l'addition !"

Le client se retourne et dit: "Mais je ne vous ai rien demandé, c'est vous qui m'avez demandé: "qu'est-ce que vous prenez ?".

Faudrait pas me prendre pour un imbécile sous prétexte que je suis Belge !"

Pour éviter le scandale devant ses autres clients, le patron, furieux, laisse le Belge sortir et finit par oublier cette histoire.

Mais le mois d'après, le Belge refait son apparition dans le bar et cette fois, le patron qui se rappelle la triste mésaventure reste muet.

Le Belge reste immobile devant le comptoir pendant plusieurs minutes, plusieurs heures. Il finit par faire signe au patron qui jubile et dit: "Alors ?"

Le Belge: "Je voudrais des cacahuètes !"

Le patron: "D'accord mais vous allez payer cette fois ?

Le Belge sortant 1 euro de sa poche répond: "Évidemment puisque je vous les commande..."

Une fois son assiette de cacahuètes servie, le Belge commence à les écraser une par une avec une cuillère pour en faire de la poudre.

Étonné, le patron interroge: "Je peux vous demander ce que vous faites ?"

Le Belge explique: "Oui, je pile des cacahuètes pour aller à la pêche, ça me sert d'appât. En fait, cette technique fonctionne très bien pour les gros poissons !"

Curieux, le patron demande: "Ah bon ? Qu'est ce que vous prenez avec ça ?"

Et le Belge répond spontanément: "Un gin tonic... Merci !" lol!

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin2
*
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Edgard Saint Lazare à la hune.   Sam 13 Juin 2015 - 13:24

En voilà une blague, une fois, qu'elle bonne Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edgard Saint Lazare à la hune.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edgard Saint Lazare à la hune.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nom patronymique de Saint LAZARE
» La prison pour femmes de St-Lazare
» Le tombeau de saint Lazare
» SAINT LAZARE
» 5/11/1990. Vague d'Ovnis française. Témoignage objet au dessus de Stains.(93)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: La vie du forum :: Détente-
Sauter vers: