La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au pain sec et à l'eau les mômes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Au pain sec et à l'eau les mômes...   Mer 4 Avr 2007 - 14:14

Je reproduis ici un bon commentaire que j'ai lu sur cette très lamentable affaire qui défraie la crhonique :

“Nous nous sommes organisés pour qu’ils aient du pain. Ils en avaient comme ils en voulaient. … On ne les a pas laissés sans manger. Et on a leur a donné de l’eau !”.

Et cette femme sans doute, secrétaire de mairie, de repartir chez elle en tenant son enfant à la main devant la caméra de la télévision qui venait de l’interroger pour expliquer ce que venait de vivre une demi-douzaine d’enfants de cette commune qui ce midi avaient été privés de déjeuner normalement à la cantine au prétexte que leurs parents n’avaient pas payé le prix du.

Une mère de famille, présidente de la fédération de parents d’élèves locale, expliquait pour sa part, que dans ce contexte elle avait pris l’initiative d’aller acheter à manger aux enfants pour qu’ils ne soient pas réduits au régime pénitentiaire que la mairie voulait leur imposer.

Pas question de supporter le moindre retard dans le paiement des cantines! “ avance la commune aux journalistes. “Nous commandons la nourriture au jour le jour et nous avons besoin d’être au net pour ne faire livrer que les repas payés”.
Et la caméra d’insister sur le fronton décrépi de la mairie pour montrer que la commune ne doit pas rouler sur l’or!
Elle a sans doute raison sur le plan gestionnaire et il n’est pas question de dire qu’il y a d’un coté les bons parents pauvres et de l’autre la mauvaise administration, mais à qui fera-t-on croire qu’il n’y avait pas d’autres solution que celle retenue par le maire.

Un parent d’élèves interrogé parlait de l’humiliation infligée aux enfants mis au régime du pain et de l’eau devant leur camarade.
Il a sans doute raison. A qui fera-t-on croire qu’il n’y avait pas, ne fut-ce que pour quelques jours une caisse municipale ou scolaire mobilisable ou tout simplement une chaine de solidarité possible pour relayer un temps les familles défaillantes ?
A qui fera-t-on croire qu’il n’y avait pas le moyen d’obtenir un relais de la CAF ou du Conseil général, même si les parents sont de mauvaise foi et négligents et pas seulement dans l’impécuniosité ?
A-t-on fait ces démarches? En tous cas on ne s’en vante pas.

Et comment peut-on froidement donner devant des millions de personnes l’explication donnée dans le cadre de l’exercice d’un mandat social et se regarder dans une glace alors qu’on parle d’enfants.

Des poursuites pénales pour violences à enfants ou pour discrimination ne serait-elles pas opportune avec un stage de 3 jours - ou plus - de citoyenneté contre ceux qui ont laissé monter cette mayonnaise et qui au final ont pris la sanction infligée aux enfants ?
Et pourquoi pas une sanction pour mauvaise gestion municipale …

Plus grave à mes yeux : ces responsables n’ont-ils pas vu la charge symbolique de la disposition adoptée qui équivalait à la sanction contre des bagnards, et encore on traite-t-on mieux aujourd’hui des détenus?Franchement je suis rarement choqué, mais la froideur de cette femme alors que la France profonde et moins profonde était à table avait de quoi indigner.
Je sais bien que régulièrement des enfants sont renvoyés dans une douce indifférence à manger une pomme dans leur coin ou un paquet de gâteaux qu’ils amènent de la maison. Mais là on est à un autre niveau de froideur.

On sait que de nombreux enfants ne sont pas inscrits à la cantine pour des raisons financières.
On connait l’initiative des maires de Seine Saint-Denis (Drancy et Le Bourget) qui depuis le début de l’année civile offrent la cantine à tous les enfants avec un souci de prévention et pour s’assurer qu’au moins ainsi ces enfants auront un repas chaud par jour. On sait aussi qu’ils visent par la loi à voir généraliser leur formule.
Des résistances existent à un tel projet, mais il a au moins le mérite d’exister. En tous cas, il va dans le bon sens pour les enfants et ne les prend pas en otage.En tous cas cette histoire où on renvoie des enfants à de l’eau et à du pain est profondément révoltante.

Je ne doute d’ailleurs pas - en fait j’en doute - que demain des légions et des légions de gens vont manifester, râler, s’indigner, et déjà sponsoriser ces enfants pour qu’ils déjeunent désormais à satiété. Que ferait un jury populaire ?

Puisque l’on ne parle plus que de droit opposable ne serait-il pas possible d’introduire une disposition dans la loi qui fasse que tout enfant ait un droit personnel à être inscrit à la cantine - un droit propre de l’enfant - quitte à ce que le service gestionnaire se retourne contre ses parents pour payer ou contre une collectivité publique à déterminer -
Etat, conseil général, commune-, c’est à voir. En tous cas les enfants ne doivent pas être les otages de la pauvreté, de la négligence ou de la bétise.

Doit-on rappeler qu’aux termes de la l’article 3 de la Convention des Nations unies sur les droits de l’enfant l’intérêt supérieur de l’enfant doit guider toutes décisions administratives prises.
La Cour de Cassation a rappelé en mai 2005 que cet article était d’application directe.

Où sont les grandes conscience qui mettent le mot intérêt de l’enfant à toutes les sauces sinon dans toutes les lois ? .

Où est l’intérêt supérieur de l’enfant dans cette affaire ?

Peut être qu’un jour tel enfant aura la rage et la haine comme on dit aujourd’hui. Vous avez dit prévention de la délinquance ?

Comme je l'ai déjà dit, nous vivons vraiment une époque formidable.

jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
 
Au pain sec et à l'eau les mômes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Farine à pain : ou les trouver ?
» Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, commentaire du jour "Le pain des anges,..."
» LA FIN DU MONDE : DU PAIN BÉNI POUR LES SECTES...
» Pain brioché au levain
» Fabrication du Pain (1737-1813)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Actualité-
Sauter vers: