La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'intelligence, innée ou acquise?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allias
***
avatar

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: L'intelligence, innée ou acquise?   Lun 26 Fév 2007 - 12:24

Salutations à tous et à toutes.

L'intelligence est-elle innée ou acquise? Autrement dit, nait-on intelligent ou le devient-on? La réponse à cette question demeure capitale. Avant d'entamer le débat, il conviendrait d'abord de définir ce que nous entendons par le terme "intelligence".

L'intelligence désigne l'aptitude à saisir le sens des mots, à comprendre un fait et la capacité à traiter et analyser une information, à trouver des solutions face à un problème.

La problématique est de savoir si la part de l'hérédité est plus grande que la part de l'environnement et de l'éducation. Cette problématique n'est-elle pas plus scientifique que philosophique? Pourtant, elle demeure récurente dans le domaine de la philosophie.

Ce qui est vrai, c'est que les conclusions tirées influenceront grandement le point de vue politique.

Qu'en pensez-vous?

Allias.

_________________
Nous vivons davantage selon la matière et moins selon l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Lun 26 Fév 2007 - 14:19

Citation :
L'intelligence est-elle innée ou acquise?

Sans doute les deux !

La perception, les périphériques d'entrée, ont une bonne part héréditaire ( surdité familiale ) Chez les chiens certaines aptitudes( odorat, ouie, discipline ) varient selon les races ... Il y a de l'inné, de l'héréditaire, dans le matériel. Or,la santé générale influence l'intelligence. Certaines déficiences hormonales sont héréditaires...

Mais si le matériel est un élément, la programmation de ce matériel est une donnée encore plus importante. L'environnement familial, scolaire, le vécu, conditionnent l'intelligence.

Un matériel moindre bien programmé vaut mieux qu'une machine en friche, si sophistiquée soit-elle !

Donc il est difficile de relever la part de l'acquis de celle de l'inné.

Cependant sur quel plan les modifications bienfaitrices sont elles le plus facile à faire ?

Il est plus facile d'éduquer, d'instruire, que de modifier un organe. Du moins pour le moment, les thérapies évoluent ...

Mais de toute façon , il restera deux plans d'intervention possible

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Lun 26 Fév 2007 - 17:01

C'est un débat qui oppose philosophes et scientifiques depuis l'antiquité.

Je n'ai jamais été vraiment convaincu par les théories des innéistes qui prétendent que la part innée de l'intelligence est plus importante que celle qu'on peut acquérir mais il n'en demeure pas moins que mon expérience personnelle m'a convaincu que nous ne naissons pas égaux, que ce soit pour les aptitudes intellectuelles ou pour les aptitudes sportives.

On a longtemps glosé sur l'existence ou non de la bosse des maths, mais quiconque a un jour rencontré un surdoué au cours de son cursus scolaire peu témoigner de l'existence irréfutable de capacités intellectuelles innées.

C'est dans le domaine des mathématiques que la capacité offerte à certains cerveaux d'élèves d'imaginer par exemple des solutions beaucoup plus élégantes que celle du prof (vexé en l'occurrence) pour résoudre des intégrales particulièrement tordues est la plus évidente à observer.

jemrobe qui au cours de sa vie d'ingénieur à rencontré beaucoup plus de collègues qui avaient poursuivis leurs études que de collègues qui les avaient rattrapées... Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Lun 26 Fév 2007 - 21:48

jemrobe a écrit:
jemrobe qui au cours de sa vie d'ingénieur à rencontré beaucoup plus de collègues qui avaient poursuivis leurs études que de collègues qui les avaient rattrapées... Very Happy

Ce genre de phrases dont jerombe a le secret, m'a toujours fait mourir de rire.

jemrobe a écrit:
Je n'ai jamais été vraiment convaincu par les théories des innéistes qui prétendent que la part innée de l'intelligence est plus importante que celle qu'on peut acquérir mais il n'en demeure pas moins que mon expérience personnelle m'a convaincu que nous ne naissons pas égaux, que ce soit pour les aptitudes intellectuelles ou pour les aptitudes sportives.

Entièrement d'accord. Je rajouterais qu'aussi grande que soit la part innée de l'intelligence, on peut faire un raté d'un "sur-doué" (il y en a bien plus qu'on ne le croit), mais aussi qu'un "normalement doué" peut parvenir à maîtriser les arcanes de la Science par sa force de travail.

En fait, tout tourne autour de l'information et de la perception que l'on en a. Par exemple, beaucoup sont rebutés par les math, et d'autres les adorent. C'est la façon dont les professeurs présentent les matières qui font que les élèves s'y sentent bien ou pas. Il y a des professeurs qui ont réveillés mon intérêt pour les matières qu'ils enseignaient, et d'autres qui, au contraire, les ont détruit en moi.

En fait, être intelligent, c'est se trouver dans l'information comme un poisson dans l'eau. D'ailleurs ne dit on pas "être en bonne intelligence avec quelqu'un". C'est bien la preuve que l'intelligence est une question d'harmonie avec les choses et les gens. Prend un timoré, montre-lui que tu as confiance en lui, et il fera des miracles.

L'accident intellectuel ... il n'y a que ça de vrai. Pour briller dans une matière, il n'y a pas de secret, il faut l'aimer. La connaissance vient alors toute seule. Si on préfère les blondes, on drague des blondes, et idem si on préfère les brunes.

J'ai vu des cancres parfaits maîtriser des jeux vidéos très complexes. C'est donc, qu'ils sont capables de maîtriser une connaissance. Leur cancritude dans les autres matières vient uniquement du dégoût qu'ils en ont. Lorsque je vois un gosse en perdition dans ses études, je lui conseille de se passionner pour ce qu'il fait. L'intelligence, c'est d'abord de la passion. Rien n'est difficile quand on a la passion.

Comme disait ce vieux Sénèque : "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles".

C'est aussi simple que ça.

Conclusion : L'inné est certainement pour une part, mais l'acquis est primordial. Malheureusement ce dernier est conditionné par différents facteurs, familiaux, culturels, économiques, etc, qui peuvent empêcher l'intelligence (la passion de connaître) d'éclore. La responsabilité des adultes est énorme, mais les accidents de l'existence, à priori malheureux, peuvent se révéler bénéfiques à posteriori ... et inversement.

Moi, c'est mon ZX81 qui m'a révélé à moi même. Merci Clive Sinclair. Et c'est à cause d'Arnold que j'ai créé mon premier forum. C'est à Arnold que vous devez vous adresser pour vos plaintes Very Happy

abuzin

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 9:31

Pour illustrer les liens de complémentarité entre l’inné et l’acquis je voudrais citer l’exemple de ce génie du XVII siècle qu’était Blaise Pascal.

Le père du jeune Blaise, Étienne Pascal, assure lui-même l’éducation de ses enfants et, fait exceptionnel pour l’époque, il donne à ses filles la même éducation qu'à son fils.

En bon humaniste, il développe à la fois leur esprit et leur caractère. En particulier, il tient son fils « au-dessus de son ouvrage », en attendant toujours qu’il ait dépassé l’âge nécessaire pour assimiler une matière avant de la lui enseigner.

Il cherche à renforcer son esprit de synthèse : dans l’étude des langues, il commence par poser des règles de grammaire générale, avant d’en venir à la pratique particulière.

Il commence par enseigner les lettres, mais il retarde jusqu’à douze ans l’étude des langues anciennes, contrairement à la coutume des collèges.
Il lui fait faire des observations concrètes, si bien qu’à onze ans, le jeune Pascal compose un petit traité expérimental sur les sons, « qui fut trouvé tout à fait bien raisonné » ; mais il veut attendre que Blaise ait seize ans pour aborder les mathématiques.

Pour respecter ce plan pédagogique, Étienne n’a donné à Blaise qu’une définition générale de la géométrie, et lui a interdit de s’en occuper avant qu’il ne lui en donne l’autorisation.

Mais un beau jour, il le surprend caché dans un placard et très absorbé à démontrer l’équivalent de la XXXIIe proposition d’Euclide sur la somme des angles d’un triangle.
D’abord effrayé, l’enfant explique qu’il en est arrivé là par diverses étapes qui ressemblent beaucoup aux axiomes et démonstrations des géomètres.

Le génie de Blaise le surdoué aurait-il pu se manifester si son éducation ne l’y avait pas préparé ?

jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin
******
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 62
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 12:59

jemrobe a écrit:
Pour illustrer les liens de complémentarité entre l’inné et l’acquis je voudrais citer l’exemple de ce génie du XVII siècle qu’était Blaise Pascal.

[...]

Le génie de Blaise le surdoué aurait-il pu se manifester si son éducation ne l’y avait pas préparé ?

Ce qu'on oublie souvent, c'est qu'un enfant est constamment en recherche d'apprentissage; et que donc il s'adapte par action/réaction à son environnement. Les informations qu'il reçoit de son environnement le formate.

Nous avons tous deux jambes. C'est l'expérience qui nous apprend comment nous en servir. Pour le cerveau, c'est pareil. Tous le monde ne devient pas un champion de course à pied ou petit génie, mais tous le monde à le potentiel pour arriver plus haut que le niveau moyen.

À l'instar de Rousseau qui disait que l'homme naît naturellement bon et que c'est la société qui le pervertit, je dirais que chacun naît naturellement intelligent et que c'est la société qui en fait un génie ou qui le rend mou du bulbe.

abuzin

_________________
«Lorsque l\'on voit la direction que prend le monde, il faut insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous divise. Je crois que c\'est la seule chose que l\'on peut faire, rien de plus » - Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 16:52

abuzin a écrit:
[

Ce qu'on oublie souvent, c'est qu'un enfant est constamment en recherche d'apprentissage; et que donc il s'adapte par action/réaction à son environnement. Les informations qu'il reçoit de son environnement le formate.

abuzin

Autre exemple pour comprendre la complémentarité entre l’inné et l’acquis : Albert Einstein dont la biographie nous apprend que ses parents lui ont transmis leur amour de la musique et de la nature, leur ouverture d'esprit et l'esprit de tolérance.

Dès son plus jeune âge, Albert est un enfant rêveur et solitaire.
Il déteste tout ce qui touche à l'autorité militaire.
Pendant toute sa scolarité, la discipline lui est insupportable.
Il n'aimait pas jouer avec les autres enfants.

Au collège, il fut perçu par ses professeurs comme un élève moyen; il était lent, n'émettait aucun jugement rapide et prenait le temps de réfléchir.
Également il acquit un certain nombre de connaissances en travaillant seul.
Il était curieux, avide de comprendre et obstiné dans la recherche des réponses aux questions posées.

Voilà un garçon qui se construit en dehors des normes voulues par ses professeurs mais qui révèle sans doute son génie inné grâce à une tournure d’esprit transmise par ses parents, du moins je l'analyse ainsi.

jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 19:22

Bonsoir à tous,

D'accord avec ce qui est dit par les uns et les autres.

Une part d'inné, une part d'acquis; l'acquis représentant, je pense, la plus grande proportion. Mais sans oublier cette complémentarité dont parle Jemrobe.

D'autre part, il existe plusieurs formes d'intelligence, ainsi que de nombreux facteurs d'intelligence (dont la mémoire).


Citation :
L'intelligence linguistique est l'aptitude à penser avec des mots et à employer le langage pour exprimer des idées. On la retrouve chez les poètes, les orateurs, les journalistes de la radio et de la télévision.

L'intelligence logicomathématique est la capacité de calculer, de mesurer, de faire preuve de logique et de résoudre des problèmes mathématiques et scientifiques. Cette intelligence est bien développée chez les scientifiques, les mathématiciens, les comptables et les détectives.

L'intelligence kinesthésique est la capacité d'utiliser son corps et ses mains avec beaucoup d'habileté. Les athlètes, les danseurs, les chirurgiens, les jongleurs et les artisans se servent de ce type d'intelligence dans leur travail.

L'intelligence spatiale est l'aptitude à penser avec des images. C'est aussi l'habileté à voir, à créer des images ou des graphiques en y incluant la forme, la couleur et la dimension. Les peintres, les architectes, les sculpteurs, les marins et les pilotes en sont de bons exemples.

L'intelligence musicale est l'aptitude à reconnaître le ton, le rythme, le timbre, la sonorité. Les chanteurs, les musiciens, les compositeurs et les amateurs de musique font preuve de ce type d'intelligence.

L'intelligence interpersonnelle est la capacité à comprendre et à interagir avec les autres de diverses façons. Les enseignants, les travailleurs sociaux, les comédiens et les politiciens utilisent cette forme d'intelligence.

L'intelligence intra personnelle est l'aptitude à comprendre nos émotions et qui nous sommes en ce monde. C'est l'intelligence qu'on retrouve chez les psychologues, les philosophes et les auteurs dramatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allias
***
avatar

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 20:55

C'est particulièrment vers ça que je voulais en venir. Croyez-vous en cette théorie des intelligences multiples?

Allias.

_________________
Nous vivons davantage selon la matière et moins selon l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 21:53

On pourrait ajouter l’intelligence politique à la liste de fuchsia, mais c’est une forme d’intelligence aussi difficile à trouver en France que de l’eau sur la planète Mars…


Ce n’est en tout pas la qualité première de nos têtes politiques actuelles, obsédées par des présidentielles et prisonnières de la doxocratie ambiante.

Quelle est la différence entre un homme ou une femme politique, et un homme ou une femme d’État doté d’intelligence politique ?

Le premier est clonable à l'infini et il pense à la prochaine élection.
Le deuxième fait partie d’une espèce disparue en France car non protégée et il pense à la prochaine génération.

jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 22:08

Et puis il faudrait aussi suivre la piste de la légende urbaine de l’intelligence « cerveau gauche » contre l’intelligence « cerveau droit » car en effet, certains sont persuadés qu’une certaine forme d’intelligence est dévolue à chaque lobe de notre cerveau.

Au lobe gauche, les capacités d’analyse, de catalogage, d’ordonnancement, de calcul, d’analyse séquentielle mais aussi la vision dans l’espace, le raisonnement logique, la capacité d’abstraction, etc.
À droite, se trouverait l’intelligence synthétique, immédiate, métaphorique, et aussi le siège des émotions.

C’est assez sexiste comme piste car on trouve tout de suite l’allusion au cerveau gauche qui serait l’apanage des vrais mâles, ceux qui ont du poil partout, qui ont fait une prépa scientifique, qui peuvent monter les meubles Ikea malgré le mode d’emploi abscons, qui suivent les cours de la bourse et réfléchissent des week-ends entiers devant des maquettes de train.

Alors que le cerveau féminin lui serait typé à droite, pour pleurer devant Santa-Barbara, parler à voix haute pour savoir quel couleur de rideau irait bien avec le canapé du salon et piger à l’instinct que son rejeton il a un truc qui tourne pas rond.

jemrobe biggthumpup

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 22:45

Bonsoir à tous,

Il semblerait que chacun possède toutes les formes d'intelligence mais qu'elles ne sont pas toutes utilisées dans les mêmes proportions, ni avec les mêmes capacités.

C'est selon les goûts de chacun, selon le niveau d'études, selon le milieu social, selon aussi les chances et les malchances de la vie.

Les meilleures études qui ont été faites pour dire si l'intelligence est innée ou acquise sont celles qui portent sur l'étude de jumeaux univitellins.

Il faudrait lire aussi la préface du livre "Les enfants sauvages" de Lucien Malson (de mémoire, je n'ai pas le livre sous le coude). On y explique bien l'instinct humain, l'inné, l'acquis.

Exemple, le langage, s'il n'est pas acquis par l'enfant avant 6 ans, ne le sera probablement jamais, ou très sommairement.

On y parle de ces familles de musiciens, par exemple.

Globalement, l'acquis semble dominer sur l'inné.

Je pense que l'inné serait les facteurs d'intelligence (neurones sains, mémoire etc), et l'acquis ce qui permet de les développer dans un sens ou dans un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mar 27 Fév 2007 - 23:03

Jemrobe,

Il est avéré que certaines fonctions ont leur siège à des endroits précis du cerveau.

Quant à la notion de cerveau droit ou cerveau gauche en parlant d'intelligence, je ne sais pas.

Des milliards de neurones, autant de connexions électriques entre eux, des circuits de secours en cas de défaillance !

On fait travailler les deux hémisphères selon les circonstances, et non selon qu'on soit homme ou femme, gaucher ou droitier.

On peut aussi bien lire un livre de philosophie une journée et le lendemain monter un meuble en kit malgré une multitude de vis et rondelles, se diriger parfaitement dans une grande ville un jour et le lendemain pleurer en lisant un livre triste.

Cette manie de tout compatimenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   Mer 28 Fév 2007 - 10:06

Il y a danger à trop compartimenter, néanmoins il y a bien dans le cerveau ds zones spécialisées.

Tout comme en informatique il y a des péphériques et des logiciels pour traiter de l'écrit, du son, des chiffres ...

L'étude du cerveau , à ses débuts, a beaucoup " bénéficié " des accidents de guerre. Telle blessure à la tête entrainait tel trouble ... et chez tous les soldats ayant ces mutilations.

Maintenant l'imagerie permet de voir sur l'ordinateur les zones d'un cerveau qui rêve, qui lit, qui calcule ... qui a peur, qui désire ... et quoi ?

En fait il y a des zones spécialisées mais qui coopèrent entre elles.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'intelligence, innée ou acquise?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'intelligence, innée ou acquise?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'art est-il inné ou acquis ?
» Inné / acquis
» La philosophie innée
» innéquation trigo:
» admise en L2 avec UE fondamentale non acquise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Spiritualité et Philosophie :: Philosophie-
Sauter vers: