La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 20:20

Qu'abuzin est pu être blessé, c'est bien possible... Qu'abuzin est pu blessé, c'est bien possible... Et crois moi, j'en suis vraiment désolée. Je m'excuse si je l'ai blessée sans le vouloir. Je l'aime bien abuzin et je crois que c'est réciproque... Alors nous y survivrons avec un peu de bonne volonté. C'est quand-même étonnant de te voir blessé ses porpres amis... Il faudra bien que tu arrête tes procès à l'allure de jugement dernier.... Personne n'est parfait...


Dernière édition par le Dim 21 Jan 2007 - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 20:22

Clotilde a écrit:
Tourterelle, va falloir qu'on aille à confesse... lol!

J'ai déjà confessé (quand j'avais douze ans) tout un après midi et une veille de Pâques, vous vous en souvenez n'est-ce pas ?

Je suis prêt à reprendre du service.

jemrobe Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 20:28

Bon Jemrobe qui veut (se) confesser maintenant.... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 20:42

Tourterelle a écrit:
Bon Jemrobe qui veut (se) confesser maintenant.... Laughing Laughing Laughing

Confesser les filles ou se confesser aux filles, je ne sais vraiment plus où j'en suis à vrai dire.

Dans un cas comme dans l'autre, si je n'ai rien oublié du cérémonial ancien, je crains qu'il ne date un peu aujourd'hui, ce qui pourrait me trahir si je me glissais à la place du confesseur.

Imaginez Mesdames, jemrobe en faux confesseur démasqué puis soumis à la fessée des paroissiennes outragées qui le réduisent au rang de con fessé... Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 20:44

Jemrobe... la dernière discussion d'abuzin n'était pas sur ce fil... Donc sa décision n'avait rien à voir avec ces vidéo. Idea Ont dirais bien que ça se complique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 20:51

C'est le jugement dernier là... on en est tous à la confession. Idea

Petit garnement... Laughing Wink Je crois que tu as plus d'expérience que moi en matière de confession... Alors à toi l'honeur Jemrobe... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 21:17

Tourterelle a écrit:
Jemrobe... la dernière discussion d'abuzin n'était pas sur ce fil... Donc sa décision n'avait rien à voir avec ces vidéo. Idea Ont dirais bien que ça se complique...

J'ai même pas eu le temps de la lire, pfff, envolée la discussion.

jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 21:18

Tourterelle a écrit:
C'est le jugement dernier là... on en est tous à la confession. Idea

Petit garnement... Laughing Wink Je crois que tu as plus d'expérience que moi en matière de confession... Alors à toi l'honeur Jemrobe... Laughing
Ah les confesses d’antan, ça me rappelle une vieille histoire :

Ça se passe dans une bourgade dans laquelle les habitants ont les mœurs un peu dissolues.
Un beau jour, le curé du village se fatigue des confessions de ses paroissiens où tout tourne presque toujours autour de l'adultère.

Aussi, lors de son sermon dominical il leur dit :
À partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d'adultères dans les confessions.
C'est bien simple, si j'entends encore quelqu'un confesser qu'il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse!

Comme tout le monde aime bien le curé au village, une réunion informelle a lieu dès la sortie de la messe, et il est décidé de continuer à confesser les adultères, mais d'utiliser un nom de code pour ce péché : il est convenu que lorsque quelqu'un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons à cette occasion.

Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue et lui dit:

Bonjour monsieur le Maire, dites-moi, je suis bien content de vous voir. Vous devriez faire goudronner les trottoirs du village : je ne compte plus le nombre de personnes qui se plaignent d'être tombées par terre !
Le maire ne peut pas s'empêcher de rigoler en entendant la remarque du curé, mais celui-ci le coupe tout de suite :

Vous ne devriez pas rire de ça : rien que cette semaine, votre femme est quand même tombée trois fois !

jemrobe
lol!

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 21:45

Abuzin n'a pas encore disparu, mais il remonte aux sources de son apparition: c'est à dire le non-être.

Déjà plus de 500 messages effacés. Ca représente du boulot d'effacer des mois de travail.

Pourquoi? Pour un marché que j'ai passé avec Clotilde et Tourterelle. Je leur ai dis, en substance, ceci:

Je vais vous impliquer dans vos réponses. Soit votre prochaine réponse est:

- Je veux parler sérieusement

Soit vous me répondez autre chose, et je jure sur ce que j'ai de plus sacré que je donne mon âme au Diable et que je ne participerai plus jamais à un forum.

Tourterelle a pensé que j'étais un rigolo, et effectivement c'est une énorme farce, et elle a choisi la mauvaise alternative (ou la bonne. qui sait?). Elle a cru que jurer sur ce que l'on a de plus sacré et donner son âme au Diable était une invocation aussi peu importante que ses réponses.

Donc, j'ai donné mon âme au Diable (Ce message est bien le dernier, et je l'effacerai en dernier). Effacer son travail est une horreur, mais à quoi cela sert-il de laisser des écrits que personne ne peut comprendre parce qu'ils sont écris en "belge" ou en abuzin.

Cela m'est d'autant plus pénible de les effacer que j'écris par "accident" intellectuel et que je n'ai aucune mémoire. Ils sont donc aussi perdu pour moi. Mais quelle meilleure preuve de bonne volonté pouvais-je donner au Diable pour qu'il accepte mon âme?

Tourterelle, tu comprends maintenant ce que veut dire "implication"? Tu en pèse le poids? Moi j'ai toujours écris "impliqué". C'est qui fait la différence entre ma raison et ta Foi. Ma raison m'implique en conscience et, ta Foi n'est qu'un abandon de ta conscience à ce qui peut être n'importe quoi, l'Esprit de la faïence de tes toilettes, par exemple.

J'espère que le Diable et l'enfer existe, sinon mon serment risque d'être aussi ridicule que toi en apprenant que Dieu n'existe pas.

Voilà. Maintenant, tu peux faire quelques pirouettes d'écriture, mais tu ne changeras pas le fait que parfois écrire nous "implique".

Pour jerombe,
Effectivement, c'est le truc le plus marrant que j'ai jamais écris. Il n'y a que toi pour en percevoir tout le sel. Je te laisse la conclusion.

Occupez-vous d'Alias. Il a du talent, mais il doit encore être guidé un petit peu. Alias, cherche ce que veut dire le mot "compassion", fais-en le tour et tu découvriras le secret de l'humanité perdue et le vrai visage de Dieu.

Pour Arnold,
Je n'ai rien à te dire sinon salut. Si je n'ai pas beaucoup répondu à tes posts, c'est parce qu'il n'y avait pas grand chose à y redire. C'est à cause de toi que je me suis mis à créer des forums. C'était une façon de te rendre hommage.

Je vais me remettre aux mathématiques qui est le seul langage qui permet de décrire vraiment la réalité et ses variables. Cela ne servira qu'à moi, mais puisque la communication est impossible dans les langages dits "évolués", je ne vois rien d'autre à faire.

Salutation à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net
Clotilde
*


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 21:46

Allias a écrit:
Je n'ai fait que critiquer votre méprisante attitude à l'égard d'un membre. Que ce soit Abuzin, jemrobe ou Arnold Jack, j'aurais fait à quelqus détails prés la même chose. Je hais voir certains arrogants mépriser et se moquer d'un sage qui vaut mille fois plus qu'eux. Ces gens là se rapprochent de la classe des "trolls". Si vous étiez vraiment des amis, vous n'aurez pas réagi de cette manière.

Pas vraiment. Je réagis comme ça face à une si grande "connerie" qui porte atteinte à un homme.

il est habile Abubu...! Maintenant, il ne reste plus aucun de ses messages, donc forcément il est blanc comme neige et nous, nous sommes les affreuses méchantes qui l'avons persécuté jusqu'à son départ... Ce n'est plus pour la confesse que nous sommes bonnes Tourterelle, mais pour l'eeeeennnnnnnnnffffeeeeeeeer...... What a Face ...Alias va se faire un plaisir de monter un peu le chauffage sous la marmite.... lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
*


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 21:49

Admin a écrit:
Pour un marché que j'ai passé avec Clotilde et Tourterelle.

ah bon? moi j'étais pas au courant... Shocked T'étais au courant toi Tourterelle? En tout cas moi je signe rien sans avoir lu les clauses.... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
*


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Dim 21 Jan 2007 - 22:00

Parler sérieusement -c'est-à-dire sans vérouiller tout, sans se moquer, sans parti-pris, sans utiliser l'humour pour dénigrer l'air de rien - je veux bien, mais c'est devenu impossible sur ce forum et c'est la principale raison qui m'a fait partir. J'ai osé aborder un sujet tabou - tabou parce qu'il est interdit de dire autre chose que ce que son interlocuteur veut entendre sur le sujet sur lequel il est persuadé de tout savoir et d'avoir la meilleur opinion - et à part des moqueries déguisées et de l'humour douteux, je n'ai pas eu grand chose de trés "sérieux" ni de trés "ouvert". Mais probablement, me reprochera-t-on la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Lun 22 Jan 2007 - 0:53

Oui il y avait un marché... mais je n'ai pas marché (refus de la manipulation)... Wink

Tout simplement parce que j'étais déjà sérieuse. Comment aurais-je pu être d'avantage sérieuse (selon abuzin) sinon qu'en ayant la même opinion qu'abuzin (acceptable selon abuzin)... En tous cas c'est ce que j'ai compris... Idea

Alors abuzin a vendu son âme au diable... Twisted Evil Je résumerais comme ceci: Si je tentais de sauvé l'âme d'abuzin (à la manière d'abuzin), ont se retrouvaient tous les deux en enfer (lui et moi)... donc j'étais loin de sauver son âme, son âme était perdue définitivement. Alors j'ai préférée rester les pied bien sur terre ou il est encore possible de sauver l'âme d'abuzin (quoi qu'il en pense). Il a perçu ça comme un abandon de ma conscience, alors que c'est tout le contraire (implication)... Il a joué au jeu d'échec avec moi (ce qui n'était pas une bonne idée) et il c'est mit lui-même echec et mat, tout en croyant me mettre echec et mat. C'était brillant je dois dire... Donc la conscience de la raison d'abuzin l'a mené à vendre son âme au diable (donc s'impliqué)... C'est vraiment le triomphe de la raison... drunken

Wink

... et effectivement nous devons subir les foudre du jugement dernier...
Sans oublier l'enfer évidement....

Laughing Laughing Laughing

Mais peut importe si nous ne sommes pas perçues pour ce que nous sommes réellement. L'important est de savoir qui nous sommes réellement. Je veux bien prendre tout le poid des accusations si cela peut en soulager certains... et par ce fait éviter que ceux-ci se transforme en loup... Et laisser croire à abuzin qu'il a donné son âme au diable accause de moi... Mais comme le dit si bien abuzin, la Compassion est le vrai visage de Dieu, alors tout n'est pas perdu même pour l'âme d'Abuzin... Wink Et c'est bien possible que je me soit bien impliqué finalement tout au long de ses années d'amitié virtuel... Wink

Alors voila c'est règlée.

A bientôt Abuzin... I love you Wink


Dernière édition par le Lun 22 Jan 2007 - 7:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Lun 22 Jan 2007 - 6:10

Merci bien pour ton aide Jemrobe (confession)... Mais avant de partir je voudrais te dire que ce petit garnement qui aimait bien rigoler et qui était bien souvent réprimander pour son trop plein d'humour (donc punis injustement selon lui) est toujours bien présent en toi... Laughing Maintenant tu lui donne toute liberté dont il avait été privé. Mais il te fait revivre constament les même émotions (situation): (c'était juste pour rigoler, Je suis un incompris etc...) Tu vois ton passé te rejoint. Évidement ce petit garnement pas vraiment méchant voulait juste s'amuser... Mais l'humour doit rendre heureux nous-même et les autres autour de soi. Faudrait que tu parle à ce petit garnement et que tu lui explique certaine réalité de la vie sans trop le priver de sa liberté évidement. Ce que moi-même j'ai du apprendre... Wink

C'est tout un art l'humour mais il doit rendre heureux sinon, il ne sert à rien... il manque son but... Ça voudrais la peine d'affiner ton art pour que tous puisse l'apprécier et en rire avec joie. Ça demande du discernement...

Mais j'ai bien aimée tes histoires de confession... Laughing

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Lun 22 Jan 2007 - 9:36

A Abuzin en particulier … et au groupe actif sur ce forum :

Citation :
Pour Arnold,
Je n'ai rien à te dire sinon salut. Si je n'ai pas beaucoup répondu à tes posts, c'est parce qu'il n'y avait pas grand chose à y redire. C'est à cause de toi que je me suis mis à créer des forums. C'était une façon de te rendre hommage.

Je ne lis pas toujours le coin « détente » et j’ai dû louper quelques épisodes. Suis-je dans l’erreur en pressentant un couac important ?

Pour ma part je n’ai rien à reprocher à qui que ce soit. Je prends les posts comme ils viennent, en sachant qu’ils contiennent une part de nos stresses, de nos problèmes de santé, etc. J’essaie de trier ce qui est argumentation face au sujet et j’enregistre le côté émotionnel comme une confidence, un petit plus qui humanise le débat. Je soutiens ou contredis les propos ayant trait au thème et j’apprécie le côté émotionnel comme opportunité de découvrir l’interlocuteur, dans une autre dimension. J’évite de m’opposer sur ce côté émotion car il est difficile de communiquer de façon juste et efficace sans être en empathie, ce qui demanderait de lire les traits du visage, d’écouter les vibrations de la voix et autres signaux.

Je comprends Abuzin qui lui aussi, mais différemment, mesure les difficultés de s’engager émotionnellement. Cet engagement qui l’humanise lui revient en contre coup. C’est imparable pour nous tous, qui répondons par l’humour, l’invective, le poing sur la table, toute chose qui fausse le message en l’enrichissant d’une part d’émotion.

Faut-il faire une retraite pour autant et prendre la route que choisis Abuzin :

Citation :
« Je vais me remettre aux mathématiques qui est le seul langage qui permet de décrire vraiment la réalité et ses variables. Cela ne servira qu'à moi, mais puisque la communication est impossible dans les langages dits "évolués", je ne vois rien d'autre à faire. »

J’ai souvent eu cette tentation aussi, mais suis trop éparpillé pour me concentrer sur les mathématiques.

Que faire, sinon prendre note des décisions d’Abuzin.

Pourtant je suis troublé, depuis psychoechange j’ai cheminé avec plusieurs d’entre vous. Je me suis exposé par mon site, qu’Abuzin a rendu lisible, et tout ce que j’ai pu dire sur ce forum me semble faire partie d’un ensemble où chacun, par ses interventions m’a poussé à dire ce que j’ai dit, à paraître selon une image où les autres avaient posé des traits, des jalons.
Tout cela pour dire que je respecte « l’effacement momentané d’Abuzin ». Cependant s’il efface ses textes, les textes des autres perdent de leur signification.

Je propose donc que le forum disparaisse, mais surtout que mes textes soient également effacés.

Cela ne signifie pas, si tout le monde veut se saborder d’ici, que nous ne nous retrouvions pas ailleurs.

C’est que la structure d’un forum ne saurait, selon moi, être posée à l’abandon sur le Net. Il faudrait, pour le laisser en vie, que quelqu’un se détermine comme administrateur ayant la compétence et le temps de surveiller, d’effacer les intrusions néfastes.

En fait de post « détente », c’est un post « détachement », une destruction que je propose. Qu’en pensent ceux du groupe, en termes raisonnés et peu colorés de ces émotions pas toujours faciles à décrypter ?

Amitiés à tous.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Lun 22 Jan 2007 - 15:24

Pendant qu'un philosophe assure
Que toujours par leurs sens les hommes sont dupés,
Un autre philosophe jure
Qu'ils ne nous ont jamais trompés.

Tous les deux ont raison; et la philosophie
Dit vrai, quand elle dit que les sens tromperont,
Mais que sur leur rapport les hommes jugeront;

Mais aussi, si l'on rectifie
L'image de l'objet sur son éloignement,
Sur le milieu qui l'environne,
Sur l'organe et sur l'instrument,
Les sens ne tromperont personne.

La Nature ordonna ces choses sagement :
J'en dirai quelque jour les raisons amplement.
J'aperçois le soleil : quelle en est la figure ?
Ici-bas ce grand corps n'a que trois pieds de tour :
Mais si je le voyais là-haut dans son séjour,
Que serait-ce à mes yeux que l'œil de la nature ?

Sa distance me fait juger de sa grandeur;
Sur l'angle et les côtés ma main le détermine.
L'ignorant le croit plat, j'épaissis sa rondeur:
Je le rends immobile; et la terre chemine.
Bref, je démens mes yeux en toute sa machine:

Ce sens ne me nuit point par son illusion.
Mon âme, en toute occasion,
Développe le vrai caché sous l'apparence;
Je ne suis point d'intelligence
Avec mes regards, peut-être un peu trop prompts,
Ni mon oreille, lente à m'apporter les sons.

Quand l'eau courbe un bâton, ma raison le redresse:
La raison décide en maîtresse.
Mes yeux, moyennant ce secours,
Ne me trompent jamais en me mentant toujours…

Ainsi finit le rêve d’abuzin,
Rêve que nous partageâmes, croyions-nous sans fin
Et que nous venons de décider par faiblesse ou lâcheté
À son triste sort d’utopie morte d’ainsi abandonner.

Adieu donc et que le grand Admin active l’annihilation totale du forum de la Belle Rencontre qui vient aujourd’hui de rendre son dernier soupir.

PS, s’il lui restait quelques forces, l’Admin créateur serait bien avisé d’effacer toute trace du forum précédent de La Maison de la Sagesse ainsi qu’il est prévu, in fine, dans les saintes écritures.

Citation :
"En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l'auront entendue vivront. Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même. Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu'il est Fils de l'homme. Ne vous étonnez pas de cela; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement."

AMEN

JEMROBE

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Lun 22 Jan 2007 - 21:05

LES FUNÉRAILLES DE LA BELLE RENCONTRE




La Belle Rencontre étant morte, il convient d’assurer le service des obsèques et de rédiger le faire part de décès.

Cette tâche ultime a été assurée par le créateur du forum, Abuzin qui s’est rendu dans les locaux de La Libre Belgique pour passer son annonce.

J’ai pu me procurer l’enregistrement de la conversation :

« Bonjour Monsieur, avez-vous préparé le texte de votre annonce ? " dit l’employée à Abuzin.

Abuzin, sans un mot avec son visage de papier mâché n’ayant pas dormi depuis trois nuits lui tend alors une feuille de papier sur laquelle est inscrit le message suivant " Belle Rencontre morte 22 janvier ".

Saisissant le côté plutôt pingre du personnage, l'employée répond : " Monsieur, votre avis de décès est trop bref. Dans un journal, ce n'est pas comme à la poste pour un télégramme.
On paie à la ligne et non pas au mot. "

Abuzin réfléchit une seconde et demande : " Et c'est combien la ligne ? "

L'employée explique : "C'est 13 euros la ligne de sept mots, Monsieur."

Abuzin se concentre quelques secondes et s'adressant a l'employée : " Sept mots ?

D'accord, dans ce cas vous écrirez : "Bellerencontre décédée, Macintosh à vendre, bon état."


Jadis, les parents des morts vous mettaient dans le bain
De bonne grâce ils en f'saient profiter les copains
" Y a un mort à la maison, si le cœur vous en dit
Venez l'pleurer avec nous sur le coup de midi... "
Mais les vivants aujourd'hui n'sont plus si généreux
Quand ils possèdent un mort ils le gardent pour eux
C'est la raison pour laquell', depuis quelques années
Des tas d'enterrements vous passent sous le nez

Mais où sont les funéraill's d'antan ?
Les petits corbillards, corbillards, corbillards, corbillards
De nos grands-pères
Qui suivaient la route en cahotant
Les petits macchabées, macchabées, macchabées, macchabées
Ronds et prospères
Quand les héritiers étaient contents
Au fossoyeur, au croqu'-mort, au curé, aux chevaux même
Ils payaient un verre
Elles sont révolues
Elles ont fait leur temps
Les belles pom, pom, pom, pom, pom, pompes funèbres
On ne les r'verra plus
Et c'est bien attristant
Les belles pompes funèbres de nos vingt ans

Maintenant, les corbillards à tombeau grand ouvert
Emportent les trépassés jusqu'au diable vauvert
Les malheureux n'ont mêm' plus le plaisir enfantin
D'voir leurs héritiers marron marcher dans le crottin
L'autre semain' des salauds, à cent quarante à l'heur'
Vers un cimetièr' minable emportaient un des leurs
Quand, sur un arbre en bois dur, ils se sont aplatis
On s'aperçut qu'le mort avait fait des petits

Mais où sont les funéraill's d'antan ?
Les petits corbillards, corbillards, corbillards, corbillards
De nos grands-pères
Qui suivaient la route en cahotant
Les petits macchabées, macchabées, macchabées, macchabées
Ronds et prospères
Quand les héritiers étaient contents
Au fossoyeur, au croqu'-mort, au curé, aux chevaux même
Ils payaient un verre
Elles sont révolues
Elles ont fait leur temps
Les belles pom, pom, pom, pom, pom, pompes funèbres
On ne les r'verra plus
Et c'est bien attristant
Les belles pompes funèbres de nos vingt ans

Plutôt qu'd'avoir des obsèqu's manquant de fioritur's
J'aim'rais mieux, tout compte fait, m'passer de sépultur'
J'aim'rais mieux mourir dans l'eau, dans le feu, n'importe où
Et même, à la grand' rigueur, ne pas mourir du tout
O, que renaisse le temps des morts bouffis d'orgueil
L'époque des m'as-tu-vu-dans-mon-joli-cercueil
Où, quitte à tout dépenser jusqu'au dernier écu
Les gens avaient à cœur d'mourir plus haut qu'leur cul
Les gens avaient à cœur de mourir plus haut que leur cul

jemrobe en pleurs.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Mar 23 Jan 2007 - 19:47

Bonsoir Jemobe,

Moi aussi, je suis triste, surtout qu'on n'a pas vraiment compris ce qui s'est passé.

La Belle rencontre n'est pas décédée de sa belle mort. On l'a assassinée.

Comme on cherche à assassiner Dieu. Quand je dis Dieu, je veux dire le divin, le spirituel, tout ce qui fait que l'être humain est plus qu'un simple animal ou un condensé de matière. Il rêve de bonté, de charité, de justice, de liberté, d'amour.

Zut alors, c'est donc si difficile à comprendre !

A quoi nous sert donc toute cette intelligence tapie au coeur de notre cerveau ?

Je refuse d'être enterrée vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Mar 23 Jan 2007 - 21:34

f u c h s i a a écrit:
Bonsoir Jemobe,

Moi aussi, je suis triste, surtout qu'on n'a pas vraiment compris ce qui s'est passé.

La Belle rencontre n'est pas décédée de sa belle mort. On l'a assassinée.
...

Je refuse d'être enterrée vivante.

Ben oui, Fuchsia, on a rien vu venir car on appartient tous les deux à une espèce en voie de disparition : ceux qui n'ont rien à prouver mais tout à apprendre, ceux qui n'en font pas un fromage s'ils ne sont pas compris car l'essentiel était d'avoir partagé en toute sincérité.

Quand tu ne peux plus rien dire car c'est une offense à des croyances qui ne se discutent pas par définition ce n'est plus un forum ouvert ça devient une secte.

On peut difficilement tenir un forum vivant à deux ou trois et quand à moi j'ai besoin de l'aiguillon des exigences passionnées d'abuzin pour aller plus loin que ce que je sais faire naturellement, c'est-à-dire rigoler de tout, sans doute pour éviter d'en pleurer.

Les coups de canon qui passaient au dessus de nos têtes ne m'empêchaient nullement de me sentir chez moi ici.

Peut on vraiment espérer continuer sur ce forum à trois ou quatre ?
Je veux dire Fuchsia, Arnold-jack, Allias, un tout jeune qui essayait de prendre ses marques et jemrobe pour essayer de repeindre la vie en rose ?

Je ne sais pas.

jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Allias
***
avatar

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Mer 24 Jan 2007 - 20:41

Abuzin a écrit:
Soit vous me répondez autre chose, et je jure sur ce que j'ai de plus sacré que je donne mon âme au Diable et que je ne participerai plus jamais à un forum.

C'est dommage. Ce pari me semble un peu enfantin, mais je suppose qu'il doit être énormément important pour toi. A vrai dire, de tout ce que j'ai pu connaitre sur toi, tes dernières réactions m'étonnent vraiment, même si je manque d'informations sur ton histoire avec les autres. Cela me laisse plus ou moins mitigé. Je me demandais quelle serait ta réaction si ta fille aurait le malheur un jour de te trahir définitivement. Bref, je me tais, je ne comprends rien en fait Very Happy .

La seule explication que j'arrive à me procurer est la suivante: Abuzin s'est sans doute lassé de nous. S'il voudrait quitter le forum, les autres ne laisseront pas. Ces propos seront blessants pour eux.

Abuzin a écrit:
Occupez-vous d'Alias. Il a du talent, mais il doit encore être guidé un petit peu. Alias, cherche ce que veut dire le mot "compassion", fais-en le tour et tu découvriras le secret de l'humanité perdue et le vrai visage de Dieu.

La compassion m'est peut-être inconnue. C'est comme si je rendais malgré moi la monnaie aux autres, comme l'attitude à l'égard d'un troll. Comme ton système de réciprocité à l'égard du Metempsychose de narcisse.

Quoiqu'il en soit, bonne chance à toi et à un de ces quatres, dans l'autre monde Very Happy

Allias.

_________________
Nous vivons davantage selon la matière et moins selon l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allias
***
avatar

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Mer 24 Jan 2007 - 20:45

Jemrobe a écrit:
Peut on vraiment espérer continuer sur ce forum à trois ou quatre ?
Je veux dire Fuchsia, Arnold-jack, Allias, un tout jeune qui essayait de prendre ses marques et jemrobe pour essayer de repeindre la vie en rose ?
Je ne sais pas.

A quatre, ça sera bien dur. Si vous décidiez d'ouvrir un tout petit plus la communauté, de façon à former "un petit conseil de sages", comme m'avait dit Abuzin, cela restera possible. Tout dépend de votre motivation, qui serait probablement entrain de vous manquer.

Allias.

_________________
Nous vivons davantage selon la matière et moins selon l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   Jeu 25 Jan 2007 - 9:53

au chapitre "suggestions", je sollicitais votre avis. Mais je veux bien naviguer entre deux posts pour lire vos points de vue.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment j'ai rencontré jerombe et Clotilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» comment cuisiner du tofu?
» comment en cas de crise se décontracter?
» Comment se regonfler le moral à bloc en 4 minutes chrono!
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?
» Paroles de chien: comment t'as pu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: La vie du forum :: Détente-
Sauter vers: