La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Religieusement incorrect.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Religieusement incorrect.   Mer 1 Nov 2006 - 22:02

Une archéologue turque religieusement incorrecte, source : Le Monde daté du 02.11.2006.

En Turquie, l'étude scientifique de civilisations millénaires peut mener tout droit au tribunal.
C'est ce qu'a appris à ses dépens la doyenne des archéologues turques, Muazzez Ilmiye Cig, qui devait comparaître devant une cour d'Istanbul le 1er novembre.
Cette vieille dame énergique aux cheveux gris, âgée de 92 ans, a consacré toute sa longue carrière à des recherches sur les civilisations hittite et sumérienne.


Cette dernière, datant de 4 000 ans avant J.-C, marque, selon de nombreux historiens, la fin de la préhistoire et serait l'une des premières civilisations "urbaines". Née en 1914, sous l'Empire ottoman en plein déclin, Mme Cig, à la retraite depuis 1972, a notamment permis le déchiffrage de plus de 3 000 tablettes d'écriture cunéiforme qui ont tardivement livré leurs secrets historiques.

Au cours de ses fouilles et de ses études, l'archéologue a découvert que certaines femmes sumériennes portaient sur la tête un voile, semblable à celui qu'arborent aujourd'hui des millions de musulmanes en Turquie. Ces femmes, mi-prostituées, mi-prêtresses, assuraient, à l'époque, l'éducation sexuelle des plus jeunes, dans des temples. "Le fait de se couvrir la tête est apparu bien avant l'ère chrétienne, mais pas pour des motifs religieux, a expliqué la scientifique. Il servait à montrer le rang social d'une femme. C'est juste un fait historique."

Mais soixante siècles plus tard, cette description, rapportée dans son pamphlet publié en 2005, Mes réactions citoyennes, a heurté la sensibilité de défenseurs de la morale religieuse. Les islamistes jugent déplacée la comparaison avec le voile musulman. Et un avocat d'Izmir, Yusuf Akin, a déposé une plainte contre Mme Cig et contre son éditeur, Ismet Ögütücü, de longue date dans leur collimateur. Ils tombent sous le coup des articles 125 et 216 du code pénal turc, qui punissent l'"insulte" et la "provocation à la haine raciale et religieuse".

L'archéologue sumérologue risque théoriquement jusqu'à trois ans de prison. "Si je suis jugée coupable pour cela, je n'irai pas devant la Cour européenne des droits de l'homme, a toutefois estimé Mme Cig, fervente patriote. Je ne tomberai pas suffisamment bas pour accuser mon propre pays."

Cette procédure, intentée par de supposés islamistes, fait écho aux dizaines de plaintes déposées par les ultranationalistes contre des intellectuels turcs tels que le Prix Nobel de littérature 2006, Orhan Pamuk, régulièrement accusé d'insulter l'identité nationale turque. La faille judiciaire sert à tous les règlements de comptes. Il faut dire que le port du hidjab, le voile islamique, provoque un vif débat en Turquie, pays en majorité musulman, mais farouchement laïque depuis l'avènement de la République en 1923.

Le foulard est interdit dans les universités et dans la fonction publique. Le gouvernement islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdogan aimerait assouplir ces règles au nom de la liberté de religion, mais il se heurte régulièrement aux milieux laïques républicains, qui l'accusent de vouloir islamiser la société turque.

Muazzez Ilmiye Cig est d'ailleurs connue pour ses prises de position contre le couvre-chef religieux. "Il y a dans notre pays une vague réactionnaire", a-t-elle déclaré à une chaîne de télévision turque. Depuis qu'elle est à la retraite, elle est même devenue une disciple zélée de Mustafa Kemal Atatürk, n'hésitant pas à envoyer des lettres de rappel à l'ordre aux différentes institutions ou, plus récemment, à s'engager en faveur du boycott des produits français, en représailles au vote des députés sur la pénalisation de la négation du génocide arménien.

Volontiers provocatrice et pourfendeuse acharnée des ennemis de la République laïque, elle s'en était notamment prise à Emine Erdogan, la femme du premier ministre, qui se couvre du hidjab en public. "Elle peut porter ce qu'elle veut à la maison, mais, en tant qu'épouse du premier ministre, elle ne peut porter ni croix ni foulard", avait-elle estimé dans une interview au quotidien Vatan.

C'est dingue quand même.
Jemrobe.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Religieusement incorrect.   Jeu 2 Nov 2006 - 9:45

"
Citation :
Le fait de se couvrir la tête est apparu bien avant l'ère chrétienne, mais pas pour des motifs religieux, a expliqué la scientifique. Il servait à montrer le rang social d'une femme. C'est juste un fait historique."

Quel que soit le motif, les humains ont tendance à vouloir afficher des signes distinctifs et je vois là au moins deux questions.

- Où est le " se vêtir correct " ?

- Y a -t-il des " distinctions " honorables et d'autres qui sont scandaleuses ou dangereuses ?

Même quand les gens vivent nus, ils se parent de ceintures, anneaux, coiffures ou simplement de tatouages, scarifications et autres déformations du crâne, des pieds, du cou, des lèvres, etc.

( Et moi-même qui inventerait le port d'un bouton bleu pour appel à la discussion " abélienne " ! Very Happy )

Etre soi et exhiber ses particularités par des symboles, se donner le sentiment d'appartenir à un groupe jusqu'à devenir sectaire, communautariste, nationaliste, prosélyte ... Jusqu'à imposer son choix à autrui ou interdire d'autres distinctions que les siennes.

Quiconque redoute la manifestation des idées d'autrui ne témoigne guère de la certitude quant à ses propres idées.

Cependant quand l'individu fait appel au groupe pour se conforter dans ses conceptions ou ses moeurs n'est-il pas normal qu'il en préserve les conditions d'existence ? A l'inverse, une nation peut-elle éviter l'éclatement si des groupes trop opposés la composent ?

Le monde est mouvant, les forces de rassemblement et les forces de dispersion sont en conflit permanent.

Nous n'échapperons jamais à ces antagonismes, ils sont les moteurs de l'évolution et de l'adaptation permanente.

Que le mieux adapté l'emporte, si les opposants ne peuvent éviter la compétition !

La paix à tout prix n'est ni concevable ni souhaitable, sauf si le combat risque d'être fatal à tous.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin


Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Religieusement incorrect.   Jeu 2 Nov 2006 - 22:45

Bonsoir,

Concernant le voile islamique, je dois bien avouer que je ne comprends pas toute cette polémique pour un morceau de tissu.

N'y a-t-il pas plus grave ?

La misère, la faim, la guerre, les maladies, le chômage ......

Il n'y a pas si longtemps, dans la religion catholique, les femmes entraient à l'église avec un foulard sur la tête. Il est tombé progressivement dans l'oubli. Il n'y a pas eu besoin de lois pour statuer à son sujet.

Concernant les codes vestimentaires, je suis d'accord avec Arnold.

Le vêtement, comme le langage, est une particularité de l'être humain.

Il met une barrière entre le mammifère que nous sommes et l'être social qui a besoin de s'affirmer, de se conformer, de signer son appartenance à un groupe, à une classe ou tout simplement à sa tranche d'âge.

Tu dis Arnold-Jack :
Citation :
Quiconque redoute la manifestation des idées d'autrui ne témoigne guère de la certitude quant à ses propres idées.

Je ne sais pas si cette phrase est correcte pour tout.
On peut avoir des idées très précises mais ne pas savoir les exprimer et les défendre. Si, en face, l'autre est un bel orateur, oui, on peut redouter de débattre avec lui. Mais ça ne change rien à la force de sa propre idée et à sa validité.

Si l'un des antagonistes est pacifique et l'autre belliqueux, le pacifique va peut-être préférer s'abstenir de discuter pour ne pas attirer la foudre de l'autre.

C'est une phrase qui veut dire un peu : "que le plus fort gagne !"

Et le plus fort n'est pas toujours celui qui a raison.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Religieusement incorrect.   Ven 3 Nov 2006 - 10:45

" C'est une phrase qui veut dire un peu : "que le plus fort gagne !"
Et le plus fort n'est pas toujours celui qui a raison. "

Bien sûr !

Lorsqu'il s'agit de confronter des points de vue afin d'éclaircir, d'enrichir un sujet, il n'y a pas lieu de faire un " combat ". Le but est de juxtaposer, de comparer, de débattre.

Quand il s'agit de mettre en pratique un point de vue qui n'est pas accepté par les autres, il y a bien action nécessaire pour que l'autre change son point de vue. Soit on le séduit, soit on le convainc, soit on le contraint.

Cela ne signifie pas qu'on méprise l'autre, mais quand la cohabitation des modes de vie devient impossible, il faut bien trancher et le combat est inévitable.

Comment concilier le droit d'enfumer que revendiquent les fumeurs avec le droit à l'air pur des non-fumeurs ?

Le foulard mis à l'église ou à la mosquée ne pose pas de problème : ces prosélytes se retrouvent entre eux. Le foulard mis pour affirmer sa religion dans un espace neutre est moins acceptable.

Les Polonaises venues en France, dans les années 30 et après, portaient un foulard. Elles l'ont quitté sans mal ni contrainte en s'adaptant à une autre mode. Elles n'ont pas protesté quand le nom des filles fut obligatoirement le nom du père, alors que leur langue féminise les noms de famille ( Lebowski donne Lebowska ).

Ne nous y trompons pas, le foulard islamique est le premier pas vers l'islamisation de la France. D'abord le foulard, puis séparation des garçons et des filles à la piscine, puis au gymnase, puis dans la rue, puis des médecins femmes seulement pour les femmes, puis les jeunes filles molestées pour leur tenue, pour avoir mangé en récréation, un jour de Ramadan ... Puis le coran comme loi, puis la démocratie renvoyée aux oubliettes de l'histoire...

Il est des naïvetés, des faiblesses qui pourraient se payer cher !

Eviter l'éclatement d'une nation, la perte de sa constitution liée à son histoire, l'unité nationale face aux communautarismes, demande effectivement qu'on favorise les signes qui distinguent l'appartenance à la nation et qu'on réprime ceux qui affirment le désir de dislocation pour un autre " centralisme ".

Mais tout cela n'est que phase de confrontation, pensent certains. Le temps aplanira sans doute les besoins de se séparer des autres pour mieux se sentir entre soi.

Pour ce qui concerne l'islamisation, il serait bon quand même de chercher dans l'histoire et dans le monde des exemples d'adaptation. Il y a des religions souples et d'autres qui le sont moins, trop structurées pour muter ! Voilà un sujet d'études possible pour ce forum.

La planète plutôt que les nations, une religion de l'homme lucide sur la terre, plutôt que des religions d'illusion quant à d'hypothétiques au-delà.

Patience mais vigilance !

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin


Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Religieusement incorrect.   Ven 3 Nov 2006 - 20:45

Bonsoir à tous,
Citation :
Quand il s'agit de mettre en pratique un point de vue qui n'est pas accepté par les autres, il y a bien action nécessaire pour que l'autre change son point de vue. Soit on le séduit, soit on le convainc, soit on le contraint.

Le débat devient un rapport de force lorsque justement il y a tentative pour que l'autre change d'avis.

Si je sens un rapport de force, je n'aime pas.

Par contre, si l'autre me donne des arguments qui me séduisent, là, ça devient intéressant.

Donc ne rien imposer, ne pas contraindre, ne pas essayer de convaincre, mais séduire.

Citation :
Comment concilier le droit d'enfumer que revendiquent les fumeurs avec le droit à l'air pur des non-fumeurs ?

Non, il y a erreur. Le fumeur ne cherche pas à enfumer les autres, ni à en avoir le droit. Le fumeur veut tout simplement pouvoir fumer.

Je trouvais très bien les endroits avec coin "fumeurs" et bonne ventilation et coin "non fumeurs".

Malheureusement, dans les petits restaurants, ce n'est pas possible.

Toutefois, on peut très bien se passer de fumer le temps d'un repas, ou pendant les heures de travail.

Je le sais, car je suis moi-même fumeuse.

Chacun sait que le tabagisme est un fléau, mais est-ce en faisant des lois aussi drastiques qu'on va en venir à bout.

Et puis, n'y a-t-il pas d'autres fléaux ? Pourquoi alors ne pas interdire la consommation d'alcool ? : qui fait bien plus de dégâts socialement parlant.

Citation :
Pour ce qui concerne l'islamisation, il serait bon quand même de chercher dans l'histoire et dans le monde des exemples d'adaptation. Il y a des religions souples et d'autres qui le sont moins, trop structurées pour muter ! Voilà un sujet d'études possible pour ce forum.

Pour moi, la religion ne devrait pas être une cause de rapports de force.
La religion ne sert pas à imposer des règles à la Société.
Les bases morales d'une société sont les mêmes que celles des religions (tu ne tueras pas, tu ne voleras pas etc).

Elle ne devrait pas servir à l'espoir d'un hypothétique au-delà.
Elle devrait servir l'humanité.
Le religieux, ou plus exactement, le divin qui est en chacun d'entre nous, doit être utile à l'être vivant.
Je vois, par exemple, du divin chez un athée qui se consacre aux deshérités.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Religieusement incorrect.   Dim 5 Nov 2006 - 20:24

f u c h s i a a écrit:

Citation :
Comment concilier le droit d'enfumer que revendiquent les fumeurs avec le droit à l'air pur des non-fumeurs ?

Non, il y a erreur. Le fumeur ne cherche pas à enfumer les autres, ni à en avoir le droit. Le fumeur veut tout simplement pouvoir fumer.

Je trouvais très bien les endroits avec coin "fumeurs" et bonne ventilation et coin "non fumeurs".

Chacun sait que le tabagisme est un fléau, mais est-ce en faisant des lois aussi drastiques qu'on va en venir à bout.

Et puis, n'y a-t-il pas d'autres fléaux ? Pourquoi alors ne pas interdire la consommation d'alcool ? : qui fait bien plus de dégâts socialement parlant.

A bientôt

Il y'a erreur sur le but de la loi votre honneur ! Very Happy

Il faut considérer le fait que le fumeur qui veut s'enfumer les bronches dans un espace fumeur va obliger le travailleur qui va venir le servir dans son enclos enfumé à respirer 8 heures par jour des rejets plus nocifs que ceux que le fumeur inhale lui-même.

La loi prévue n'interdit pas aux gens de se suicider à la cigarette, mais, prenant acte du fait que la peine de mort a été abolie en France, elle prétend simplement tenter d'empêcher la mise à mort programmée de 6000 fumeurs passifs par an.

D'ailleurs, si la loi ne le faisait pas, l'évolution de la jurisprudence avec la condamnation devenant de plus en lourde des employeurs ne protégeant pas leurs salariés contre les dangers de l'exposition aux substances dangereuses exhalées par les fumeurs, aurait inéluctablement conduit à un bannissement de la cigarette dans les lieux publics tôt ou tard.

Il y aurait une alternative bien sûr, celle d'obliger les serveurs et les serveuse à porter une tenue protectrice intégrale pour aller servir les inconditionnels de l'herbe à nicot dans leurs fumoirs.


jemrobe lol!

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Religieusement incorrect.   Aujourd'hui à 7:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Religieusement incorrect.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUELQUES VERITES SCIENTIFIQUES DU CORAN
» L'utilité de s'isoler religieusement
» Définition et origine du jeûne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Actualité-
Sauter vers: