La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sainte Capote, ora pro nobis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 9:39

Clotilde a écrit:
Citation :
et non pas 450 ou 500 fois comme le prétendent parfois les successeurs de ceux qui condamnèrent Galilée.

ah bon, ce sont les scientifiques qui ont condamné Galilée? Je croyais que c'était la méchante église?? Ah ben pour une fois que c'est pas de sa faute, ça fait plaisir! rendeer

Clotilde, les Bons pères m’ont appris qu’il était toujours préférable de lire un texte avec intelligence avant d’essayer d’y répondre.
En principe, quand on n’est pas trop coincé par ses convictions, cet exercice coule de source.

Puisqu’il faut s’exprimer d’une façon univoque, sous peine de faire perdre le fil à ses lecteurs à force de rechercher trop de subtilité et chercher à forcer la compréhension de ce qui est réellement écrit et non de ce que son subconscient ferait lire spontanément, j’ajouterai les précisions suivantes à ma réflexion objet de ta réponse totalement hors de propos ou alors faisant preuve d'une mauvaise foi militante, j'hésite encore sur l'interprétation à donner à ta pique.

Dans mon message, je parlais des prélats trop zélés qui font du prosélytisme anti-préservatifs dans la lutte contre le SIDA et j’ai également fait une référence à la littérature pseudo scientifique complaisamment répandue par des fondamentalistes religieux qui se répandent en informations bidons en utilisant les mêmes ficelles que celles qui sont utilisées pour promouvoir l'intelligent design en lieu et place du darwinisme.

Dans cette optique, ma phrase finale établissait un parallèle, entre la pertinence des actions mises en œuvre par ces contempteurs de la capote chargée de tous les vices de l’humanité et les dignitaires de l’Église qui ont fait condamner Galilée pour ses pensées en avance sur la réflexion religieuse de son temps.

J’attends donc avec une certaine mauvaise foi jouissive le moment où Benoît XVI ayant infléchi la position traditionnelle de l’Église concernant les moyens acceptables pour lutter contre la pandémie qui menace l’humanité, les contempteurs zélés de la diabolique capote seront obligés de ravaler leur mitre avant de se rallier à la nouvelle doctrine et de prêcher demain le contraire de ce qu’il prêchaient hier.

Nous vivons vraiment une époque formidable, au sens étymologique du terme.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 10:14

Eh braves gens, vous avez donc tout oublié de vos cours de physique ?

Ça devient agaçant à la fin, mais bon je résume pour les rêveurs pas forcément missionnés d’ailleurs.

Les capotes sont contrôlées selon la norme ISO 4074 par immersion dans une solution saline. Le liquide contenu à l’intérieur de la capote est relié à une anode et le bain dans lequel la capote est plongée est relié à la cathode.
Vous suivez ou il vous faut un dessin ?
Bon je continue.

On essaye de faire passer un courant électrique continu entre les électrodes qui de ce fait vont tenter d’attirer à elles les ions de charge opposée.

Si les capotes sont poreuses, les ions vont circuler de l’anode vers la cathode et on va pouvoir mesurer un courant de fuite.

J’en vois un au fond de la salle qui se trémousse en pensant tout haut, M’sieur un gnon, pardon un ion, c’est gros comment ?
Très bonne question mais d’abord allez voir à quoi ça ressemble un ion ici
En gros, un ion est un atome qui a perdu un électron et qui lui court après pour le rattraper.
Parce que, vous savez mesdames, perdre ses électrons c’est comme perdre ses cheveux, c’est pas rigolo du tout.

Enfin bref, comme disait pépin, un ion a la même dimension qu’un atome c’est à dire 10 puissance moins 10 mètres.

Un électron lui (c’est le cheveu de l’atome) est théoriquement une particule ponctuelle, qui ne doit donc pas avoir de taille...
En tout cas, si l'électron a une taille, elle est inférieure à 10 puissance moins 18 mètres mais vous n’en avez rien à foutre et je vous comprend bien.
Donc revenons en à nos moutons.
Un virion HIV mesure 100 nanomètres c’est-à-dire 100 x 10 puissance moins 9 mètres.
Un ion positif mesure 1 x 10 puissance moins 10 mètres.
L'ion est donc plus petit, égal ou alors plus grand qu’un virion HIV ?
Je vous laisse calculer de combien et je ramasse les copies demain matin.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.


Dernière édition par le Mar 24 Oct 2006 - 13:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 11:34

Bises à tous,

J'ai trouvé aussi ceci :
Citation :
Le préservatif est un moyen qui manifeste qu’on a pas confiance en l’autre, puisqu’on le soupçonne de pouvoir nous transmettre un virus de mort. Il est le reflet d’une attitude où l’on ne veut pas prendre le temps de connaître l’autre car on veut consommer du sexe. Ou même, au sein d’une relation suivie, qu’on ne croit pas pleinement en sa fidélité, car il aurait pu être infecté pendant ce temps par des relations avec un autre partenaire. Lorsque le préservatif est nécessaire, la relation n’est jamais en pleine vérité et confiance, et l’amour véritable est impossible. La relation sexuelle ne devrait donc pas avoir lieu.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 12:49

Les citations de textes communiquées par Fuchsia sont tout à fait adaptées à une problématique de discussion sur le thème de la capote tueuse d'amour véritable et permettent de justifier en ce sens le message de l'Église.

Je suis quand même obligé d'insister très lourdement pour souligner le fait que, depuis le début, je parle uniquement de l'usage prophylactique du latex dans la lutte contre la pandémie de SIDA.

Dans mes écrits, j'essaye, en vain sur ce forum, d'expliquer que la position rigide de l'Église va à l’encontre des efforts de l’OMS pour répondre à une situation d’urgence qui ne peut attendre une rééducation des masses en matière de pratique sexuelle mais doit recourir à des méthodes efficaces pouvant être mises en place rapidement.

Dans le premier texte cité, il est dit plaisamment que l’Église n’a pas à répondre aux sollicitations d’une opinion publique pour définir sa doctrine. Cette remarque est parfaitement valide quand on définit les règles de vie vers lesquelles chacun devrait tendre.

Dans le cas de la lutte contre la pandémie de SIDA il ne s’agit pas de résister à un diktat de l’opinion publique mais de prendre en considération l’avis de la communauté scientifique en charge de la santé publique.

Communauté scientifique qui enregistre avec consternation les ravages en termes de mortalité que peut provoquer l’attitude de certains prélats zélotes.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 15:52

Comme vous n’allez pas en dormir cette nuit, tout à la question de savoir si 100 multiplié par 10 puissance - 9 est plus grand (le plus petit virion HIV), plus petit ou bien tout pareil que 1 multiplié par 10 puissance - 10 (l’ion de sodium), et bien voilà la réponse :

C’EST TOUT PAREIL LA MÊME CHOSE.


Le virion HIV mesure de 112 à 142 nanomètres, ce qu’on peut écrire aussi mesure de 0,112 à 0,142 µm (= micron dans la langue commune)

Un ion de sodium, quant à lui, mesure 0,1 µm.

CONCLUSION : SI UN ION DE SODIUM NE FRANCHIT PAS LA BARRIÈRE DE LATEX LORS DE L’ESSAI D’ÉTANCHÉITÉ, LE VIRION HIV NE POURRA PAS LA FRANCHIR NON PLUS.

CQFD.

Que la nuit vous soit douce maintenant.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 16:43

Je lis ci-dessus :

Citation :
" Lorsque le préservatif est nécessaire, la relation n’est jamais en pleine vérité et confiance, et l’amour véritable est impossible. La relation sexuelle ne devrait donc pas avoir lieu. "

Lorsque le préservatif est nécessaire pas de relation sexuelle ! Moralité la sainte capote ne servirait à rien !

Mais non, la sainte capote permet de jouer à ce jeu de relation qu'est la rencontre sexuelle. Il n'y est pas forcément question d'amour, mais parfois c'est un copinage, une relation amicale pas forcément durable, un partage de joie et de plaisir.

Comme on va avec des amis au restaurant ou en boîte, on se fait une partie sexuelle. Il arrive que le nombre de participants dépasse le nombre deux.

Je ne joue pas seulement à la provocation, je pense que la saine capote ( plutôt que sainte ) amène sa révolution dans les moeurs. Je comprends que l'église catho et autres obédiences religieuses s'en indignent, c'est leur affaire et celle de leurs adeptes. Mais qu'ils n'empêchent pas les autres de faire ce qu'ils redoutent pour eux-mêmes !

Quand même, signe des temps ? J'ai vu récemment une émission consacrée aux communications vers d'éventuels extra terrestres où un disque, lancé dans l'espace et supposé lisible par des E.T., illustrait des aspects de la vie humaine.
Quelle ne fut pas ma surprise d'y voir - après quelques images amoureuses et sexuelles " classiques " - une réunion amoureuse " entre amis ". Ils étaient bien cinq ou six, dans une même salle, nus et en action.

Et je n'ai rien lu encore concernant d'éventuels téléspectateurs choqués ???

Sainte capote, veille sur eux et que le plaisir sexuel soit avec eux : dans leurs corps , dans leurs coeurs et dans leurs esprits . Qu'il en soit ainsi ! Amour et bien-être en toute lucidité ! et puissent-ils demeurer en paix et en santé !

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mar 24 Oct 2006 - 22:34

Arnold-Jack,

Cette liberté sexuelle que tu prônes au nom de l'amour, le bien-être et la lucidité, est-ce pour tout le monde ou seulement les célibataires ?

Accordes-tu la même liberté aux personnes mariées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mer 25 Oct 2006 - 8:36

Rassures-toi Fuchsia, la liberté sexuelle autorisée par la saine capote telle que nous la vante arnold-jack, n'est pas encore une attitude obligatoire.

Alors profitons jusqu’au soir de notre vie de l’épanouissement amoureux durable jusque dans l’adversité que permettaient les ringardes coutumes sexuelles que dans sa grande sagesse millénaire l’Église nous avait enseignées.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mer 25 Oct 2006 - 9:34

Chers interlocuteurs, Fuchsia et Jemrobe.

Je ne prêche pas pour la liberté sexuelle, je ne l'empêche ni ne la vante pas davantage.

Mon propos se voulait un peu provocateur, je l'ai dit.

Quant au rêveur missionné qui va avec le site " rencontres avec abel " ( Google ) et dont je vous " rebats les oreilles ", c'est aussi essentiellement une base de réflexion.

Les conditions du " rêveur missionné " sont si particulières qu'elles sont en pleine utopie. Cependant, si la vasectomie des adolescents avec banque de sperme est une complète utopie, le phénomène sida + sainte capote, allié à la mobilité économique, pourrait bien induire des comportements très libres en matière sexuelle.

Notre société en programmant les naissances, en cherchant à écarter sida et MST, en mettant en place une structure économique qui disjoint les couples pour raison de mobilité et autre flexibilité, amène à considérer autrement les rapports amoureux ou sexuels. Un hédonisme, lié à l'esprit de consommation forcenée, n'y est pas étranger non plus.

Quand je dis que la paix soit avec les coeurs, les corps et les esprits, c'est que j'ai quelques doutes quant à la sérénité qui irait de pair avec la révolution des moeurs.

Le rêveur missionné voulait stigmatiser le rapport évident qu'il y a entre l'éducation des enfants, la procréation maîtrisée pour cause de maladie ou de surpopulation, mais aussi pour cause de disjonction - voire d'absence - de couples ... et la libération ou non des moeurs.

Quant à la réalité de ma propre vie sexuelle, elle ne doit pas être bien différente de celle des interlocuteurs à qui je réponds. Néanmoins je ne prends pas ma propre vie pour un modèle : j'ai la malchance de n'être plus jeune pour jouir des plaisirs nouveaux, s'il en est, j'ai la chance d'être parmi ceux qui ont l'avantage de pouvoir bâtir une relation de couple que nulle nécessité de mobilité ne vient contrarier.

L'économie a besoin d' " électrons libres ", qu'on utilise selon les courants d'air qui font tourner les moulins de la production/consommation.

Les tenants d'un ordre ancien doivent choisir : ou la tradition stagnante ou la mobilité dynamique. Et la vie des anciens, qu'ils la conservent s'ils le peuvent, mais qu'ils ne s'étonnent pas que, sur d'autres bases, naissent d'autres moeurs.

La sainte capote protège et en même temps ouvre des portes.

S'il est dans la nature des choses que du Chaos surgisse l'ordre, ne nous étonnons pas qu'un ordre différent naisse du nécessaire chaos qui stimulerait les économies. ( Du moins j'ai cru entendre cette formulation )

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mer 25 Oct 2006 - 12:00

Chers interlocuteurs,

Je préfère voir nos jeunes rire, s'amuser, prendre du plaisir, même s'il n'est que sexuel, plutôt que les voir s'adonner à la violence ou être les victimes de bourreaux.

Du moment qu'ils n'y perdent pas leur âme !

Peace and Love sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mer 25 Oct 2006 - 16:47

Fuchsia : je trouve ton message plein de sagesse. Ce vieux slogan : " faites l'amour et pas la guerre " a quelque chose de sympathique, même si, dans la réalité, la liberté sexuelle peut être source de conflits.

Tu me demandais mon point de vue quant à cette liberté prise par des célibataires ou par des couples mariés ? Je n'y ai pas répondu.

Je pense que cette liberté sexuelle peut être revendiquée par tout individu mature, c'est à dire conscient des conséquences de ses actes, tant pour lui-même que pour ses partenaires ou pour son entourage.

La bonne relation est celle qui ne fait pas de victime.

Toute liberté demande de la maîtrise, de la jugeote, de l'honnêteté.

Pour ce qui est des couples " mariés " ou " contractuels", voire pour des groupes contractuels, à chacun de préciser ses exigences et d'écouter celles d'autrui.

Je citais un exemple de conception nouvelle de la sexualité, je vois fleurir près de chez moi des clubs échangistes. Les loisirs sexuels, le tourisme sexuel ( et leur contrepartie négative de pédophilie ou prostitution forcée ) les soirées entre " amis " , tout cela témoigne d'une tendance hédonistes où la sainte capote et autres substituts sécuritaires ont un rôle.

Toute activité à ses dangers. L'individu y joue parfois sa santé physique ou mentale. Parfois l'activité sexuelle " libre " heurte les équilibres convenus ou les contrats passés.

Tout est lié à la maturité individuelle. Définir qui est mature est aussi difficile à définir que préciser qui est civilisé . ( cf : question récente d'Abuzin )

Que notre mode de vie traditionnel - celui, semble-t-il, des interlocuteurs de ce sujet - ne nous fasse pas condamner trop vite le mode de vie des autres.

De là à l'adopter pour nous-mêmes ... libre à nous de refuser ou de le faire.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   Mer 25 Oct 2006 - 19:50

Oui, justement, Arnold, nos jeunes ne sont pas matures. Donc, il y a, je pense, danger.

Danger que toutes ces expériences sexuelles ne leur apportent finalement pas grand' chose, hormis le plaisir purement physique.

Car, que cherchent-ils nos jeunes ? Ils cherchent à être aimés et pas seulement physiquement.

Quant à l'âge de la maturité, je ne sais pas, je ne l'ai pas encore atteinte. Enfin, pas la maturité suffisante pour pénétrer dans des clubs échangistes Evil or Very Mad

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sainte Capote, ora pro nobis.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sainte Capote, ora pro nobis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le préservatif aggrave le Sida ?!!
» Sainte RITA
» Sainte Prisca ou Priscille IIIème s. (Rome) et commentaire du jour " L'Epoux est avec eux"
» Promesse de la Très Sainte Vierge Marie aux dévots du Rosaire
» Sainte Jeanne Delanoue et Saint Roch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Médias-
Sauter vers: