La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 À bas les strings à l'école ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: À bas les strings à l'école ?   Jeu 14 Sep 2006 - 16:40

Trois députés UMP veulent imposer l'uniforme à l’école :

Les députés UMP Eric Raoult, Robert Pandraud et Jean-Claude Abrioux veulent interdire les tenues "provocantes" des jeunes filles à l'école, en imposant une "tenue commune".



Une proposition de loi visant à instaurer le port obligatoire de l'uniforme dans les école a été déposée par trois députés UMP de Seine-Saint-Denis, a-t-on appris jeudi 14 septembre auprès des trois élus.
Dans leur communiqué, Eric Raoult, Robert Pandraud, ancien ministre de la Sécurité publique, et Jean-Claude Abrioux "entendent ainsi permettre aux élèves, quels que soient leur sexe, leur religion ou leur condition sociale, de vivre leurs années d'école sans violences et sans discriminations".

Selon eux, "l'instauration de cette tenue commune va ainsi lisser les différences sociales entre les élèves, limiter les insultes et agressions sexuelles dont sont victimes les jeunes filles et permettre au monde éducatif d'évoluer dans de meilleures conditions".

"À la limite de la décence"

En juin, Eric Raoult avait déjà écrit au ministre de l'Education et aux deux fédérations de parents d'élèves du public pour attirer leur attention sur les tenues "parfois très légères et à la limite de la décence", voire "provocantes" des lycéennes en ces premiers jours de chaleur.

Dans l'exposé des motifs de la proposition, les trois élus expliquent notamment que l'uniforme, déterminé par chaque établissement, "garantirait une allure décente à tous les élèves. Il éviterait ainsi les insultes et menaces dont sont parfois victimes certaines jeunes filles lorsqu'elles sont vêtues de manière provocante.

Allez, encore un effort, une burkha pour toutes les nanas et hop, plus de menace islamiste envers la France de la part d'Al Quaeda....

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: À bas les strings à l'école ?   Jeu 14 Sep 2006 - 22:26

Entre burka et string, y'a quand même une marge, non? drunken

En tout cas, moi on ne me fera porter ni l'un ni l'autre... tongue Laughing
Revenir en haut Aller en bas
arnold.jack
*****
avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: À bas les strings à l'école ?   Ven 15 Sep 2006 - 9:33

Quand on voit les germes séparateurs qui viennent opposer entre eux des jeunes gens, au sein même des écoles, on peut souhaiter que les élèves se distinguent par d'autres moyens que ceux issus des portefeuilles ou des idées des parents.

Je reconnais qu'en disant cela je ne pense pas au string. Je ne vois aucun inconvénient au string, mais je doute que l'école soit le terrain adéquat à la provocation sexuelle. Combien de profs masculins s'inquiètent de voir des gamines jouer les vamps, lors d'une invitation à monter vers le tableau noir, pour une interrogation ? Il y a mieux à faire en classe !

Provocant est le foulard islamique qui veut rappeler la dissimulation des attributs sexuels commandée aux femmes ( sensualité capilaire ! ). Aussi provocant le string qui serait comme une invitation au plaisir sexuel ou plutôt un désir de narguer l'autorité scolaire.

Provocant le cartable machin, le blouson truc et autres godasses qui veulent signifier : mon Papa est plus riche que le tien.

Si des jeunes veulent sortir du rang, se distinguer en tête, l'école peut leur offrir des éléments, qui ne dépendent que des élèves et non de leur environnement social, politique ou religieux.

Bien sûr l'uniforme paraît vouloir faire disparaître l'individu dans la masse. Vauban je crois l'avait exigé pour l'armée, un individu se croît invisible au milieu de la masse et ne craint plus pur lui-même. Est-ce bien l'objectif dans le cas qui nous est proposé ?

Le bleu et le col Mao ont eu leur rôle pour unifier un pays éclaté, l'uniforme scolaire n'a t-il pas un peu le même rôle ? Et si les élèves veulent sortir de l'uniformité vestimentaire, qu'ils affichent à leur veston les médailles attestant de leur réussite scolaire. Dans l'utopie " le rêveur missionné " ( en pdf sur Google grâce à Abuzin ) il est proposé l'affichage de ses mérites plutôt que celui de ses origines ou des idéaux parentaux.

Quant à laisser entrer à l'école l'action manipulatrice des modes, des médias, des moeurs à visée commerciale ? Liberté aux adultes dans la rue ou et en privé, mais n'allons pas trop vite à conditionner la conscience des jeunes gens. La liberté suppose la lucidité et la responsabilité, ce qui reste à conquérir pour les jeunes.

Enfin, sans vouloir imiter à tout prix, regardons aussi à l'étranger. Les uniformes scolaires y existent souvent ( Grande Bretagne, Japon ) et les individus - enfants ou adultes - n'y sont pas plus moutonniers qu'ailleurs.

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À bas les strings à l'école ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
À bas les strings à l'école ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darcos au Sénat et l'école maternelle (vidéo)
» [6ème] De l'école au collège
» Nouvelle école à Amiens
» Article du Monde sur le portable à l'école.
» L’Egypte ou le Mystère d’Horus - 1ere Partie - L'école des mysteres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Médias-
Sauter vers: