La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël et le Liban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Lun 31 Juil 2006 - 18:10

Soufflé je suis, c'est pas possible abuzin, tu ne dors plus du tout...
J'ai tout lu, enfin je pense n'avoir rien loupé, et j'engage chacun à le faire car on y trouve des développements que nos journaleux pressés de rentabiliser la pompe à fric se gardent bien de nous faire partager, préférant rester dans le registre émotionnel.

Ta comparaison entre le mode de fonctionnement de l'état d'Israël avec celui d'une multinationale me paraît très judicieuse.
C'est aussi le mode de fonctionnement cérébral des Américains qui agissent toujours in fine avec pragmatisme.

Et puis je suis d'accord avec toi, le membre Tropcurieuse a de bien jolis membres Very Happy

J'ai observé d'ailleurs que ta remarque, même smilisée, lui a cloué le bec.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mar 1 Aoû 2006 - 12:35

Qu'est-ce qu'on peut faire contre deux ou trois ennemies qui s'attaquent? Il n'y a pas d'amis (gentil) qui sont attaqués par des ennemis (méchant) mais que des forces ennemies qui s'affrontent à mon avis. Des réservoirs de haine qui se remplissent et se vide et se renouvellent de génération en génération. La haine nourrit la haine. J'imagine qu'un jour les réservoirs se videront épuisé par tant de haine tout simplement, ils s'arrêteront. Enfin je l’espère mais... Qui est le plus cruel des ennemis qu'on peut qualifier d'ennemi ? Qui est le moins cruel des ennemis qu'on peut qualifier d'ami ? Qui est le bourreau qui est la victime ? Ils sont à la fois victimes et bourreaux, alors je n’en sais trop rien...


cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mar 1 Aoû 2006 - 15:30

À lire sur Le Monde daté du 1.08.2006 une analyse que je juge pertinente sur les données stratégiques du conflit en cours :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-800055@51-759824,0.html

Ça change de l'exploitation marchande des robinets à image qui vendent l'émotion des 54 martyrs dont 37 enfants de Cana tout en se foutant comme de leur premier bouton de culotte des 93 Irakiens assassinés par jour (1) en moyenne sur les 3 derniers mois, parce que dans ce cas là les images sont tellement de venues banales que le public occidental s'en est lassé et a besoin de sang frais pour raviver son émotion.

Et l'émotion ça fait vendre, c'est bon pour les actionnaires coco...

Alors qu'en l'espèce, tout est lié avec une stratégie Iranienne qui devrait nous faire peur, à nous les Européens prêts à pleurer d'indignation téléguidée devant nos téloches.

C'est la version contemporaine de l'attitude de nos parents ou grands parents qui n'étaient absolument pas préparés à mourir pour Dantzig, avec les suites que l'on sait.

(1) Il est vrai qu'en Irak, Les musulmans s'assassinent entre eux au nom d'Allah, c'est moins spectaculaire donc moins bon pour l'audimat.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mar 1 Aoû 2006 - 19:38

Pour comprendre les enjeux du conflit au Liban :

L’aune à laquelle il faut mesurer les opérations menées par Israël au Liban n’est pas le degré d’indignation des populations qui suivent le match à la télé.
L’Iran, sa république islamique et sa démarche forcenée pour acquérir l’arme nucléaire est la question stratégique centrale pour l’Europe et les États-Unis.
Par milices interposées au Liban, l’Iran s’est doté d’un redoutable moyen de pression, aidé en cela par le poids des images insoutenables.

L’opération Israélienne est à très haut risque qui mêle la nécessité de faire face à une guérilla et le jeu plus classique face à l’Iran bientôt nucléaire et prêt à rayer Israël de la carte, comme l’a promis son président.

Malgré le drame de Cana, les réactions européennes devraient faire preuve d’un peu plus de mesure et de mise en perspective dans leur condamnation unanime d’Israël. C’est la vision classique du chef qui dit : je dois bien les suivre (l’opinion publique) puisque je suis leur chef…

La position présentée par Douste Blabla (qui flatte l'Iran), le ministricule français en charge d'un dossier qui le dépasse complètement, ne vous rappelle donc pas furieusement Daladier et Chamberlain de retour en sauveurs de la paix après les accords de Munich le 29 septembre 1938 ?



Rappel historique :
La France et l'URSS abandonnent la Tchécoslovaquie avec laquelle elles avaient passé des accords pour garantir ses frontières.
En France, les accords de Munich font consensus. La droite modérée approuve la signature par le radical-socialiste Édouard Daladier (Président du Conseil), qui est acclamé à sa descente d'avion.
Seuls les communistes votent contre la ratification des accords à l'assemblée.
En Angleterre, Chamberlain est accueilli en héros à sa descente d'avion au retour de Munich, les opinions publiques ont conscience qu'on vient de frôler un conflit majeur, sont soulagées et reconnaissantes de ces accords de paix, même s'ils ne sont qu'un compromis lâche et dilatoire.
On connait tous la suite...

La crise actuelle a un seul précédent : les missiles soviétiques installés à Cuba en 1962.
En laissant l’Iran et la Syrie installer, via le Hezbollah, dix-sept mille missiles au Liban, on a placé Israël à portée de l’Iran d’Ahmadinedjad qui veut rayer Israël de la carte du monde.

Le reproche fait par les bonnes âmes à Israël est d’être coupable d’une réaction « disproportionnée ».
Le seul « problème » est qu’à ce jour, Israël doit sa survie à sa capacité à réagir de façon « disproportionnée » le problème est aussi que cette disproportion a servi à renforcer les fractions les plus radicales dans le camp arabe.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mer 2 Aoû 2006 - 3:49

Et ben... C'est un petit peu plus clair (enfin je crois)... Merci bien. Lorsque le réservoir de haine s'épuise, il n'y a évidement plus de combattant. Wink Finalement ce n'est pas une bonne idée que Hamas "titille" l'orteil de son voisin (Tsahal) qui semble avoir des pieds de géants.

Cette petite promenade en forêt était j'imagine l'holocauste... Peut-être que je n'ai pas bien compris... cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mer 2 Aoû 2006 - 4:05

Citation :
La crise actuelle a un seul précédent : les missiles soviétiques installés à Cuba en 1962.
En laissant l’Iran et la Syrie installer, via le Hezbollah, dix-sept mille missiles au Liban, on a placé Israël à portée de l’Iran d’Ahmadinedjad qui veut rayer Israël de la carte du monde.

Ho la la... Ce n'est pas jolie ça... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Jeu 3 Aoû 2006 - 2:34

Ce qui était inacceptable, sous l'oeil de la haine devient acceptable et semble même être très raisonnable (justice). La haine est une arme redoutable et l'amour (haine déguisé) peut aussi être une arme très redoutable.

Finalement la haine fait bien des choses. Elle déforme la réalité. Celui qui est envahi par cette force (énergie) de la haine se croit très très fort (surhumain). Le petit se croit grand et fort (sur tout lorsqu’on lui dit qu’il l’est). Lorsqu'on est prêt à mourir pour une cause motivé par le sentiment de la haine, ont se croit invincible. La mort n'est plus la mort mais autre chose... La haine est comme une drogue qui obscurcie la raison. Donc il est très facile de manipuler tout un peuple et même plusieurs peuples avec cette drogue.
L'orgueil n'est jamais bien loin de la haine...

Je pense qu'il y a des têtes bien pensantes (ayant des intérêts bien précis (autre que la haine) qui savent utiliser cette énergie et la provoquer pour arriver à leurs fins (manipuler). Eux ne sont jamais ou rarement des combattants. Ils sont très calmes et froid. Ça c'est autre chose... La haine aveugle mais l'orgueil (pouvoir) aussi...Je n'y connais rien en politique, mais j'imagine qu'il existe des "coulisses" de la politique qui sont moins évidentes que la haine qui elle est apparente. Je dirais que le pouvoir est le moteur de la machine de guerre et la haine le carburant. Faut bien alimenter la machine... cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Jeu 3 Aoû 2006 - 9:34

Les responsables d'hôpitaux de Tyr ont révisé à la baisse, jeudi matin, le nombre de victimes du bombardement israélien du village de Cana, au Liban sud, qui s'établit à 28 morts, dont 16 enfants, contre 54 annoncés précédemment.

C’est toujours beaucoup trop mais en l’occurrence Allah a sans doute voulu faire concurrence au Christ concernant le miracle de la multiplication des pains et il sait bien pourquoi car ce qui compte c’est la première annonce à la télé en prime time ou alors il s’agissait de 26 Lazare à qui il aurait dit, prend tes roquettes, lève toi et décampe…

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Jeu 3 Aoû 2006 - 14:28

Citation :
Les médias ont une importance énorme dans la manipulation des masses. Pour la plupart des gens, ce qui est dit et vu à la télé est vérité.

Si ont en crois ce que dit les médias, Israel est le méchant. Ça fait partie à mon avis du procesus de manipulation. C'est une façon de créer du carburant... (haine, mépris). C"est possible (en créant du mépris) de faire accepter l'inévitable... La haine devient acceptable et juste. La guerre ce n'est jamais jolie ni d'un côté ni de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Jeu 3 Aoû 2006 - 16:37

Citation :
Si tu enlèves toute implication manichéenne à ton propos, tu pourrais dire :

Manichéenne? Connais pas... désolée. cat

Citation :
"La guerre est une aberration" ou "la guerre est incohérente".

Good. C'est bien ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Ven 4 Aoû 2006 - 3:10

Et ben...

J'imagine que tu me fais un compliment à la manière d'un agnostique... Merci bien mon coeur. Wink biggthumpup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Lun 7 Aoû 2006 - 20:00

À lire, un article sur la guerre au Liban : le mauvais calcul iranien, par Joschka Fischer ancien ministre des affaires étrangères et vice-chancelier de l'Allemagne.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-801592,0.html

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.


Dernière édition par le Mar 8 Aoû 2006 - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mar 8 Aoû 2006 - 14:54

abuzin a écrit:



Je suis peut-être parano, mais cette guerre qui arrive ne me dit rien qui vaille. Si l'Iran coupe le robinet du pétrole, il faudra faire très vite avant d'en manquer, et les bombes nucléaires vont tomber. Même sans cela, je suis certain que le but des Israéliens et des américains est d'empêcher l'Iran d'avoir la bombe. On ne l'empêchera pas par un bombardement classique, il faudra avoir recours au nucléaire.

abuzin

Tu as raison, abuzin mais tout le monde s'en fout car c'est les vacances et il ne faut pas venir emmerder les gens avec des trucs qui font peur.
D'autre part, l'analyse qui fait peur, celle de la menace nucléaire possible mais pas encore certaine, ne fait pas partie du processus mental des journalistes de l'audio visuel, à l'exception notable de France Culture.

Donc tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien tout va très bien.
Oui mais voilà il faut que je vous dise... etc et de toute façon c'est les vacances et tout le monde s'en fout car c'est l'heure de la sieste.


Quand sonnera l'heure du réveil, ça fera BOUM.




Mais comme tout le monde s'en fout abuzin il nous restera l'alcool, allez, à la tienne.


jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Mar 8 Aoû 2006 - 15:06

lu dans Le Monde, un article de Daniel Vernet avec le passage suivant qui m'interpelle :

La principale motivation des Israéliens de gauche qui soutiennent la guerre est la conviction qu'il y va de la survie d'Israël.
Dans les milieux américains et européens, de la gauche comme de la droite classiques, le "réalisme", sous la forme d'un refus du "clash of civilisations", l'emporte sur la confrontation politique et morale avec l'islamisme.
La crainte de l'amalgame avec l'islam en tant que religion potentiellement intégrable dans les sociétés démocratiques conduit à l'"apaisement".

Le mot n'est pas choisi au hasard.
Dans les années 1930, il caractérisait l'attitude des démocraties occidentales vis-à-vis du nazisme et du fascisme et, pendant la guerre froide, la politique de ces mêmes démocraties vis-à-vis du communisme soviétique.
Ces parallèles fleurissent dans les écrits des néoconservateurs et de ceux qu'on a appelés par analogie les néolibéraux. Pour eux, le fondamentalisme islamiste est le totalitarisme du XXIe siècle.
Et il est vain de se demander s'il est contenu dans l'islam ou s'il contrevient à ses enseignements, comme il était vain de s'interroger jadis sur la fidélité ou l'ignorance des Soviétiques par rapport aux écrits de Marx.

Les progressistes partisans de la fermeté ont quelques scrupules à approuver George Bush dans son soutien inconditionnel à Ehoud Olmert, comme ils en avaient eu à soutenir la guerre en Irak afin d'en finir avec Saddam Hussein.

Mais après tout, disent-ils, les Etats-Unis et les démocraties se sont bien alliés avec Staline pour vaincre le nazisme.

Le problème avec cette approche est moins la caractérisation de l'islamisme fondamentaliste comme forme de totalitarisme - qui ne peut pas être en effet rejetée d'un revers de main - que le raisonnement par analogie.

Pour justifier les actuelles politiques israélienne et américaine, dans les textes des néoconservateurs comme ceux des néolibéraux, les références se multiplient à l'occupation de la Ruhr par Hitler en 1936, aux accords de Munich en 1938, symboles de la pusillanimité occidentale, ou encore - a contrario pour souligner la nécessité de la fermeté - à la crise des fusées à Cuba en 1962.

Les analogies peuvent être trompeuses.
Si le fondamentalisme islamiste est une idéologie totalitaire, utilisant parfois le terrorisme, et s'il doit être combattu comme tel, il ne dispose pas des appareils d'Etat que les grands totalitarismes du XXe siècle mettaient au service de leurs ambitions.
Les moyens de la guerre classique n'en viendront pas à bout.
Se tromper de diagnostic débouche sur une erreur de prescription et de nouvelles catastrophes.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Israël et le Liban   Aujourd'hui à 7:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Israël et le Liban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» La Terre Sainte, appartient à Israël
» [LIBAN] Votre avis sur des armoiries que j'ai créées
» Israël :non aux produits testés sur animaux
» Sainte Rafqa de Himlaya, Liban

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Actualité-
Sauter vers: