La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Définir la spiritualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Définir la spiritualité   Dim 23 Juil 2006 - 20:33

Citation :
Non, le terme "amour" est aussi vide de sens que le terme "Dieu". Associer les deux permet tous les délires.

Et bien là y a un petit problème. Pour les croyants "amour et Dieu" sont indissociable. Alors pour toi tout les croyants délirent.... c'est bien ce que je croyais. Si tu ne peux pas discuter avec un croyant sans le qualifier de névrosé, alors ne discute pas. Tu veux prouver quoi? Que la personne est névrosé?

L'amour réelle n'est pas vide de sens... faudrait peut-être que tu m'explique ta pensé. Et toutes croyances en Dieu n'est pas nécessairement névrose à la base. Il peut très bien y avoir une part de réalité dans la foi (amour, Dieu). Tu es trop radicale.

Citation :
Tu sais Tourterelle, nous avons tous les deux une expérience psychanalytique en commun (Janov). La question est donc qu'est-ce qu'être réel ?


Tu vois après trente année d'expérience, je comprends qu'être réel c'est juste être. Personnes n'est réel à 100%. Et certaines personnes sont moins névrosé que d'autres, ce qui veut dire qu'elles sont très près de la réalité. Mais je discutes très rarement avec le "non-sens"... Je n'y arrive toujours pas et c'est inutile. C'est pour cette raison que la communication peut exister à différent pourcentage, 10%, 20% etc...



Citation :
Rien de méchant là-dedans. Juste qu'on a aucune raison de se fâcher pour du vide. Si on ne veut plus discuter, on ne discute plus. Ce n'est pas la fin du monde, juste la fin d'une discussion réciproquement unilatérale.


C'est bien ce que j'ai crue comprendre, pour toi c'est du vide alors pourquoi ces discussions concernant Dieu? Ce concepte de Dieu que tu t'ai créé est vide. C'est bien ce que tu voulais du vide... C'est ton point de vue mais ce n'est pas le point de vue d'un croyant. Tu dois bien te douter que ce n'est pas un problème pour moi de ne plus discuter. Mais je n'aime pas les discussions unilatérales... ça sert à rien de faire des ronds dans l'eau... aussi bien ne pas discuter tant qu'à discuter seule.
Si cette discussion a été unilatérale c'est bien parce que tu le voulais... moi je l'ai refusée cette discussion qui n'en est pas une et qui est à mon avis vide de sens. Discuter seule ce n'est pas discuter c'est monologuer... je n'y tient pas. C'est fatiguant et inutile. Le problème c'est que c'est toujours unilatérale...

Le fait d'être "réel" ne nous donne pas un pouvoir sur les autres... Prouver une névrose ne prouve rien du tout... mais juste qu'il y a une névrose, rien d'autre. Donc que Dieu soit amour est toujours une possibilité sans être une névrose. L'amour de Dieu peut exister en dehors de la névrose humaine. Le reste c'est d'avantage des préjugés que de la réalité...



Tu pourras te dire que tu as connue une tourterelle en colère... j'imagine que ce n'est pas la fin du monde pour toi mon coeur... cat Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Définir la spiritualité   Lun 24 Juil 2006 - 20:36

Citation :
ce cri d'amour vers un Dieu qui ne répond pas

c'est qui qui cri...? C'est kiki ou bien c'est Abuzin? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Définir la spiritualité   Lun 24 Juil 2006 - 21:06

J'ai beau avoir trop chaud et être déphasé comme c'est pas possible mes quinze jours de vacances en amoureux me font réagir par la voie d'un poème dont j'ai oublié l'auteur :

Que se brise le silence des voix tues,
Que se révèle le secret d'un amour unique et éternel,
Que se fasse écho dans les cœurs des hommes
De ce cri d'Amour...

Ecoutez-le bien ce cri,
Ecoutez-le ce cri
Qui vient de l'âme,
Qui vient des profondeurs d'un cœur déchiré,
Ce cri qui vient d'un être agonisant, perdant son sang.

Ecoutez et comprenez les mots et le sens.
Ce cri est un appel à l'amour,
Un dernier appel à l'amour.
Ecoutez bien...

En ce cœur brisé et écorché vit un amour sublime,
Un amour au-delà de la réalité, au-delà des hommes.
C'est l'amour du divin qui y vit.
Alors rampant sur les cendres de sa propre vie,
Essayant de reconstruire ce qui a été détruit,
En un cri déchirant,
Elle appelle à l'amour, à Dieu, au vrai et à la foi.

Elle appelle aux hommes pour qu'ils ne laissent pas mourir l'étincelle de l'amour en eux.

Il n'y a que ça de vrai et de beau dans la vie.

Protégez précieusement cette étincelle de toutes les tourmentes, de tous
les vents et de tous les cyclones.

Alimentez cette flamme à la lumière de Dieu.

Ne laissez pas s'éteindre la flamme, celle qui est la seule flamme qui rend l'homme au divin, qui rend pur, digne et chevalier de Dieu.

Quoiqu'il en en coûte, quoiqu'il en soit...

Protégez jusqu'à la fin ce qui est votre seul bien : la flamme de l'amour.


Elle voit en vous,
Elle voit parfois que par peur, par lâcheté, par impatience ou par facilité vous laissez la flamme se fragiliser et même mourir.

Je vous le dit mes frères et sœurs, à la tombée de la dernière nuit il n'y aura que cette flamme pour illuminer le chemin, le retour au Père.

Comment retrouver le chemin et retourner chez soi si la flamme est morte ?
L'amour est liberté,
L'amour est force,
L'amour est espoir,
Et l'amour est vie.

Elle en porte la marque et le signe,
Et le portera jusqu'au bout.

Jamais l'amour de cette sorte ne connaît de fin,
Car il ne peut y avoir de fin pour ce qui est éternel.

Jamais l'amour de cette sorte ne sera impur,
Car il n'y aura que lumière et pureté en lui.

Jamais l'amour de cette sorte ne sera détruit,
Car nul homme ne peut détruire ce que Dieu a construit.

Jamais l'amour de cette sorte ne s'éteindra...

Il est fragile et flamme tremblante,
Il est sang et âme,
Il est sens et création,
Il est liberté et possession,
Il est le chemin et le but,
Il est deux en étant Un.

Par bien d'étranges chemins,
A travers de fabuleuses formules,
Et en de merveilleux signes dans la matière

L'amour de cette sorte voit le jour et jamais ne connaîtra la dernière nuit.

Il est et sera pour toujours
L'unique flamme,
L'unique espoir,
L'unique sens,
L'unique vie,
L'unique preuve sur terre de l'amour de Dieu.

Ecoutez, comprenez et priez
Pour que jamais l'amour ne meure.
Que le cri résonne en vos cœurs
Comme la seule vérité !"

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Définir la spiritualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Définir la spiritualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI
» spiritualité
» Je vais vivre ma spiritualité
» Personnalité et spiritualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Spiritualité et Philosophie :: Spiritualité-
Sauter vers: