La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La communication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Mer 5 Juil 2006 - 21:34

Litanies pour un retour d'Abuzin
Paroles et Musique: J. Brel/J. Brel-F. Rauber 1958

Mon cœur ma mie mon âme
Mon ciel mon feu ma flamme
Mon puits ma source mon val
Mon miel mon baume mon Graal
Mon blé mon or ma terre
Mon soc mon roc ma pierre
Ma nuit ma soif ma faim
Mon jour mon aube mon pain

Ma voile ma vague mon guide ma voix
Mon sang ma force ma fièvre mon moi
Mon chant mon rire mon vin ma joie
Mon aube mon cri ma vie ma foi

Mon cœur ma mie mon âme
Mon ciel mon feu ma flamme
Mon corps ma chair mon bien
J'espère que tu reviens

Si tu reviens pas t'es un salaud.
Jemrobe

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 3:56

connard a écrit:
Tout ce que je ne crois pas être, mais vu qu'il y a consensus sur cette perception, je dois bien me résigner à mon tour à cette évidence.


eh! oh! calmos! moi j'ai rien dit....et pour cause, j'en suis encore à essayer de comprendre... cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 4:01

jemrobe a écrit:
Arrête tes conneries mon gros bêta et souviens toi qu’au temps d’Homère tu étais le beau Paris et que j’étais Hélène la femme que tu aimais tant et que tu avais piqué à Ménélas le barbu roux…

jemrobe a écrit:
Si tu reviens pas t'es un salaud.


Abuzin a écrit:
Pire encore : un connard

Tu sais un de ces types médiocres


Abuzin a écrit:
Mais quand il n'y a plus de "nous", il ne reste plus que les "je".

euh....dites-donc les gars... Suspect ..c'est un remake de "je t'aime moi non plus" que vous nous faites? ou bien des "feux de l'amour"...?? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 4:04

Tourterelle a écrit:
p.s. J'adore cet homme... Wink

À + mon coeur

...et Tourterelle qui en redemande..!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 4:07

....sans parler de Fuchsia... Wink


f u c h s i a a écrit:
Allez ....... REVIENS PARMI NOUS

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 4:14

Comment conjugue-t-on le verbe "communiquer"?

Je parle
Tu écoutes
Il répond
Nous communiquons
Vous contredisez
Ils s'affrontent

drunken clown drunken
Revenir en haut Aller en bas
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 8:02

Abuzin a écrit:

Tout ce que j'ai pu penser, réfléchir, écrire, n'est que roupie de sansonnet et n'a de valeur que pour moi, n'est logique que pour moi. La seule chose qui compte, en définitive, c'est qu'une chose exprimée rencontre un écho et récolte un consensus. Sans ce consensus, on n'est qu'un naufragé qui prend le cocotier du coin pour un bananier.

Le sujet est clos, parce que vous ne serez jamais dans ma tête et que je ne serai jamais dans la vôtre. Il n'y a plus à discuter. Je n'ai aucune rancune à l'égard de personne, mais je comprendrais que vous en ayez à mon égard. Après tout, c'est moi qui vous ai entraîné dans ce fiasco.

Comment peux-tu prétendre à la fois « Tout ce que j'ai pu penser, réfléchir, écrire, n'est que roupie de sansonnet et n'a de valeur que pour moi, n'est logique que pour moi. » et, plus loin « parce que vous ne serez jamais dans ma tête et que je ne serai jamais dans la vôtre. » ?

C’est parfaitement contradictoire et d’une mauvaise foi dont l’évidence devrait t’aveugler !

Si tu te plais à imaginer que ce tout ce que tu écris est vain et que nous n’évoluons pas dans notre réflexion au contact de la tienne c’est uniquement pour te complaire dans une situation de victime de l’indifférence d’autrui à laquelle tu sembles tenir beaucoup, fut-ce au prix de l’assassinat prémédité de la simple vérité.

Comme tu n’es pas dans ma tête il te conviens d’imaginer que rien de ce que tu développes n’y pénètre peu ou prou parce que ça justifie ton attitude actuelle et peu importe que la réalité soit tout autre.

Depuis que je fréquente les forums que tu as engendrés j’ai considérablement évolué dans mon appréhension et ma compréhension de sujets pour lesquels je ne me posais aucune question.
Tes recherches sont autant d’ouvertures vers des univers dont le simple énoncé m’aurait fait fuir a priori « avant ».

Et puis puisque la phase actuelle consiste à mettre les points sur les « i » je voudrais revenir sur une de mes citations qui, sortie du contexte de la stricte réponse au message précédent et anoblie au statut de déclaration de portée générale, a l’air de te permettre d’auto justifier ta position meurtrie actuelle.

Abuzin a écrit:
Tu sais un de ces types médiocres qui "ressassent des évidences à la façon du maître qui tente d'éduquer ses disciples un peu durs de la comprenette".

Ma phrase, dont je m’aperçois qu’elle est considérée comme assassine était une réponse à ta docte tirade sur la communication avec l’explication fouillée concernant la partie tuyauterie de celle-ci entre l’émetteur et le récepteur.
Je constate qu’il te plait de la généraliser à la totalité de tes propositions parce que ça renforce ta conviction mais sache que cette interprétation n’est que le fruit de ta colère froide du moment et ne correspond à rien de réel.

Ta mauvaise foi me désarme !

Jemrobe.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 12:24

Abuzin a écrit:

je suis frustré. Frustré de constater que se qui se passe dans ma tête ne se passe pas dans la tête des autres, sinon mes évidences deviendraient leurs évidences...

Je l'ai dis, je ne suis pas vexé, je ne me sens pas meurtri, je n'imagine pas que le monde entier m'en veut et que je suis une victime, je suis frustré. Frustré de constater que se qui se passe dans ma tête ne se passe pas dans la tête des autres, sinon mes évidences deviendraient leurs évidences.

Comment oses tu exprimer un truc pareil alors que tu as admis que tu n'avais pas accès à la pensée profonde et non exprimée de tes interlocuteurs ?
Et comment accepter l’idée que tu te fais de la finalité des propositions de chacun d’entre nous qui serait que nos évidences deviennent les évidences d’autrui ?

Ce n’est absolument pas ma démarche et j’estime au contraire avoir le droit de tirer mes propres conclusions à moi en me forgeant ma propre opinion à moi après avoir digéré et m’être réapproprié la pensée d’autrui selon mon propre schéma de pensée et mon historique personnel.

Pour éviter de voir ma phrase interprétée à l’envers j’enfoncerai le clou en disant que j’ai énormément changé à force d’écouter tes chansons et que je me les rechante tout seul après en avoir adapté les paroles et la musique selon ma propre vision.
En fait tu es frustré parce que j’ai modifié tes œuvres sans avoir obtenu l’autorisation de l’auteur et sans acquitter les droits de copyright et de mon coté je te suis gré de m’avoir inspiré des chansons personnelles dont l’idée ne me serait jamais venue toute seule.


Abuzin a écrit:

Ce n'est pas vouloir devenir maître à penser que de vouloir s'exprimer et de partager ces fulgurances qui m'assaillent, mais si la chanson ne plaît pas, elle ne plaît pas.

Heureusement qu'en ce forum il n'y a pas de maître à penser ou de gourou, s'il en était ainsi je n'en serais pas membre.

Ton rôle sur ce forum est primordial pour moi car tes contributions, nonobstant ce que tu penses qu’elles deviennent lorsque tu les as fourrées dans le tuyau de la communication, m’obligent à regarder ailleurs et à regarder autrement.

Et puis, comme le faux nez dont tu t'étais affublé au risque de faire mourir de rire les philosophianais, effet secondaire sans doute non souhaité, sonnait faux, je t'ai rebaptisé de ton nom d'origine contrôlée en vertu des pouvoirs que tu m'avais attribués un jour d'égarement.


Jemrobe.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 16:37

Pour donner un éclairage sur les aléas de la communication, ce petit retour d’expérience sur une situation vécue :

La théorie de la pratique nous dit que le rôle du locuteur est d’émettre un message clairement et pertinemment afin que l’auditeur le comprenne dans le sens voulu par le locuteur.

La pratique de cette théorie dans mon entreprise m’a permis de comprendre que tout est relatif en ce bas monde :
J’avais chargé un de mes collaborateurs d’animer des cycles de formation à la qualité pour le personnel d’atelier à 60 % issus de l’immigration et comprenant au moins huit nationalités.

Pour faire comprendre que la notion de qualité dépendait en fait de la personne qui portait le jugement nous avions choisi une métaphore qui nous paraissait géniale : Quelle est la qualité demandée à un cheval selon que l’on est jockey, agriculteur écolo, boucher en viande chevaline, torero ou propriétaire d’une calèche à usage touristique.

Les caractéristiques définissant la qualité du cheval variant bien évidemment avec l’utilisation souhaitée.

Après les séances de formation nous avons tenté de valider le message reçu en interrogeant le personnel formé pour leur faire restituer l’acquis selon leur propre formulation.

À la question piège qu’est-ce que la qualité, la majorité des réponses a été : C’EST UN CHEVAL.

S’il y en a au moins un dans le tas qui a appris quelque chose ce jour-là, c’est bien ma pomme qui a du ingurgiter une grande dose d’humilité.
affraid

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 19:10

abuzin a écrit:


Remarque : abuzin s'écrit sans majuscule.

T'as vu une majuscule toi ? T'es sûr ? Bon pas de souci maintenant y'en a plus. sunny

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 19:15

abuzin a écrit:
À la question "qu'elle est la qualité de l'homme ?", j'aurais répondu : l'Homme est un veau et sa pseudo capacité de réflexion n'est qu'un outil sans manche. L'Homme ne sert à rien, c'est un parasite.

Il y a aussi con qu'un outil sans manche, c'est une valise sans poignée devant laquelle on se retrouve aussi démuni qu'une poule qui vient de trouver un dentier...

Pour aller plus loin sur cette piste là :

Quelle est la qualité qui rend l'homme petit s'il est grand et grand s'il est petit?

Pour moi c’est l'humilité car elle s'oppose aux deux démons qui animent l'être humain, l'un étant l'amour et l'autre l'ambition.
Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Jeu 6 Juil 2006 - 22:06

Abuzin,

Bonsoir,

Crois-tu qu'un forum de discussion serait intéressant si tous les avis étaient identiques ?

Ce serait bien morne.

Ce qui en fait la richesse, c'est bien justement les avis divergeants.
Et d'ailleurs, sont-ils vraiment toujours divergeants ? Bien souvent, on dit la même chose mais avec des expressions différentes.

Ce qui caractérise un forum écrit, c'est qu'on ne voit que ce qui est écrit. On ne perçoit pas le ton, la manière dont est dit ce qui est écrit.

Une phrase écrite peut paraître dite avec un peu d'humeur, un peu de dureté.
La même phrase dite de vive voix avec son interlocuteur en face de soi va probablement, avec le ton, les mimiques et les sourires, être perçue bien différemment.

Je pense qu'on a tous à apprendre les uns des autres, et qu'il n'y a pas eu un seul mot inutile ici, sauf peut-être le mot "connard". confused

Quelle est la qualité de l'homme ?
Rien que de se poser cette question apporte la réponse : l'homme se pose des questions sur lui-même, c'est qu'il est doué de jugement, de raison, de conscience.

Pour Jemrobe :
Tu dis :

Citation :
Pour moi c’est l'humilité car elle s'oppose aux deux démons qui animent l'être humain, l'un étant l'amour et l'autre l'ambition.

Que l'humilité s'oppose à l'ambition, oui, mais à l'amour, je ne comprends pas.

Bonne nuit à tous
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 0:45

Citation :
Ce n'est pas contradictoire, et c'est justement parce qu'une évidence qui ne rencontre pas le consensus sur le fait qu'elle soit une évidence, implique qu'elle ne l'est que pour celui qui croit qu'elle est une évidence. D'où, non seulement, l'unilatéralité de la communication, mais également le constat amer que toute compréhension, qui n'est jamais que très partielle, de la chose exprimée n'est que purement accidentelle si il n'y a pas volonté de comprendre la chose exprimée.

Ben ça je dois dire que ça demande un petit effort de compréhention!!!! Laughing Laughing Laughing ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 7:47

f u c h s i a a écrit:

Que l'humilité s'oppose à l'ambition, oui, mais à l'amour, je ne comprends pas.

Bonne nuit à tous
sunny

En relisant ma phrase, trop condensée comme un message publicitaire en somme, je la trouve effectivement équivoque car elle arrive à faire croire le contraire de ce que je voulais exprimer...

Ça démontre que j'ai encore une fois oublié de réfléchir avant de penser, si j’étais plus jeune, donc encore souple, je crois bien que je me serais botté les fesses moi même…

Pour me faire pardonner quelques citations que j'aime bien sur l'humilité :

«L'humilité est une purification par élimination de soi du bien imaginaire.» (Simone Weil)

«L'humilité a lieu lorsque quelqu'un, sans aller jusqu'au mépris de soi-même, connaît sa propre imperfection; cette passion ne s'étend pas non plus au-delà de nous-mêmes.» (Spinoza, Court traité sur Dieu, l'homme et la béatitude. Traduction de Paul Janet (1878))

Et puis ma préférée :

«L'humble est celui qui a confiance, qu'il recevra de quoi manger en chemin, si ce chemin est vraiment le sien, au lieu de préparer toute sa vie des provisions pour un voyage qu'il ne fera jamais.
Il n'a pas cartographié son abîme, il lui a suffi de savoir que ce n'était pas en lui, mais dans la bruissante rumeur du monde, qu'il trouverait réponse à ses questions.
Et sa boussole (car il en a une) est que la force de son amour ne vient pas de lui, mais de ce qu'il aime. C'est pourquoi elle ne saurait manquer.

Toujours itinérante, cette amoureuse humilité envoie à toutes les grandeurs de l'humain.
Elle est ce sel que nous ne consommons pas tout seul, mais sans lequel rien n'aurait de goût.
Un courage sans humilité n'est que folle témérité, une intelligence sans humilité n'est que sotte outrecuidance, une autorité sans humilité n'est que tyrannie capricieuse...
Et, comme le sel, c'est elle qui conserve le reste.
Mais, comme le sel encore, qui vient sur nos marais, il lui faut la longue patience de la sédimentation, de l'évaporation, de la récolte.»

Jean-Louis Chrétien, «Éloge de l'humilité. Une patiente aventure», La Croix, 26 avril 2002

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 11:00

pascale a écrit:
Bon alors tu nous aimes toujours! Very Happy

(avec un soupçon d'enfantillage calculé mais sincère Very Happy )

Le post d'abuzin, juste au-dessus, qui a amené la réponse citée plus haut, il est où ?????????????????????????????????????????????????????????

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 11:55

Clotilde a écrit:

Citation :
en fait, ce que je voulais suggérer avec ma phrase alembiquée (voilà un mot qui mériterait d'être ausculté par Jemrobe... clown ..ça me permettrait en même temps de savoir si je l'ai écrit correctement... Wink ) c'est que si dans une relation de communication (ce qui est un pléonasme) on en arrive à l'affrontement, c'est peut-être parce que les deux parties (il y en a minimalement deux) concernées cherchent surtout à imposer à toute force à leur récepteur les idées, les convictions, les opinions...etc, qu'ils émettent. Ce qui en fait n'est plus de la communication, me semble-t-il.. :?

Imposer ?
J'ai l'impression d'avoir largement dépassé cet écueil et beaucoup avec moi...

Par contre, un certain nombre ne s'estiment pas compris lorsqu'ils argumentent, donc, ils insistent.

Communiquer vient du latin "communicare" qui signifie être en relation
Ici, nous sommes en relation, mais voici que se mêlent à cette définition tous les sens de la mise en relation.

Etre en relation, ça ne dit pas que celui à qui vous parlez vous comprend.

Je demande mon chemin à un passant, et il me répond que le ciel est bleu.
Je suis bien en relation avec lui mais nous avons un dialogue de sourds.

Nous communiquons, mais il n'y a aucun sens à cette communication... Et voilà que ce mot dans sa définition litérale, se vide de sens.

Pour comprendre, il faut alors s'attacher au mot relation, et au mot être

Le verbe d'état, qui ne suggère aucune action
Le substantif du verbe relater qui suggère l'action de dire, narrer.

De ceci nous estimons qu'il existe un lien entre au moins 2 parties.

De quelle nature ce lien ?

Pour moi, le contexte de la définition prise dans le petit robert me dit que "je"suis dans la narration.
Mon état (passif) me met dans le dire.
C'est tout.

Est-ce que l'autre comprends ma narration ?
Je suis à l'autre bout, ce n'est pas sûr qu'il comprenne puisque je suis passive.
Communiquer, c'est être en relation.

Savoir communiquer, c'est inventer cette relation.

Si je reprends ce que tu dis, Clotilde, je dirai que ce qui n'est pas de la communication, c'est de ne pas apprendre la relation, c'est de vouloir séparer les choses... Tu sais, les "il y a les comme-ci et les comme-çà" C'est oublier qu'on parle avec un être humain dont l'expérience de vie a construit la pensée.

Un être en constant mouvement, perpétuelle métamorphose qui ne peut être figé sous peine de mort.

Quand je suis en relation, je reçois entièrement l'univers de l'autre, et je l'intègre à mes données. Je l'accepte comme étant une partie de lui qu'il veut bien montrer et je lui fait la promesse de tout recevoir, de m'augmenter de lui.

Je n'ai rien à perdre et tout à gagner.

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 12:46

Abuzin a écrit:

Citation :
Pascale croit que je la déteste. C'est faux. Ce que je déteste c'est l'emploi abusif de la contre-argumentation. Elle a cru que nous étions dans un jeu d'échec ou tout argument devait se voir opposer un contre-argument de manière systématique. Je l'aurais accepté si les contre-arguments étaient basés sur des valeurs précises s'exprimant au niveau de la logique. Au lieu de ça, on m'a opposé des valeurs floues reposant sur le "ressenti", valeurs auxquelles ont fait dire ce que l'on veut, c'est à dire tout et rien. Donc communication impossible.

Peu importe ce que je pense et ce que je crois, j'en arrive à considérer que même pour moi-même cela n'a pas une si grande importance. Pas plus que Dieu n'est sa création, je ne suis ma pensée...

Je vais dans le sens de Jemrobe, dont je salue encore la qualité des posts qui fleurent bon ce qui est ma définition de l'intelligence.

Dans un jeu d'échec ?
Ca ressemblait plus au ping-pong.
Le contre-argument systématique, c'est ma technique et je crois bien que c'est aussi la tienne mais comme nous ne partageons pas les mêmes évidences tu t'autorises à considérer les miennes comme inproductives à la mise en commun des échanges et des questionnements.

Plus ça ira et plus tu percevras mes valeurs comme floues parce que plus ça ira et plus je les lâcherai dans le vide, de plus en plus consciente de l'illusion de notre réalité.

Il va de soi que nous allons respirer aux antipodes l'un de l'autre mais à la différence que je sais qu'il n'y a aucune séparation entre toi et moi.

Tu es le "moi" d'il y a 20 ans. Projection ? Possible, mais dans la réalité de la relation, c'est juste.

Quant à croire que je te déteste, c'est tout bonnement enfantin et j'espère que toi-même tu n'y crois pas et que tu l'as employé comme un raccourci.

Je te vis comme exceptionnel et rarissime, avec une grande faille.
Un mur avec une fissure...

C'est beau un mur avec une fissure!
Je ne vais pas t'appeller "mon coeur", parce que seule Tourterelle peut se le permettre, mais je pense comme elle.

Tu es une de mes plus belles rencontres depuis quelques mois et je souscris à ce qu'a dit Jemrobe plus haut sur la qualité de la nourriture apportée! Je l'ai déjà dit dans un autre post sur une autre rubrique...

Tu m'as fait prendre conscience de l'impuissance du langage dans la recherche de la vérité.
Grâce à toi, je ne dirai plus je "pense" ou je "crois", mais je "perçois".

Nous sommes uniquement dans la perception.
Quand ce mot prendra toute sa dimension, on ne sera pas loin de ne plus avoir peur de la mort!

Ma perception chemine...

Je t'ai fait une promesse et je la tiendrai sunny

PS. J'ai mis une majuscule à abuzin parce que je commençais une phrase! Very Happy

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 13:16

jemrobe a écrit:
abuzin a écrit:

Que sais-tu de la "ripette du doigt" qui te fais arriver à l'endroit où tu ne voulais précisément ne pas être ? Je me demande si je n'ai pas lu un truc là-dessus. Peut-être était-ce dans une dimension où tu avais déjà écris cet article.

Mon doigt a ripé et ce n'est que par un pur hasard (encore plus aléatoire que le hasard lui-même) que je suis tombé sur ton post.

abuzin, non pas vexé, mais frustré, avec peut-etre un soupçon de mauvaise foi.

En paraphrasant Victor Hugo dans Notre Dame de Paris je pourrais dire :

"Le mur murant Abuzin rend Abuzin murmurant."



C'est quand même un bon début de renaissance...

Ouaisaiaiaiais! Et il est où le post cité ??????????????????????????????????

Avec mon gros pif je vois tout!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy

Ca énerve, hein!!!! Very Happy

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 14:05

Comme je ne suis pas sûre qu'abuzin ait lu ce qui va suivre, lorsque je l'ai posté, je lui fais un petit rappel.

Pour répondre à son angoissante perception du propos qui reste sans écho:

Citation :
Quant à la source d'enrichissement, elle ne fait aucun doute pour moi.
Chacun de vous reste dans mes pensées, (c'est même plus subtil que cela, mais pour l'instant, je n'ai pas d'autre mot! ) et donc, je me sens comme un terreau dans lequel sommeillent des graines.

Elles germeront.
Quoiqu'il advienne.

Tu ne devrais pas désespérer, ni de toi, ni de nous.

Jemrobe a écrit ce propos de Jean-louis chrétien
Citation :


«L'humble est celui qui a confiance, qu'il recevra de quoi manger en chemin, si ce chemin est vraiment le sien, au lieu de préparer toute sa vie des provisions pour un voyage qu'il ne fera jamais.
Il n'a pas cartographié son abîme, il lui a suffi de savoir que ce n'était pas en lui, mais dans la bruissante rumeur du monde, qu'il trouverait réponse à ses questions.
Et sa boussole (car il en a une) est que la force de son amour ne vient pas de lui, mais de ce qu'il aime. C'est pourquoi elle ne saurait manquer.

Toujours itinérante, cette amoureuse humilité envoie à toutes les grandeurs de l'humain.
Elle est ce sel que nous ne consommons pas tout seul, mais sans lequel rien n'aurait de goût.
Un courage sans humilité n'est que folle témérité, une intelligence sans humilité n'est que sotte outrecuidance, une autorité sans humilité n'est que tyrannie capricieuse...
Et, comme le sel, c'est elle qui conserve le reste.
Mais, comme le sel encore, qui vient sur nos marais, il lui faut la longue patience de la sédimentation, de l'évaporation, de la récolte.»

Jean-Louis Chrétien, «Éloge de l'humilité. Une patiente aventure», La Croix, 26 avril 2002

Vraiment tout est dit! sunny

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Ven 7 Juil 2006 - 20:50

Abuzin,

Tu dis :

[/quote]L'amour est un sentiment et comme tous les sentiments il ne devrait être utilisé que pour agrémenter l'existence, pas pour la définir. Car contrairement à la raison, plus on met de sentiment dans une communication, plus on y introduit de facteurs imprécis et personnels. La logique est un raisonnement binaire (du type "est" ou "n'est pas"), le sentiment est du type continu et non défini précisément (de l'amour à la haine, sans position précise du curseur). Les passions violentes ont des fins violentes parce que les sentiments émis ne sont pas les sentiments perçus.
Citation :


Je dois bien avouer que je ne te comprends pas du tout.

Tu dis qu'il ne faut se fier qu'à ce qui peut se prouver , c'est soit "est", soit "n'est pas".

Pourtant, nous avions discuté de la statue (ou autre sujet divers). Tu disais que ça dépendait de l'observateur, que tout le monde ne voyait pas les choses de la même façon; et ça ne s'appliquait pas seulement à la statue, mais à toute forme de concept.

Quel intérêt de créer des forums de discussions, puisqu'on y parle de concepts, d'idées (donc que de choses non observables).

Est-ce qu'on peut parler de la liberté, de la volonté, de l'amour, de la haine, de la politique, de la sagesse, etc en répondant seulement par oui ou par non, par "c'est" ou par "ce n'est pas".

Il faut laisser la logique à la place qui est sienne.

Quand un scientifique dit "non", ça ne se peut pas, c'est parce qu'il a fait oeuvre de réflexion, il s'est laissé aller à son ressenti. Reste à le prouver par des formules mathématiques, mais de prime abord, c'est bien son intuition qui le guide dans ses recherches.

Un scientifique peut passer des mois à trouver des formules mathématiques pour exprimer ce qu'il a ressenti en l'espace de quelques secondes.

Les choses se sentent parfois avant même de pouvoir être exprimées.

Tu voudrais que les êtres humains ne soient doués que de raison, ne faisant confiance qu'à sa raison, sans tenir compte de ses émotions qui sont trompeuses, imprécises et personnelles.

Je ne vois pas l'intérêt d'une telle vie.....

Je préfère rire quand les circonstances sont joyeuses, et pleurer quand elles sont tristes.
Je ne me dis pas :
"alors, Raison, dois-je rire ou pleurer, qu'en penses-tu ?"

Je ne me dis rien. Le rire vient tout seul, comme les larmes.

Ce n'est pas parce qu'on écoute ses ressentis qu'on fait preuve de sensiblerie ou de naïveté.

A bientôt




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Sam 8 Juil 2006 - 2:33

Citation :
Dans un jeu d'échec ?
Ca ressemblait plus au ping-pong.
Le contre-argument systématique, c'est ma technique et je crois bien que c'est aussi la tienne mais comme nous ne partageons pas les mêmes évidences tu t'autorises à considérer les miennes comme inproductives à la mise en commun des échanges et des questionnements.

Ho la la... ça c'est risquer de tourner en rond indéfiniment... faire des ronds dans l'eau c'est jolie pour celui qui regarde mais c'est totalement inutile. Effectivement ça mène nulle part. Je dirais que contre-argumenter constament c'est en réalité une "contre-communication". C'est aller dans le sens contraire de la communicaiton. C'est une façon de repousser les idées de l'autre pour imposer les siennes. Et c'est finalement faire du sujet de l'autre sont propre sujet. Donc aucune communication posssible, Le sujet initiale n'existant plus... ayant été de toutes façon éjecté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Sam 8 Juil 2006 - 17:33

abuzin a écrit:
pascale a écrit:
pascale a écrit:
Bon alors tu nous aimes toujours! Very Happy

(avec un soupçon d'enfantillage calculé mais sincère Very Happy )

Le post d'abuzin, juste au-dessus, qui a amené la réponse citée plus haut, il est où ?????????????????????????????????????????????????????????

Il a disparu parce que je l'ai effacé. Je suis du genre à retourner mes colères contre-moi. Jamais contre les autres. Il m'est déjà arrivé d'effacer tous mes posts. J'ai encore failli le faire et je le ferai encore sans doute.

Ce qui est inutile est futile. Ce qui est futile n'a pas de raison d'être.

Ce post est encore une futilité. Je ne devrais pas appuyer sur "envoyer".

Donc, ça veut dire que tu t'es bassement vengé sur mon pif! Very Happy
Mais moi, je me suis pas véxée, mes photos derrière sont orphelines maintenant Sad

Tu nous ferais pas une petite déprime toi ?
L'année a été dure... Pour moi aussi.
Jusqu'au 29 juin, je me disais "génial! Je ne me sens pas fatiguée" Je n'avais même pas l'impression que l'école était finie!
Le lendemain, j'étais pleine de douleurs dans les articulations et les grands muscles que la rando utilise.... Pas de bol!

Aujourd'hui, je suis à la limite de la mobilité réduite, mais dans ma tête, je suis bien.
Tous nos échanges m'ont stimulée, d'autres choses sont venues se greffer sur cette stimulation, histoire de rappeller les effets heureux du hasard...

Un petit coup d'ostéo, les fleurs de bach, excellent remède qui t'apporterait une aide précieuse aussi, et la joie de continuer à grandir de tout ce partage sunny

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La communication   Sam 8 Juil 2006 - 18:09

Tourterelle a écrit:
Citation :
Dans un jeu d'échec ?
Ca ressemblait plus au ping-pong.
Le contre-argument systématique, c'est ma technique et je crois bien que c'est aussi la tienne mais comme nous ne partageons pas les mêmes évidences tu t'autorises à considérer les miennes comme inproductives à la mise en commun des échanges et des questionnements.

Ho la la... ça c'est risquer de tourner en rond indéfiniment... faire des ronds dans l'eau c'est jolie pour celui qui regarde mais c'est totalement inutile. Effectivement ça mène nulle part. Je dirais que contre-argumenter constament c'est en réalité une "contre-communication". C'est aller dans le sens contraire de la communicaiton. C'est une façon de repousser les idées de l'autre pour imposer les siennes. Et c'est finalement faire du sujet de l'autre sont propre sujet. Donc aucune communication posssible, Le sujet initiale n'existant plus... ayant été de toutes façon éjecté.

Tourterelle! J'en ai marre que tu m'épingles à chaque fois! Very Happy

Pourquoi, tu ne retiens pas le reste de mon post Sad

Cà, c'est un des problèmes de la communication sur un forum, prendre une phrase et ne retenir qu'elle.
Une bonne façon d'avancer dans l'argumentation, mais un problème de ne répondre que sur ces quelques phrases qui seront peut-être contredites dans le même post, parce que l'auteur les aura utilisées seulement pour une raison mineure.

Je comprends ce que tu veux dire, mais je ne suis pas convaincue par tes arguments qui me semblent éluder la raison même de la communication.

La contre communication, c'est aussi me semble t-il, ne pas relever les points qui demandent une explication, voire une réponse.

Quand les journalistes ne posent pas les bonnes questions aux politiques, pour moi, ça relève de la contre communication, parce que le citoyen n'entendra jamais ce qu'il attend. C'est juste un exemple.

Quand ma chèffe répond à côté de la question et dit "je n'autorise pas les élèves majeurs à sortir avec leurs véhicules, même avec l'autorisation parentale, parce qu'il en va de ma responsabilité" Je demande quels sont les textes de Loi qui expliquent que le directeur d'un établissement engage sa responsabilité quand un élève a un accident, hors cours, avec une autorisation écrite parentale...

Et là, dans la communication, j'ai besoin d'entendre qu'un texte existe, pour comprendre que mon désir de laisser les élèves sortir met en danger ma directrice. Si j'ai la preuve que mon ignorance peut la conduire devant un tribunal, alors je range mon désir au fond de "la boîte à réalisations impossibles"...

Si au contraire, confrontée à sa propre ignorance, elle s'aperçoit qu'elle fonctionne sur une idée mal interprétée, elle range son interdit dans "la boîte à interdits autorisés". Et il se trouve que c'est le cas.

Si je n'avais pas relevé de façon systématique les abérrations de cette personne, nous en serions encore au règlement intérieur des années 50!

Je n'ai jamais voulu imposer mes idées, au contraire! J'ai souhaité les faire partager, pas plus que cela.

Fuschia a écrit un post génial, récemment, je partage ces propos.

Je n'aime pas la polémique, mais si quelqu'un relève des arguments qui le sont dans mes posts, et n'ont aucun fondements autant sur le plan psychologique, qu'expérimental, philosophique et spitituel, qu'il n'hésite pas à les souligner pour que j'en prenne conscience.

Maintenant, Tourterelle, comment conçois-tu un débat intelligent sur le thème qui nous a opposés abuzin et nous.

J'ai dans l'idée que tu aurais été une médiatrice qui aurait pu juste éviter sa déception et son retrait provisoire. sunny sunny

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Admin
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Sam 8 Juil 2006 - 21:15

Abuzin, tu dis
Citation :
Pour qu'un concept devienne observable, il faut le transformer en objet et tâcher de décrire ce que l'on en sait.


Un concept peut-il être transformé en objet ?

C'est bien là le problème.

On peut expliquer l'homme en tant qu'objet lorsqu'il s'agit de décrire sa biologie, sa chimie, son anatomie.

Mais lorsqu'il s'agit de l'étudier en tant que sujet (dans "l'être"), ce n'est plus du domaine des médecins, des laboratoires, des microscopes. Ce sera du domaine de la psychologie ou des sciences humaines qui, si elles paraissent dans leurs grandes lignes des sciences exactes avec quelques classifications générales, restent malgré tout bien insuffisantes pour tout expliquer.

Quand mes filles préparaient leur bac, je leur avais acheté des fiches de philosophie. J'en ai à peu près une centaine. l y a les fiches "auteurs", les fiches "thèmes", les fiches " oeuvres".

Donc, ça se présente ainsi :

- il y a une question

La fiche a deux volets, sur la partie droite, on donne les arguments POUR, et sur la partie gauche, on donne les arguments CONTRE.

Au verso un condensé résumé.

Eh bien, je vais te dire : je trouve que tous les arguments sont logiques, qu'on lise le POUR ou qu'on lise le CONTRE.

Et c'est ainsi pour tous les thèmes étudiés.

Donc, tu vois bien que la logique ne nous aide pas beaucoup dans l'étude d'un sujet.

Je ne sais pas si j'aurai le temps demain de te scanner une fiche. Il y en a justement une sur la communication.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourterelle
****
avatar

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La communication   Dim 9 Juil 2006 - 1:41

Citation :
Tourterelle! J'en ai marre que tu m'épingles à chaque fois!

Pourquoi, tu ne retiens pas le reste de mon post

Je suis désolée Pascale... mais je peux très bien retenir chacune des phrase de tes postes si tu préfère... Mais bon... se serait long ... Je suis un peu paresseuse... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La communication   

Revenir en haut Aller en bas
 
La communication
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Communication extraterrestre : la méthode du sémaphore
» Comment être en communication avec nos guides spirtuels ?
» Communication sociale
» Communication ou espionnage
» COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Psychologie et Sociologie :: Psychologie-
Sauter vers: