La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petite chronique d’un été avec mon merle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Petite chronique d’un été avec mon merle.   Mar 27 Juin 2006 - 13:56

Hier, je vous narrais mon aventure parlante avec le merle ventripotent qui a élu domicile dans mes lauriers et qui, père de famille nombreuse me dispute la cueillette des cerises.
Ce matin, patatras, mon merle faisait la grève des cerises, à mon avis, il s’était sans aucun doute trop empiffré hier.
Je l’ai bien compris quand je l’ai vu arpenter la pelouse, la tête bien droite et les mains jointes bien serrées dans le dos par-dessus sa soutane bien noire.
Il faut dire que lorsque je le vois déambuler ainsi il me rappelle furieusement 4411, autrement dit le glaive de Dieu.
Mais je ne vous ai jamais parlé de 4411, l’Abbé Lucien Lafleur qui signait ainsi nos bulletins de colle et qui officiait en tant que Glaive de Dieu, autrement dit Surveillant Général à l’Institution Saint Joseph où les Bons Pères essayaient d’inculquer, tout à la fois, la culture, l’ordre, la discipline et l’amour de Dieu à des hordes d’adolescents boutonneux dont je faisais partie et pas dans les rangs des sujets les plus disciplinés.

Enfin bref, comme disait le marchand de parapluies fin lettré et féru d’histoire de France qui tenait boutique Avenue Fontaine Argent, nous nous éloignons de notre merle que j’ai laissé à son circuit circum-pelouse dans une attitude d’ecclésiastique embarrassé par des excès de nourriture terrestre.

J’ai tout de suite vu qu’il avait l’œ(alt 156 sur un beurk)uil vide, on aurait dit le regard absent du Chanoine Barisien, qui était le Père Supérieur de l’institution Saint Joseph que j’évoquais il y a quelques lignes. Le regard vide et absent du Chanoine Barisien n’avait d’égal que sa poignée de main molle dont se gaussaient tous les clercs du diocèse.
À ce sujet, le Lapin, c’est ainsi que nous appelions l’Abbé Lièvremont notre prof de philo, disait toujours en regardant fixement rien du tout (mais dans sa pensée c’était l’au-delà douloureux auquel nous étions tous promis) « Ah, serrer la main du Père Supérieur, c’est une expérience mystique qui vous fait côtoyer à la fois Belzébuth et Marie-Madeleine ! »
Bien entendu, nous ne comprenions goutte à cette déclaration et ce n’est que bien longtemps après que l’aumônier de ma province scoute m’a traduit l’expression en ces termes : « avec sa panse proéminente tu vises trop bas et tu serres une chose trop molle et trop chaude »

Pour en revenir à mon merle, mais retenez quand même les détours sur lesquels je ne reviendrai pas lorsque j‘aborderai mon voyage de la croyance native vers l’agnosticisme, il avait bien l’air d’avoir commis le péché de gourmandise et d’avoir du mal à s’en remettre.

À suivre…

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Petite chronique d’un été avec mon merle.   Mer 28 Juin 2006 - 18:47

Hier soir mon merle allait beaucoup mieux, pendant que nous prenions le frais avec mon épouse sur la terrasse (en attendant "le match"), il est venu se percher sur la haie à coté de nous et nous a donné une aubade magnifique que je vous invite à écouter ici
(fichier MP3 de 256 ko)

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Petite chronique d’un été avec mon merle.   Mer 28 Juin 2006 - 22:18

Ton merle me rappelle mon jeune temps.. clown

Avec mon frère nous avions installé par terre dans le jardin une cage sans fond dont un côté était soutenu par un petit baton de bois auquel une ficelle était attachée. Cette dernière traversait le jardin jusqu'à la fenêtre de la cuisine.

Quelles graines fûrent placées sur le sol se trouvant à l'intérieur de la cage. Nous nous postâmes à la fenêtre et nous attendîmes que le merle (nous aussi nous avions un cerisier, peu prisé des enfants car verreux... What a Face ) vienne faire son tour et que sa curiosité doublée de sa gourmandise, le décident à entrer sous la cage ouverte par un côté.....et hop! Un petit coup sec sur la corde, le baton glisse et la cage retombe sur le prisonnier à plume!

Mon frère a ensuite réussi a attraper le merle sans que celui-ci ne s'echappe et aprés avoir montré sa prise à toute la famille et quelques caresses pour rassurer en vain l'effarouché, nous lui avons redonné sa liberté... cheers
Revenir en haut Aller en bas
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Petite chronique d’un été avec mon merle.   Jeu 29 Juin 2006 - 9:36

Nous, ici, nous passons notre temps à chercher le merle à plastron en montagne! Very Happy

Les histoires de merle, ça rappelle toujours l'enfance... C'est pour cela que Jemrobe est un excellent partenaire pour ce merle, c'est parce que l'oiseau a senti que l'homme le regardait avec l'empathie d'un enfant prêt à tout pour partager son festin avec un égal (et non pas un ego! Very Happy ) ou alors un alter ego Very Happy ...

L'âge n'y fait rien.

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite chronique d’un été avec mon merle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite chronique d’un été avec mon merle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite réflexion de l'Avent avec coeurtendre...
» pour la maman de corinne
» union pensées vendredi 23 décembre
» Combien mesurez-vous?
» Petite chronique Toulousaine.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: La vie du forum :: Détente-
Sauter vers: