La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Paradoxe de l'emmenthal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Paradoxe de l'emmenthal   Mar 27 Juin 2006 - 9:27

Pourquoi prends-tu l'exemple de l'emmenthal qui est tout troué et peu goûteux pour décrire le paradoxe de Dieu ?

Tu aurais du choisir le Comté qui a peu de trous et plus de goût.
Ce choix eut été une représentation mieux adaptée de l'insondable mystère de l'essence qui remplit l'espace de sa présence insondable avec beaucoup de goût et pas le moindre trou dans lequel les incrédules croieraient pouvoir trouver un espace où loger leurs contradictions existentielles.

À vous tous les Humains en Majesté je vous le dis : Que vous soyez Croyants, Athées ou Agnostiques, en dehors du fromage de Comté la Vérité et la Félicité vous ne saurez trouver.
Wink

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Paradoxe de l'emmenthal   Mar 27 Juin 2006 - 13:21

jemrobe a écrit:
Pourquoi prends-tu l'exemple de l'emmenthal qui est tout troué et peu goûteux pour décrire le paradoxe de Dieu ?

Tu aurais du choisir le Comté qui a peu de trous et plus de goût.
Ce choix eut été une représentation mieux adaptée de l'insondable mystère de l'essence qui remplit l'espace de sa présence insondable avec beaucoup de goût et pas le moindre trou dans lequel les incrédules croieraient pouvoir trouver un espace où loger leurs contradictions existentielles.

À vous tous les Humains en Majesté je vous le dis : Que vous soyez Croyants, Athées ou Agnostiques, en dehors du fromage de Comté la Vérité et la Félicité vous ne saurez trouver.
Wink

affraid affraid Je n'imagine pas Dieu avec l'odeur de pieds du comté! bounce bounce

Si on en arrive à la définition du trou, ça risuqe de pas être triste Very Happy

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Paradoxe de l'emmenthal   Mar 27 Juin 2006 - 13:28

abuzin a écrit:
jemrobe a écrit:
Pourquoi prends-tu l'exemple de l'emmenthal qui est tout troué et peu goûteux pour décrire le paradoxe de Dieu ?

Peut-être parce, que rationnellement, Dieu semble fort peu goûteux et plein de trous Very Happy

jemrobe a écrit:
Tu aurais du choisir le Comté qui a peu de trous et plus de goût. Ce choix eut été une représentation mieux adaptée de l'insondable mystère de l'essence qui remplit l'espace de sa présence insondable avec beaucoup de goût et pas le moindre trou dans lequel les incrédules croieraient pouvoir trouver un espace où loger leurs contradictions existentielles.

Et pourquoi pas un bon fromage de Herve (fromage belge détectable à 300 m) Ca doit être ça la version "ressentie" de Dieu Very Happy

Tout comme le Dieu des ressentis, il n'a aucune fermeté et se déguste bien mou, avec une tasse de café pour le cas où l'esprit serait trop envahi par ses effluves contradictoires et pestilentielles. Il protège de tous les malveillants rationalistes (dans un rayon de 300 mètres) qui affirment, sans le connaître vraiment, qu'il pue.

jemrobe a écrit:
À vous tous les Humains en Majesté je vous le dis : Que vous soyez Croyants, Athées ou Agnostiques, en dehors du fromage de Comté la Vérité et la Félicité vous ne saurez trouver.
Wink

Ne viens pas introduire le concept de félicité dans le débat, déjà que la conscience se fond dans l'âme, mais est incapable de comprendre l'âme sauf quand elle ne cherche pas à la comprendre, que la création apparaît avant que son créateur en formation ne soit capable de la créer, je sens que mon cerveau va bientôt se transformer en pâte molle et odorante.

abuzin

La tête sur le billot, tu ne concèderais pas un pas vers nous!
Tu me diras dans ce cas de figure, ce serait difficile!

Dommage qu'on ait plus le droit d'arracher les ongles aux impies lol!

N'empêche, je te remercie parce que dans cet échange qui n'est pas vain, en tous cas pour celui qui cherche autre chose que le reflet de ses certitudes, ou, soyons honnête, pas seulement, je fait un grand pas sunny

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Paradoxe de l'emmenthal   Mar 27 Juin 2006 - 14:13

pascale a écrit:

Si on en arrive à la définition du trou, ça risque de pas être triste Very Happy

Un trou ? mais c'est rien du tout avec quelque chose autour.

Ça me rappelle l'histoire du livreur qui venait livrer un trou de grotte à l'Archevêché (L'archevêque s'était mis en tête de reconstituer dans le jardin un modèle réduit de la grotte de Lourdes) et qui demandait où il devait le déposer et qui s’était vu répondre qu’il fallait le glisser dans le trou qui était déjà là.

C'est avec des histoires comme ça que tu deviens agnostique...
Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Paradoxe de l'emmenthal   Mar 27 Juin 2006 - 15:01

Ah oui, j'oubliais dans la discussion métaphysique de l'essence du trou qui préexistait avant le commencement du début et n'a aucune raison de s'arrêter même après la fin finale.
Tout est relatif vois-tu Pascale parce que si tu considères par exemple ta passoire pour passer les nouilles, si jamais le diamètre de l'eau est plus grand que le diamètre du trou, tu as une casserole.
Et j'irai même plus loin dans l'approche pâtes à physique, si le diamètre de l'eau est plus grand et que les pieds de ta passoire sont munis de roues tu as un autobus.
Voilà le type de raisonnement qui me convient bien et qui d'ailleurs fait rire aux larmes mes petits-enfants.
Alors, qui sait, ici ?
Very Happy

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paradoxe de l'emmenthal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paradoxe de l'emmenthal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paradoxe EPR(Einstein Podolsky Rosen): des signaux plus rapide que la lumière?
» Pâques : Paradoxe ou Contradiction ?
» Paradoxe du prisonnier
» PARADOXE à résoudre!!!!!!!!!!!!!!
» PARADOXE DU DOUBLEMENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Spiritualité et Philosophie :: Philosophie-
Sauter vers: