La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un endroit maudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Dim 28 Mai 2006 - 0:06

Maudit!!!!!!!! affraid affraid
Je trouve çà sublime!

Tu auras remarqué le personnage, non?

Il me fait penser à un couple enlacé, un peu maudit, lui...

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Dim 28 Mai 2006 - 8:46

Ah je comprend mieux maintenant les pensées parfois torturées qui parfois t'agitent.

Auprès de mon arbre je vivais heureux, j'aurais jamais dû m'éloigner de mon arbre chantait tonton Georges. Avec un arbre comme ça comme voisin on est forcément un peu satyre et c'est un vrai truc à rester tout seul non ?

Le grand Victor H, né à Besançon en 1802 racontait dailleurs à ce sujet dans la légende des siècles :
Le satyre
Un satyre habitait l'Olympe, retiré
Dans le grand bois sauvage au pied du mont sacré ;
Il vivait là, chassant, rêvant, parmi les branches ;
Nuit et jour, poursuivant les vagues formes blanches,
Il tenait à l'affût les douze ou quinze sens
Qu'un faune peut braquer sur les plaisirs passants.

Qu'était-ce que ce faune ? On l'ignorait ; et Flore
Ne le connaissait point, ni Vesper, ni l'Aurore
Qui sait tout, surprenant le regard du réveil.
On avait beau parler à l'églantier vermeil,
Interroger le nid, questionner le souffle,
Personne ne savait le nom de ce maroufle.

Les sorciers dénombraient presque tous les sylvains ;
Les ægipans étant fameux comme les vins,
En voyant la colline on nommait le satyre ;
On connaissait Stulcas, faune de Pallantyre,
Gès, qui le soir riait, sur le Ménale assis,
Bos, l'ægipan de Crète ; on entendait Chrysis,
Sylvain du Ptyx que l'homme appelle Janicule,
Qui jouait de la flûte au fond du crépuscule ;
Anthrops, faune du Pinde, était cité partout ;
Celui-ci, nulle part ; les uns le disaient loup,
D'autres le disaient dieu, prétendant s'y connaître ;
Mais, en tout cas, qu'il fût tout ce qu'il pouvait être,
C'était un garnement de dieu fort mal famé.

Tout craignait ce sylvain à toute heure allumé ;
La bacchante elle-même en tremblait ; les napées
S'allaient blottir aux trous des roches escarpées ;
Écho barricadait son antre trop peu sûr ;
Pour ce songeur velu, fait de fange et d'azur,
L'andryade en sa grotte était dans une alcôve ;
De la forêt profonde il était l'amant fauve ;
Sournois, pour se jeter sur elle, il profitait
Du moment où la nymphe, à l'heure où tout se tait,
Éclatante, apparaît dans le miroir des sources ;
Il arrêtait Lycère et Chloé dans leurs courses ;
Il guettait, dans les lacs qu'ombrage le bouleau,
La naïde qu'on voit radieuse sous l'eau
Comme une étoile ayant la forme d'une femme ;
Son œil lascif errait la nuit comme une flamme ;
Il pillait les appâts splendides de l'été ;
Il adorait la fleur, cette naïveté ;
Il couvait d'une tendre et vaste convoitise
Le muguet, le troëne embaumé, le cytise,
Et ne s'endormait pas même avec le pavot ;
Ce libertin était à la rose dévot ;
Il était fort infâme au mois de mai ; cet être
Traitait, regardant tout comme par la fenêtre,
Flore de mijaurée et Zéphir de marmot ;
Si l'eau murmurait : J'aime ! il la prenait au mot,
Et saisissait l'Ondée en fuite sous les herbes ;
Ivre de leurs parfums, vautré parmi leurs gerbes,
Il faisait une telle orgie avec les lys,
Les myrtes, les sorbiers de ses baisers pâlis,
Et de telles amours, que, témoin du désordre,
Le chardon, ce jaloux, s'efforçait de le mordre ;
Il s'était si crûment dans les excès plongé
Qu'il était dénoncé par la caille et le geai ;
Son bras, toujours tendu vers quelque blonde tresse,
Traversait l'ombre ; après les mois de sécheresse,
Les rivières, qui n'ont qu'un voile de vapeur,
Allant remplir leur urne à la pluie, avaient peur
De rencontrer sa face effrontée et cornue ;
Un jour, se croyant seule et s'étant mise nue
Pour se baigner au flot d'un ruisseau clair, Psyché
L'aperçut tout à coup dans les feuilles caché,
Et s'enfuit, et s'alla plaindre dans l'empyrée ;
Il avait l'innocence impudique de Rhée ;
Son caprice, à la fois divin et bestial,
Montait jusqu'au rocher sacré de l'idéal,
Car partout où l'oiseau vole, la chèvre y grimpe ;
Ce faune débraillait la forêt de l'Olympe ;
Et, de plus, il était voleur, l'aventurier.

Hercule l'alla prendre au fond de son terrier,
Et l'amena devant Jupiter par l'oreille. alien

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Dim 28 Mai 2006 - 14:52

J'ai regardé attentivement les photos de l'arbre maudit et j'ai découvert que sur l’une d’elles Abuzin avait caché son physique de satyre musclé dans un calque d'arrière plan planqué derrière une silhouette féminine d'apparence inoffensive mais dont la présence incongrue en un pareil lieu m’avait intrigué.

J'ai réussi à ramener l'image cachée en premier plan.

Admirez Mesdames cette force virile et brutale, image de la fécondité jamais assouvie car contrainte au célibat éternel pour cause de pieds fourchus et qui, tapie au fond des bois maudits du royaume de Gelbique, est toujours prête à fondre sur vous au premier craquement de brindille…


_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Dim 28 Mai 2006 - 18:46

Je te l'avais dit qu'il y avait quelqu'un dans l'arbre!

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Chantal
**
avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Mer 31 Mai 2006 - 18:56

L'abre maudit d'Abuzin m'en rappelle un autre, celui du film Sleepy Hollow. Chaque nuit, un cavalier sans tête, sortait d'un immense arbre à la recherche de sa propre tête et décapitait les villageois sur son passage..

Vraiment rien en commun avec Abuzin Smile

Pour voir la photo : http://timburton.ifrance.com/photos_de_sleepy_hollow.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale
******
avatar

Nombre de messages : 679
Localisation : annecy
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Mer 31 Mai 2006 - 20:19

Tu lirais pas un peu dans mes pensées?

Film génial à tous points de vue.
Je suis une inconditionelle de tim burton et de johnny depp! sunny

_________________
Etre homme, c'est précisément être responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Chantal
**
avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Jeu 1 Juin 2006 - 14:23

J'm beaucoup Johnny Deep, il est très versatile et mon film préféré reste Edward aux mains d'argent. Je pleurniche encore à chaque fois..Sad
Mais dans Sleepy Hollow, c'est Christopher Walken, le cavalier sans tête, mon favori. Je suis une fan de Walken et de Deep, et d'Abuzin et Jemrobe. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Ven 2 Juin 2006 - 12:34

abuzin a écrit:
Jerombe, il est temps de sortir nos smoking de la naphtaline pour monter les marches du festival des stars du forum de La belle rencontre.

J'ai vraiment des pertes de mémoire. Je ne me souviens même plus dans quels films on a joué cette année.

abuzin

Le temps passe Abuzin et nous sentons effectivement la naphtaline.
Le dernier film dans lequel nous avons joué c'était l'Île au filles nues avec Pauline Carton. en 1937 je crois Laughing

Elle chantait à tue tête son air favori : Sous les palétuviers.
«Aimons-nous sous les palé
Prends-moi sous les létu
Aimons-nous sous l'évier...»

La musique ici
lol!

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jemrobe
******
avatar

Nombre de messages : 1138
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un endroit maudit   Ven 2 Juin 2006 - 16:18

C'est ma mémoire qui sent la naphtaline, j'ai tout mélangé et je me dois donc de rétablir la vérité historique pour l'édification de la jeunesse cinéphile qui hante ce forum...
1) En 1937, Abuzin et Jemrobe ont bien fait leurs débuts cinématographiques avec Pauline Carton, mais c'était pour de petits rôles dans Nuits de Princes.

2) Notre grand suxccès a été le film "L'Île aux femmes nues" avec Jane Sourza dans le rôle principal
1952 | 95 min
Réalisation
Henri Lepage
Interprétation
Jane Sourza, Armand Glaes, Felix Oudart, Jean Tissier, Abuzin, Jemrobe
Résumé
Un commerçant décide de compromettre son rival en lui faisant connaître une chanteuse qui l'invite sur l'Ile du Levant, paradis des naturistes.
Also Known As:
Naked in the Wind (USA)

Durée France:95 min / USA:74 min car les passages les plus torrides avec Abuzin faisant la courte échelle aux naïades en folies pour leur permettre d'atteindre le septième ciel où Jemrobe jouait le rôle d'un ange lubrique ayant été coupés pour la version US.

J'ai retrouvé l'affiche du film, où l'on voit Abuzin le bel homme sur la droite et Jemrobe le moustachu avec Jane Sourza sur sa droite.

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un endroit maudit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un endroit maudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savonarole, le prophète maudit...
» WO, L'HOMME TOUJOURS AU BON ENDROIT AU BON MOMENT
» Oedipe Le Maudit - Davidson
» Judas traître ou héros maudit de tous?
» 0000: Phénomènes lumineux fréquents au même endroit prés de l'autoroute A63

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: La vie du forum :: Détente-
Sauter vers: