La belle rencontre

Le contraire d'une rencontre fâcheuse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 partie d'inventaire : cartes à puces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arnold.jack
*****


Nombre de messages : 380
Localisation : centre France
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: partie d'inventaire : cartes à puces   Sam 29 Avr 2006 - 8:55

Dans actualité, enjeux pour demain je proposais un certain nombre de thèmes issus de la nouvelle : Le rêveur missionné ", dont une thème concernant les cartes à puces comme porteurs de mémoires sur certains actes de la vie quotidienne : argent, santé, identité...

Une expression immédiate ayant eu lieu je prends l'initiative d'ouvrir un sujet spécifique comme partie d'inventaire : puces électroniques :

Je rappelle les idées émises, afin ce continuer ici le débat :

abuzin a écrit:
" Pourquoi pas la greffe d'un module électronico-biologique dans l'abdomen avec un nouveau type de cellule circulant dans le sang. Le module étant connecté en permanence (et sans fil) avec la "Mater", serveur quantique favorisant la communication directe entre l'individu et :

- le système politique (sondage et vote par pensée, variable, à tout moment, en fonction de l'état d'esprit de l'individu)

- le système économique (optimisation à la micro-seconde des crédits-débits)

- le système de santé (bilan permanent)

- les individus (un frôlement du bout des doigts permettant de percevoir la pensée de l'autre à sa naissance, ou l'exacerbation des sens et l'équilibre des flux d'hormones). La reproduction n'ayant plus rien avoir avec une sexualité des organes, mais se ferait "in corpus" par fabrication, avec la matière "in situ" d'une cellule contenant une génétique parfaite.

jemrobe a écrit:
J'ai retrouvé mes sources concernant la proposition (utopiste ?) d'arnold-jack reprise par Abuzin d'échange d'informations automatisé sans contact.
Sélection de liens ci-dessous :

http://www.topchretien.com/topinfo/affiche_info_v2.php?Id=6635

http://www.pcinpact.com/actu/news/Puce_souscutanee_Modernite_branchitude_et_inquietu.htm

http://www.yechoua.com/avertissement.html

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-760094,0.html

http://www.amessi.asso.fr/rubrique.php3?id_rubrique=134

http://www.cheminementspirituel.net/gouverne-mondial.html

arnold.jack a écrit:
Migraine : rôle des cartes à puces pour accéder aux achats, logements, vote, examens... Idée d'une sexualité très présente et libre, conjointement à une procréation rigoureusement contrôlée. Omniprésence de l'information facile pour tous et sur tous sujets.

pascale a écrit:
On a dit utopie ou science-fiction?

Pour la sexualité avec le bout des doigts ! Non merci, mais percevoir la pensée de l'autre et fusionner aussi avec les cerveaux comme tu l'évoquais hier, c'est possible sauf que ceux qui le pratiquent n'appellent pas ça le cerveau, mais l'âme.

C'est amusant! Selon notre histoire personnelle, nos rencontres et notre formation, on voit et on s'explique les choses avec un vocabulaire différent: L'ingénieur parle avant tout avec des termes scientifiques; le littéraire s'attache au dépassement...le 1er ne conçoit pas de ne pas partir de l'aspect mécanique, incontournable, indiscutable! C'est seulement après qu'il pose des images... Le second fait rigoureusement l'inverse!...

N'allez pas en déduire que j'y vois une contradiction! Non, juste une complémentarité...

jemrobe a écrit:
Eh, la carte à puce greffée sous la peau des VIP pour avoir accès à leurs lieux favoris est déjà une réalité aux USA, j'ai lu ça récemment.

Ça fonctionne sur le même principe que les péages routiers "T" en France, ou les cartes mains libres de Renault, les VIP sont reconnus sans avoir à freiner.

abuzin a écrit:
La nature avait déjà fait mieux, puisque qu'elle nous avait déjà greffé sous la peau une banque du sperme ou une banque d'ovules dont le compte se réapprovisionnait tout seul .

Décidément, l'homme n'invente rien.

Des cartes à puces nous passons aux puces électroniques implantées dans le corps humain. Au moins, on évite le vol ou la perte ! Quant à la santé ?

Il semble que, d'emblée, les informations facilement exploitables, concernant les individus sont suspectées de nuire aux libertés individuelles. Evidemment !

L'information est la pire des choses quand on en fait un mauvais usage, la meilleure des choses quand elle facilite la vie et quand elle permet de mieux comprendre le monde dans lequel on vit.

À priori je crois que les voyous ont plus à craindre, que les honnêtes gens, de l'information les concernant. Néanmoins le monde change et les honnêtes gens seraient pénalisés si des voyous, des extrémistes, des pervers savaient trop de choses sur chacun. Le mieux peut être l'ennemi du bien dans un monde qui profite du progrès pour porter le mal.

Si nous offrons de formidables moyens de savoir et d'agir, il faut évidemment ne pas porter au pouvoir des groupes susceptibles d'en faire mauvais usage.

Pourtant je persiste à croire qu'on améliorera le monde dans la mesure où à la volonté d'agir, on ajoutera la lucidité, et donc l'information facilement exploitable.

A plus tard pour des exemples concrets.

arnold.jack

(abuzin ***)

_________________
amour bien-être lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: partie d'inventaire : cartes à puces   Sam 29 Avr 2006 - 14:23

Extraits d'une publication (format PDF) trouvée sur le site du CNRS en rapport avec notre sujet. Il développe l'idée d'une optimisation de la cité liée à la surveillance et à la protection de l'enfance grâce au port d'une carte à puce ou assimilé. c'est du moins l'application que j'en déduit dans le cadre de ce débat. La "Mater" peut se préoccuper de ces aspects.

abuzin

Développement des pratiques urbaines au cours de l'enfance:
L'apport des nouvelles technologies dans l'analyse spatiale de la mobilité et de l'usage des espaces publics


[...]

Objectifs thématiques
L'objectif de ce projet est une meilleure connaissance de la façon dont se développent la conquête et la maîtrise progressive d'un environnement urbain au cours de l'enfance. Le but est de mettre en évidence comment les pratiques urbaines émergent et s'inscrivent dans la cité en fonction des caractéristiques topo-morphologiques et sociales du tissu urbain. C'est donc la relation dynamique entre les caractéristiques des espaces urbains et le développement des pratiques urbaines des enfants qui constitue l'objectif fondamental de cette recherche.

[...]

Conception d’un module GPS
Afin de relever les positions et les déplacements des enfants en milieu urbain nous avons conçu un récepteur GPS de petite dimension (28 x 110 x 65 mm) et de poids restreint (200 g). Ce "module GPS" se compose d’une carte à puce GPS monofréquence Lassen 8, d’une antenne GPS, d’un boîtier muni d’un logement pour piles, d’une carte mémoire et d’un micro-contrôleur qui permet l’écriture des données GPS sur la carte mémoire (1 position par seconde). Le micro-contrôleur est piloté par un logiciel conçu par l'équipe de l'EOST.

[...]

Relevé par GPS des déplacements et emplacements fréquentés par l'enfant
Le relevé des positions des enfants par GPS a été effectué avec un GPS logger placé dans un petit sac porté en bandoulière, l'antenne étant déportée sur l'épaule. L'ensemble est suffisamment discret et légé (<750g) pour être accepté par les enfants, qui l'ont trouvé peu génant à porter. Les relevés d'un enfant sont réalisés au cours de 2 périodes espacées d'un mois, de 3 jours chacune. Ceci permet d'obtenir un bon échantillon des déplacements et des espaces de la ville investis par l'enfant.

Débriefing après enregistrements des positions par GPS.
Le débriefing permet de contrôler la validité des positions enregistrées, notamment pour les positions suspectes. De plus il nous fournit l'occasion de connaître quelles activités sont liées aux positions et aux déplacements observés.

[...]

Conclusions et perspectives
Le comité de sélection a retenu le projet sur le "Développement des pratiques urbaines au cours de l'enfance" en nous demandant de faire porter nos efforts sur la "validation du dispositif expérimental". Conformément à cet objectif, les partenaires du projet ont su travailler en synergie pour créer et éprouver un ensemble d'outils techniques et méthodologiques. Ainsi, nous disposons aujourd'hui des moyens nécessaires à la mise en œuvre d'un protocole de recherche multidisciplinaire permettant d'étudier la nature des relations entre les caractéristiques des espaces urbains et le développement des pratiques de la ville au cours de l'enfance. L'utilisation des nouvelles technologies géomatiques nous offre, en effet, une plateforme d'intégration interdisciplinaire permettant d'associer des données relatives aux conduites et aux perceptions des individus à un vaste ensemble de variables environnementales et spatiales.

Etc, etc.

Voici le plan du document :

Objectifs du programme de recherche

Objectifs thématiques :
- Mobilité autonome.
- Usages des espaces publics.

Objectif Méthodologique
- Développements d'outils techniques et méthodologiques
- Réalisation d'un module GPS et tests
- Conception d’un module GPS
- Tests techniques préliminaires
- Tests en milieux urbains

Protocoles de recueil des données
- Questionnaire préliminaire : Définition des "lieux cadres".
- Relevé par GPS des déplacements et emplacements fréquentés par l'enfant
- Débriefing après enregistrements des positions par GPS.
- Journal d'utilisation des espaces publics
- La visite commentée d'un espace public
- Les trajets commentés: une approche de la mobilité des enfants en milieu urbain
- Le jeu de reconstruction spatiale

Intégration des données dans un SIG et procédures d'analyse
- Développement d'une base de données relationnelle.
- Programme Itirestitution : vers une cartographie synthétique des cheminements

Conclusions et perspectives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: partie d'inventaire : cartes à puces   Sam 29 Avr 2006 - 14:39

Petit hors-sujet qui n'en est pas un. Je me suis bricolé une page qui me permet de rechercher rapidement des informations sur des sites liés à la science.

Vous la trouverez à cette adresse

Il vous suffit de rentrer un mot ou une expression précise et google vous renvoie le résultat de ses recherches sur le site en question.

Dans le thème qui nous occupe dans ce débat, entrez carte à puce (tout au singulier). Vous serez surpris des résultats.

Voici un autre document au format PDF découvert grâce à ma page annuaire sur le site du CEA :

Nanoscience : nouvel age d'or ou apocalypse ?

Si Arnold ne fait pas un orgasme dans son fauteuil pascalien (comprend qui peut), je veux bien manger mon clavier Very Happy

Alors, vive ou à bas la "gelée grise" et la "gelée verte" ? Vous n'en aurez une idée qu'après avoir lu le document Very Happy

abuzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
jemrobe
******


Nombre de messages : 1138
Age : 75
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: partie d'inventaire : cartes à puces   Sam 29 Avr 2006 - 15:42

En parallèle au débat sur les puces qui vont bientôt nous envahir (heureusement il me reste un collier antipuces datant de l'époque où j'avais un chat) j'ai l'impression que les choses avancent encore plus vite du coté "nanoreunique" pour employer un terme qui n'existe pas encore.
Comment ?
J'ai trouvé cet article sur Le Monde et ça n'arrange pas ma publiphobie :

La pub s'incruste dans nos neurones
LE MONDE | 29.04.06 |

Paris, Marie passe devant une affiche de cinéma. Automatiquement, la bande-annonce se télécharge sur son téléphone portable vidéo. L'adresse du cinéma le plus proche apparaît ainsi que l'horaire de la prochaine séance en version originale puisqu'elle est professeur d'anglais. Tentée, elle achète sa place en ligne pour une séance dans une heure. Une publicité pour une chaîne de restauration rapide toute proche s'affiche alors sur son écran. Si elle s'y rend immédiatement, une promotion sur sa formule préférée lui sera offerte.


En chemin, son oeil s'arrête sur un écran publicitaire électronique qui la "reconnaît". Une animation s'affiche : veut-elle participer à un jeu concours pour une crème revitalisante adaptée aux femmes de 40 ans, l'âge de Marie ? Elle est séduite, mais ça, la marque le sait déjà grâce à son étude de "neuromarketing". Résultat : elle reçoit dans la minute un bon d'achat sur son téléphone portable.

Dans dix ans, les marques de grande consommation connaîtront-elles intimement Marie et ses congénères au point de leur envoyer à tout moment, où qu'elles se trouvent, des publicités personnalisées et autres signaux commerciaux pour les inciter à acheter ?

La recherche est déjà active. Des experts spécialisés en neuromarketing tentent d'appréhender l'émotion du client, de décrypter le processus de décision d'achat. "C'est la version XXIe siècle du subliminal. Comment imprégner un cerveau d'une publicité sans qu'il s'en rende compte ?", explique Olivier Oullier, chercheur au CNRS à Marseille mais aussi à la Florida Atlantic University aux Etats-Unis. "L'obtention de l'image du cerveau en 3D est un grand pas, mais la neuro-imagerie est encore limitée. Dans dix ans, les résolutions spatiales et temporelles auront progressé, pronostique M. Oullier. On ne lira pas dans la tête des gens, mais on pourra tenter de prédire leurs réactions." Ces recherches touchent des territoires sensibles.

Actuellement, seule la société automobile DaimlerChrysler finance ouvertement des travaux dans ce domaine. "Beaucoup d'entreprises s'y intéressent sans le dire. Il y a une omerta, une peur de l'opinion publique", remarque M. Oullier. Justement, des voix se font déjà entendre pour pointer les risques d'intrusion. Vigie de tous les dérapages publicitaires aux Etats-Unis, l'association Commercial Alert a fait du neuromarketing une priorité.

Avant même le déploiement de cette nouvelle science, marques et publicitaires cherchent à créer une communication personnalisée, plus ciblée, pour amadouer les plus rétifs. Les révolutions technologiques à venir servent leur projet. Les consommateurs seront de plus en plus équipés - téléphone mobile de troisième ou quatrième génération, journaux électroniques. Les réseaux de communication urbains vont monter en puissance, grâce aux technologies infrarouge, Bluetooth, Wi-Fi, RFID, etc. Et la ville va se vêtir d'écrans d'affichage électronique, de "puces" disséminées dans les vitrines. Avec ce maillage électronique, la publicité ne lâchera plus le consommateur.

Des tests grandeur nature se multiplient partout dans le monde. Au Japon, les consommateurs sont invités dans la rue à "photographier" avec leur téléphone mobile des codes-barres imprimés sur des affiches. Instantanément, ils sont mis en relation avec un mini-site Internet ventant les mérites du produit.

A Tokyo, grâce à une image projetée sur un trottoir, les piétons se retrouvent comme entourés de papillons et du logo de la marque de beauté Kanebo qui bougent au gré de leurs mouvements de bras. Les réactions des passants sont analysées en temps réel par un logiciel de traitement d'image.

Aux Etats-Unis, Google, le poids lourd de l'Internet, a jeté son dévolu sur San Francisco et propose d'offrir gratuitement à tous les citoyens une connexion sans fil (Wi-Fi) à Internet.
Mais, en contrepartie, chaque internaute devra accepter d'être "suivi électroniquement" en temps réel : Google enverra des publicités ciblées en fonction de là où il se trouve.

Des partenariats se nouent avec des chercheurs. A Caen, depuis le printemps, plus de 300 "cobayes", équipés de téléphones mobiles dotés de la technologie RFID, sont suivis à la trace. Leurs interactions avec les publicités et les jeux concours, leurs achats en ligne sont analysés par France Télécom et la société d'affichage Clear Channel. Son concurrent Jean-Claude Decaux vient, lui, de s'allier les compétences des chercheurs de l'Inria en "informatique diffuse". L'objectif ? Etablir un dialogue automatisé entre les Abribus, les panneaux d'affichage, etc., et les téléphones mobiles des passants. La société LM3Labs, fondée par des scientifiques du CNRS, prépare un logiciel de traitement de l'image pour identifier chaque personne s'arrêtant devant un panneau interactif.

L'invasion est-elle programmée ? Les marques savent qu'elles n'ont pas droit à l'erreur. Pour la première fois depuis vingt ans, le nombre de Français "publiphobes" (43 %) est supérieur aux fans de pub, selon l'institut d'études TNS. Cette réticence croissante au "matraquage publicitaire" est observée dans la majorité des pays développés.

En France, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) veut étendre "le cadre juridique" pour protéger les consommateurs, comme elle l'a déjà fait pour les spams. Elle vient de recaler une offre de l'assureur MAAF : un tarif réduit pour les jeunes conducteurs, contre un suivi de la "bonne conduite" du véhicule par satellite. Donner accès à de telles données personnelles pour obtenir un simple rabais : la CNIL a jugé le procédé "disproportionné".

_________________
La démocratie s’arrête là où commence la raison d’État. Charles PASQUA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
abuzin
******


Nombre de messages : 768
Age : 61
Localisation : Rhode-Saint-Genèse
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: partie d'inventaire : cartes à puces   Sam 29 Avr 2006 - 22:47

jemrobe a écrit:
LE MONDE | 29.04.06 | [...] Dans dix ans, les marques de grande consommation connaîtront-elles intimement Marie et ses congénères au point de leur envoyer à tout moment, où qu'elles se trouvent, des publicités personnalisées et autres signaux commerciaux pour les inciter à acheter ?

Ils connaissent déjà intimement Marie ... si elle surfe sur internet.

Citation :
Définition des cookies : Technique de traçage des clients grâce à un fichier créé automatiquement dans les ordinateurs qui permet au serveur de conserver la trace de l’ensemble des sites visités par l’ internaute.

source : acheteursinfo.com

À combien de sites, google, forum, newsletter, banque, demande d'information produit, etc, avez-vous confié votre adresse de courrier électronique ?

Votre adresse de courrier et les cookies stockés sur votre ordinateur ont déjà enrichit de nombreuses bases de données. Pensez-vous que des services comme ceux qui nous assurent la possibilité de tenir notre forum sont réellement gratuit ? Pourquoi y a-t-il de la pub en haut de ce forum ?
Qui nous assurent que ces bases de données ne sont pas revendues à des publicitaires qui nous enverront des annonces ciblées ?

abuzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-belle-rencontre.winnerbb.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: partie d'inventaire : cartes à puces   Aujourd'hui à 7:41

Revenir en haut Aller en bas
 
partie d'inventaire : cartes à puces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les puces!!!!
» Inventaire national du patrimoine naturel
» Les volcans d'Indonésie (une petite partie)
» Il faut que la Bible fasse partie de la vie des fidèles.... a affirmé Benoît XVI
» Inventaire local orchidées sauvages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La belle rencontre :: Actualité, Médias et Politique :: Actualité-
Sauter vers: